• Un an après la Bataille du Rail – Partie I

    Un an après : tirer des leçons de la bataille du rail pour préparer les combats à venir !

    Un an après l’énorme Bataille du Rail contre la réforme ferroviaire du gouvernement Macron, Révolution Permanente partage avec l’ensemble de ses lecteurs un ensemble d’articles qui reviennent sur les principaux événements et leçons de cette lutte acharnée que fut la Bataille du Rail, où pendant plus de trois mois cheminots et cheminotes de tout le pays ont tenu tête à Jupiter.

    Les attaques pleuvent à la SNCF et aujourd’hui, à la lumière du mouvement des Gilets Jaunes, la défense du service public apparaît plus que nécessaire.

    Dans cette première partie, nous revenons dans cet édito sur les enjeux de la réforme ferroviaire et de la lutte cheminote, en lien aussi avec la situation actuelle et le mouvement des Gilets Jaunes.

    Révolution Permanente >>>>>


    votre commentaire
  • ça n'aura pas duré très longtemps...

    Cars Macron :

    « Les prix vont augmenter et des lignes peu rentables disparaîtront »

     

    Ouest-France Abonnés >>>>>


    votre commentaire
  • Contre le Service public et les cheminots ,

    nouvelle offensive Macron - Pépy...

    -------------------------------------------------

    SNCF Quand les médias jouent le jeu de Macron sur le chiffre d’affaire de la SNCF

    A l’image d’Air France, alors que la SNCF fait de très bons bénéfices, tous les médias traditionnels parlent une nouvelle fois des chiffres plombés par la grève.

    Révolution Permanente >>>>>

     

    Casse du ferroviaire

    Fermetures de petites lignes : Macron veut faire porter le chapeau à ses complices de la SNCF 

    Macron en pleine reconquête de légitimité cherche à trouver des fusibles pour payer le coût de l'impopularité de ses politiques. Aujourd’hui il se tourne vers la direction de la SNCF profitant de la fermeture temporaire d’une petite ligne pour se dédouaner d’avoir massacré le rail au printemps dernier (en collaboration active avec les pontes de la SNCF bien entendu) : Jupiter veut continuer à donner des coups mais veut cesser d’en recevoir.

    Révolution Permanente >>>>>

     

    SNCF : Pepy méprise les cheminots et annonce un plan social en direct à la radio

    Guillaume Pepy était l’invité de Jean-Jacques Bourdin ce mardi 26 Février, l’occasion pour lui de parler du futur de la SNCF… Dès le commencement de l’émission on peut observer tout le mépris à l’égard des cheminots lorsque Jean-Jacques Bourdin entame « Vous faites beaucoup de politique », ce à quoi répond immédiatement Pepy « beaucoup de trains surtout ! ». Seulement Pepy ne fait pas de train, il casse le train, il est ce qu’on appelle dans le milieu cheminot un « fossoyeur du rail ».

    révolution permanente >>>>>

     


    votre commentaire
  • [La bataille du rail] 25 Janvier 2019

    A priori c'est surtout l'incompétence

    de la "filiale privée Systra" qui est pointée du doigt...

    plus que celle du " personnel sncf" ...

    franceinfo

    Un nouveau rapport d'expertise demandée par la justice sur le déraillement de la rame d'essai du TGV qui avait fait 11 morts en 2015 en Alsace, à Eckwersheim, pointe l'incompétence du personnel de la SNCF et de sa filiale Systra, selon les informations de France 3 Grand Est.

    Selon ce rapport d'experts remis au juge d'instruction en charge de l'enquête sur le déraillement d'une rame d'essai du TGV en 2015 en Alsace, Systra. la filiale de la SNCF en charge des essais, a ignoré toute la littérature existante en matière d’essais en survitesse. Elle a également négligé les briefings et débriefings. Et elle a désigné un personnel qui n’avait pas les compétences nécessaires.

    Ce nouveau rapport sur le déraillement d'une rame d'essai du TGV en 2015 en Alsace juge que la compétence de la cheffe de projet "en matière d'essais dynamiques et de risques ferroviaires" était insuffisante. Même constat pour le chef d’essai "qui n’avait pas de connaissances techniques ferroviaires", "pas d’expérience d'essais dynamiques", et "qui n’avait reçu aucune formation".


    votre commentaire
  • Page crée le jeudi 10 janvier 2019 vers 16h15

    mise à jour le vendredi 11 janvier 2019 8h30

    --------------------------------------------------------------------

    Catastrophe ferroviaire de Brétigny : un cadre de la SNCF mis en examen pour "homicides et blessures involontaires"

    --------------------------------------------------------------------

    Bizarre ces articles sur l'accident de Brétigny

    et la mise en examen d'un "CADRE" de la SNCF...

     

    Les premiers articles assez discrets sur cette décision parlent d'un "EMPLOYÉ " de la SNCF.

    Il faut noter que le terme générique utilisé en général pour parler des personnels de la SNCF est celui de "CHEMINOTS"

    Sur le Figaro ce matin 11 janvier aucun article en page d'accueil, il faut effectuer une recherche ("accident ferroviaire Brétigny") pour avoir un accès aux articles...

    mais dans le corps des articles on en n'apprend pas plus sur ce cadre sinon qu'il s'agit d'un "cadre de terrain " ... On peut en déduire qu'il s'agit certainement d'un cadre "manager" local mais on ne trouve guère d'arguments sur le pourquoi de la mise en examen...

     

     

     

    ---------------------------------------------

    Article trouvé ce matin vendredi 11 janvier au matin...

    après une recherche sur le site du Figaro...

    Accident de Brétigny :

    un cadre de la SNCF mis en examen

    Le Figaro >>>>>

    article daté comme suit :

     

     

    --------------------------------

    Articles vu jeudi après midi 10 janvier...

    Catastrophe ferroviaire de Brétigny :

    un employé de la SNCF mis en examen

    pour "homicides et blessures involontaires"

    Cet accident avait fait sept morts et des dizaines de blessés, en juillet 2013.

    France TV Info >>>>>

    Un employé de la SNCF mis en examen après la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge

    Survenue le 12 juillet 2013, la catastrophe ferroviaire de Brétigny est une des pires survenues en France depuis une vingtaine d’années.

    Le Monde >>>>>

    Déraillement de Brétigny: un employé de la SNCF mis en examen

    Le Figaro >>>>>


    votre commentaire
  • La SNCF raye 2 000 postes l’an prochain

    Vendredi, 21 Décembre, 2018
    Sébastien Crépel

    Le projet de budget présenté aux syndicats prévoit une nouvelle saignée de l’emploi pour 2019.

    L'Humanité >>>>>


    votre commentaire
  • Pép'oui...

    La SNCF versera des primes exceptionnelles à près de 100 000 salariés

    Ouest-France >>>>>


    votre commentaire
  • SNCF: un quart des TGV n'arrive pas à l'heure

    Le Figaro >>>>>


    votre commentaire
  • Sncf. La CGT conforte sa place de première organisation syndicale

    Lundi, 26 Novembre, 2018
    Marion d'Allard

    Les équilibres syndicaux sont inchangés à la SNCF. La CGT reste en tête, en légère baisse, l’Unsa demeure 10 points derrière, SUD rail progresse, tandis que la CFDT dévisse sensiblement. L’abstention, en revanche, gagne du terrain.

    L'Humanité >>>>>


    votre commentaire
  • Élections professionnelles SNCF

    Communiqué de la CGT - 22 novembre 2018

     

    --------------------------------------------------

    SNCF : statu quo syndical après les élections professionnelles

    La CGT reste premier représentant des cheminots devant l’UNSA, SUD et la CFDT. La participation est en baisse.

      Publié 23/11/2018 12h06, mis à jour à 12h06

    le Monde Abonnés >>>>>

     

    Élections à la SNCF: CGT et SUD indéboulonnables

    Le Figaro>>>>>


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique