• Communiqué de presse

    Collectif pour une Syrie

    libre et démocratique

    Paris le 14 juin 2019

     

    Soutien à Brita Hagi Hassan ex – maire d’Alep

     

    Le Collectif pour une Syrie Libre et Démocratique s’associe pleinement à l’appel  de Brita Hagi Hassan, ex-maire d’Alep qui depuis 3 jours a entamé une gréve de la faim pour attirer l’attention des représentants  d’organisations politiques, syndicales, société civile.

    Qu’ils entendent son appel.

    Trop de silence !

    Trop de complaisance avec les bourreaux du peuple syrien !

    Trop de lâcheté !

    Le Collectif pour une Syrie Libre et Démocratique

     

     

    Monsieur le Président,

    Mesdames et Messieurs les représentants des peuples du monde libre,

    Mesdames et Messieurs les représentants des organisations de la société civile,

    Mesdames et Messieurs les responsables des médias, les penseurs et  leaders d’opinion soucieux des causes justes,

    Plus de huit ans se sont passés,  dans le silence assourdissant de la communauté internationale, depuis le début de la tuerie organisée par le régime d’Assad en Syrie, en réponse au soulèvement du peuple syrien pour la liberté, la dignité et les droits les plus élémentaires. Pourtant les exactions criminelles de plus en plus féroces du régime Assad, de ses alliés russes et iraniens et de leurs milices sectaires contre la population syrienne, ont été largement documentées dans de nombreux rapports d’organismes internationaux reposant sur des sources d'information particulièrement fiables.

    Aujourd’hui les Syriens sont les victimes d’innombrables crimes contre l’Humanité et crimes de guerre. Ces Syriens réfugiés dans leur propre pays subissent encore des bombardements barbares, des disparitions forcées dans les geôles du régime et la mort sous la torture dans leurs sous-sols obscurs. Ces crimes, les plus brutaux et les plus laids de notre histoire moderne et contemporaine équivalent aujourd’hui à un véritable génocide.

    En dépit des atrocités et des brutalités subies, ces Syriens gardent leurs aspirations à la liberté et à la dignité. Mais ils tiennent également à une solution politique fondée en priorité sur l’application de la loi internationale, capable de garantir l’exécution des résolutions de l’ONU et de faire en sorte  que les auteurs de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité répondent de leurs actes devant la justice.

    Je fais ici appel à toutes les institutions concernées pour qu’elles assument leurs responsabilités face à la tragédie exceptionnelle que vit le peuple syrien. Je fais également appel à elles pour qu’elles jouent  un rôle à la mesure de la responsabilité historique, morale et juridique que leur impose cette tragédie. Elles doivent  ainsi mettre en oeuvre le principe de “la responsabilité de protéger” tel qu’il a été  entériné par le Sommet Mondial de 2005 des chefs d’Etats et de gouvernements. Cet objectif pourrait être réalisé en appliquant les principes suivants:

    1. Une résolution contraignante du Conseil de sécurité devrait  placer les prisons et les centres de détention syriens sous le contrôle de l'ONU et  veiller  au respect de cette obligation par le régime syrien. Les organisations internationales et humanitaires ainsi que les commissions de défense des droits de l'homme devraient être en mesure d’être informées et d’informer à tout moment sur les conditions de détention des détenus. Des mesures sérieuses et immédiates devraient  contraindre le régime Assad à appliquer les clauses 12,13,14 de la résolution du Conseil de sécurité n ° 2254 de 2015, à procéder à la libération des détenus et à révéler le sort des victimes des disparitions forcées.
    2. Une intervention directe devrait être lancée  pour sauver les Civils de la région d’Idlib, conformément au principe de la responsabilité de protéger et pour empêcher le régime de continuer à bombarder et à détruire les habitations et les infrastructures, et à commettre des massacres, des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre contre les Civils.
    3. Le parachutage de tentes, de couvertures, de denrées alimentaires et l’apport de toute aide essentielle à la survie dans les zones assiégées et sinistrées.
    4. La réactivation des efforts entrepris pour aboutir à une solution politique à Genève, du fait qu'il a été prouvé que la voie tracée par Astana n’a conduit qu’à davantage de crimes de guerre commis par le régime et ses alliés russes et iraniens. Cette solution politique doit obligatoirement mener à une transition sans le régime Assad.
    5. Le placement de la Syrie sous administration internationale intérimaire en adoptant une résolution contraignante du Conseil de sécurité en vertu du chapitre VII.
    6. L’activation de la justice pour mettre fin à l'impunité pour les crimes commis par le régime Assad et ses alliés, en particulier pour l’utilisation d’armes chimiques et de barils d'explosifs, ceci conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité.
    7. La mise en place d’une protection juridique pour les réfugiés syriens, conformément à la Charte des Nations Unies et à la Convention de Genève de 1951 relative aux réfugiés, et l’empêchement de leur retour forcé en Syrie, tant que de graves risques pour leur vie et pour leurs libertés fondamentales subsistent.

    La protection du peuple syrien contre le terrorisme du régime et de ses alliés russes et iraniens, en particulier les milices sectaires de la garde de la révolution iranienne, qui est classée parmi les organisations terroristes, est une étape incontournable de la guerre contre le terrorisme dans la région.

    Aujourd’hui, il incombe au monde libre et aux organisations onusiennes et humanitaires concernées d'intervenir pour mettre fin aux massacres et aux violations des droits du peuple syrien. Ce peuple qui partage avec ce monde les mêmes valeurs et les mêmes objectifs humanistes, le même rêve d'un avenir de paix, de justice, de fraternité, de rejet de l'extrémisme et de la culture de la haine, un monde qui respecte et garantit les aspirations des peuples à la liberté et à la dignité.

    En espérant avoir su vous convaincre de l’importance d’apporter sans délai aux civils syriens l’assistance dont ils ont urgemment besoin, je vous prie de recevoir, Mesdames et Messieurs, l’assurance de ma considération distinguée.

    Brita Hagi Hassan, ex-maire d’Alep


    votre commentaire
  • Catalogne
     
    Chère amie, cher ami,  
     
    Suite à la réunion jeudi 13 juin du Collectif des signataires pour la Libération des prisonniers politiques catalans,  au lendemain de la fin du procès de Madrid, nous vous faisons parvenir l' actualisation ci-après de notre pétition qui garde malheureusement toute son actualité!

        Nous vous proposons de nous rassembler à Paris le Vendredi 21 juin de 17h30 à 18h30 Place de la République pour manifester tout notre soutien au peuple catalan et aux prisonniers politiques catalans.
     
    Nous voulons ainsi nous  joindre aux rassemblements solidaires qui se réaliseront  le 22 juin dans d'autres villes en France (Toulouse, Lyon...) et dans de nombreuses villes de l'Etat espagnol. pour que le peuple catalan puisse sentir notre soutien.
     
    Cela ne doit être que le début d'une mobilisation qui demande la plus grande unité contre cette injustice et atteinte aux droits. Nous nous vous demandons de diffuser cette information auprès de tous vos contacts et ami-e-s.
     
    Le Collectif des signataires pour la Libération des prisonniers politiques catalans

     
     
    Tout notre soutien au peuple catalan et aux prisonniers  politiques catalans!
     Dénonçons la répression politique, policière et judiciaire dans le royaume d'Espagne!
      
     
     Le procès du Tribunal suprême de Madrid contre la volonté du peuple catalan pour décider de son destin,  s'est terminé ce mercredi 12 juin.
     
    Le parquet maintient l' absurde accusation de "rebellion" qui implique l'utilisation de "la violence" et exige de lourdes peines de prison contre des responsables dont le "crime" est d'avoir permis au peuple catalan qui les avait mandatés pour cela, d'exercer pacifiquement son droit de vote lors du référendum du 1er octobre 2017!

       Dans leur déclaration finale les accusés ont déclaré "Nous le referions!"  
     
    L' Association "Madrid pour le droit à décider", hôte et coorganisatrice de la manifestation au centre de  Madrid des dizaines de milliers de catalans entourés de basques, galiciens, andalous, castillans, le 16 mars dernier, en solidarité avec les prisonniers politiques catalans, nous envoie le message suivant:

    "Nous sommes indignés par tout ce que nous avons entendu pendant le procès comme par le fait que les institutions espagnoles et européennes soient restées silencieuses face à une telle injustice.
     Devant la criminalisation de la dissidence, nous, la société civile, nous avons l' obligation de le dénoncer comme nous l' avons fait pour les droits et libertés de tous.

      Afin que le peuple catalan et les prisonniers politiques puissent sentir notre soutien en même temps que les institutions perçoivent notre indignation, nous proposons une mobilisation simultanée dans plusieurs villes de l' Etat espagnol ainsi que dans d'autres pays européens et pourquoi pas dans le monde entier".
     
    Nous partageons cette indignation! Réunis à Paris le jeudi 13 juin, nous répondons positivement à cette initiative internationale.
    La date proposée est autour du 22 juin pour sa proximité avec la fête de la San Joan qui est une fête très populaire en Catalogne.     
     
    Nous souhaitons que toutes et tous  les signataires de la "Pétition pour la libération des prisonniers politiques catalans", là où ils habitent, prennent les contacts nécessaires pour avancer dans ce sens. Nous  annoncerons dans notre blog les rendez vous qui seront pris en France et ailleurs dans ce sens.  
     
      Libération des prisonniers politiques catalans !
    Défendre les prisonniers politiques catalans, c'est défendre la démocratie et les droits de l'homme en Europe !
     
    C'est lutter pour faire reculer les dérives autoritaires et antidémocratiques, non seulement en Espagne mais aussi dans nombre de pays d'Europe, y compris le nôtre.  
     
    Il est temps que se rassemblent toutes les énergies et que de nouvelles initiatives unitaires soient préparées et organisées.
     
    Le Collectif pour la Libération des prisonniers politiques catalans
     
     
     
     

     


    votre commentaire
  • Photos de manifestations parisiennes

    Serge d'Ignazio

    sur Flickr

    https://www.flickr.com/photos/119524765@N06/


    votre commentaire
  • Grève aux urgences :

    un cortège d'environ 500 personnes

    vient de quitter la gare Montparnasse à Paris

    La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé une mission de "refondation" des services d'urgences et un soutien financier aux établissements les plus surchargés.

    France Info >>>>>

     

    Cinq chiffres pour comprendre la crise dans les services d'urgences

    Leurs personnels défilent à Paris jeudi pour réclamer davantage de moyens, notamment pour faire face à la hausse du nombre de patients depuis dix ans. 

    France Info >>>>>


    votre commentaire
  • URGENCES

    Casse de l’hôpital

    75 services en grève : l’Inter-urgences appelle à une manifestation nationale le 6 juin

    Deux mois après le début du mouvement en région parisienne, la mobilisation des services d’urgence ne cesse de s’étendre. Le collectif inter-urgences qui structure le mouvement à l’échelle nationale appelle à manifester le jeudi 6 juin, et une grève est appelée le 11 juin par quatre syndicats.

    Révolution Permanente >>>>>

     

    Le Télégramme >>>>>


    votre commentaire
  • Ils ont été blessés lors de manifestations de gilets jaunes :

    les “Mutilés pour l'exemple” se rassemblent à Paris

    France Info >>>>>


    votre commentaire
  • Le Nombre Jaune
    Samedi 25 Mai 2019
     

    Chiffrage définitif MINIMUM

    pour l'Acte 28 des Gilets Jaunes :

    40 241 Manifestants sur 248 actions recensées.


    votre commentaire
  • Le Nombre Jaune

    Samedi 26 Mai 2019

    Première estimation de la participation

    à l'Acte 28 des Gilets Jaunes :

    35 104 manifestants minimum.


    votre commentaire
  • Amiens Communiqué unitaire

     

    Aujourd’hui samedi 25 mai, les Gilets Jaunes étaient de nouveau dans la rue, cette fois à Amiens.

    Nos organisations condamnent la stratégie de répression des forces de l’ordre décidée par le pouvoir au mépris des libertés les plus élémentaires.


    Dès ce matin, les forces de police ont empêché les manifestant-e-s de converger vers le lieu de départ de la manifestation. Durant la manifestation, le dispositif policier était conçu pour produire les effets d’une stratégie de la tension : les effectifs démesurés des forces de l’ordre étaient placés en permanence au contact des manifestant-e-s.


    Les forces de l’ordre ont empêché la dispersion dans le calme de la manifestation. Des manifestant-e-s ont été pourchassé-e-s puis encerclé-e-s alors même qu’ils et elles cherchaient à quitter pacifiquement le cortège.


    Nos organisations dénoncent les quelques 70 interpellations qui ont eu lieu à cette occasion. Parmi les personnes interpellé-e-s se trouvent deux mineurs de 16 ans et des militants syndicaux dont la porte-parole de l’Union syndicale Solidaire Somme. Nous exigeons leur libération immédiate et l’abandon de toute poursuite à leur encontre.


    Une fois encore ce samedi à Amiens, le gouvernement du président Macron a fait le choix de la répression du mouvement social en empêchant une manifestation de se dérouler. Nos organisations dénoncent cette atteinte de plus aux libertés publiques et à l’État de droit.

     

     

    Organisations signataires :

     

    CGT 80 – Solidaires 80 – FSU 80 – AL Amiens – Ensemble ! 80 – FI 80 – Gilets jaunes réfractaires du 80 – Ligue des Droits de l’Homme 80 – Picardie debout !


    votre commentaire
  • Les jeunes de nouveau dans la rue pour l'action climatique

    "Désolé maman, je sèche comme la planète",

    résumait une pancarte.

    France Info >>>>>


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique