• Vendredi 7 décembre 2018 17h30 Quimper

    Ne touchez pas à la loi de 1905

    collectif 29


    votre commentaire
  • S'Unir pour ne pas Subir !

    Collectif Sud Finistère - Quimper


    votre commentaire
  • Assemblée Citoyenne Châteaulin

    Vendredi 23 novembre 2018

    Réunion sur le thème des Gilets jaunes

     

    L'Assemblée Citoyenne de Chateaulin a réuni vendredi soir au Run Ar Puns une vingtaine de participants sur le thème du "mouvement des Gilets jaunes".

     

    La discussion a permis de dégager une large sympathie et un soutien pour la mobilisation engagée des gilets jaunes mais une interrogation forte sur ses objectifs et sur les formes d'actions et d'organisations.

    Si des participants à la réunion ont déjà été à la rencontre des gillets jaunes sur les points de rassemblement et d'actions, d'autres ne souhaitent pas le faire.

     

    Les augmentations du prix des carburants et de l'énergie ainsi que les annonces gouvernementales de nouvelles taxes ont joué un rôle d'étincelle dans le déclenchement d'une révolte contre la vie chère, les difficultés à boucler les fins de mois, la baisse du pouvoir d'achat, les bas salaires et le niveau des pensions ponctionnées par la CSG, le recul des services publics en particulier celui de la santé  et des hôpitaux, les problèmes d'emplois,  un ras le bol général qui s'observe maintenant depuis plusieurs décennies.

     

    Le mouvement correspond aussi à un rejet massif de la politique libérale anti-social du gouvernement Macron

    mais aussi du mépris affiché par celui-ci vis à vis des couches populaires. Ce rejet est particulièrement visible dans les sondages d'opinions.

     

    Par contre  il est difficle de cerner les perspectives offertes par ce mouvement alors que notre pays a besoin d'une alternative sociale, solidaire et écologiste forte pour construire un avenir humain ensemble.

     

    Le mouvement est marqué par une auto-organisation et une irruption de la mobilisation issue des réseaux sociaux.

    Il est remarquable que ce mouvement s'inscrive en dehors des formes d'organisations traditionnelles à l'image du mouvement contre la "Loi Travail" et du mouvement "Nuit debout". Force est de constater également l'existence d'un fossé avec les forces organisées "institutionnelles" que sont les partis politiques, les organisations syndicales, les élus, les associations.

    Mais le sentiment dominant est que ce mouvement correspond à une colère, une révolte, une jacquerie. Cest un mouvement qui rassemble des forces et des idées très diverses d'où des formes d'actions directes parfois violentes qui ont malheureusement fait des victimes  et déclenchées des mesures de répression portées par l'Etat souvent disproportionnées.

    Mais les excès regrettables et insupportables ne doivent pas cacher le fond des colères populaires et citoyennes portéeset étouffées depuis des années qui s'expriment en opposition aux politiques libérales anti-sociales du gouvernement et des grands patrons, au monde de l'argent et des privilégiés de la finance.

     

     

    Pour l'instant les réponse apportées par le pouvoir ne sont pas de nature à calmer et à répondre aux principales exigences portées par les manifestants, leurs soutiens et sympathisants.

     

    Les enjeux écologistes ne peuvent être opposés aux enjeux humains et sociaux mais ce n'est pas par une politique libérale qui privilégie les plus riches au détriment des plus pauvres que viendra la solution.

     

    Il est donc urgent de changer de politique, de construire un projet alternatif en liant écologie, économie et social sur une base anti-capitaliste et autogestionnaire.

     

    Une partie des participants à cette réunion de l'Assemblée Citoyenne de Chateaulin a décidé de soutenir les gilets jaunes sur le terrain, d'autres participeront à la journée de mobilisation "Nous Toutes" du samedi 24 contre les violences faites aux femmes, mais également de participer le 1er décembre à la mobilisation contre la vie chère avec les précaires et chômeurs, ou aux mobilisation locales "Nous voulons des coquelicots" qui auront lieu dans plusieurs communes de notre territoire le vendredi 7 décembre 2018.

     

    Une nouvelle rencontre de l'Assemblée Citoyenne de Chateaulin se tiendra au Run Ar Puns prochainement.


    votre commentaire
  • Nous voulons des coquelicots - St Rivoal -
    Vendredi 7 Décembre 2018 - à 18h30.
     
    Nous voulons des coquelicots et pour la troisième fois nous allons le dire tous ensemble au cours du rassemblement mensuel des amoureux des coquelicots:

                      VENDREDI 7 DECEMBRE A 18h30

         devant la mairie de St Rivoal sur la place du bourg.

    Nous vous donnons rendez-vous avec le pique-nique que nous pourrons partager dans la salle au-dessus de l'école en cas de froid et de pluie.
    Il y aura des pétitions à signer et à faire signer, des échanges, des discussions.

    Soyons nombreux à nouveau le 7 décembre prochain.
    Diffusez l'information autour de vous.

    A bientôt!!

    votre commentaire
  • Droit d'Asile Quimper Cornouaille

     

    Comme annoncé dans la presse locale (Le Télégramme et Ouest-France) samedi dernier (17 novembre 2018), le rassemblement devant la Préfecture, organisé par Droit d'Asile Quimper Cornouaille, avec le soutien de la Ligue des Droits de l'Homme Quimper, s'est déroulé sans incidents, malgré la présence devant une autre porte d'une cinquantaine de "gilets jaunes", qui ont rapidement quitté les lieux.

     

    Notre rassemblement a regroupé une centaine de personnes et a duré environ 1 heure.

     

    Ont pris la parole le secrétaire (Jean Pierre Bigorgne) et la présidente de Droit d'Asile (Marie Madeleine Le Bihan), qui ont dénoncé la multiplication des OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Francais, nom administratif pour expulsion) prises à l'encontre de migrants-réfugiés parfaitement intégrés en Cornouaille, y compris par le travail, la scolarisation, les études, les liens familiaux, depuis 2, 3, 4 voire beaucoup plus d'années.

     

    Il a été souligné le fait que le Préfet a le pouvoir de permettre à ces êtres humains, persécutés dans leur pays d'origine, de rester sur place en utilisant la procédure du "dédublinage", afin de confirmer leur intégration réelle en légalisant leur situation.

    Au lieu d'appliquer le droit d'asile prévu en droit français, européen et international, il ne pratique que la méthode dogmatique des expulsions à tout va. 

    Sans aucun doute sur instruction du gouvernement, qui se révèle de plus en plus comme coupé de la réalité, la niant, maniant la dissimulation,le mensonge,la manipulation, l'hypocrisie dans des buts politiques de plus en plus réactionnaires.

     

    Le secrétaire général de la préfecture, sur proposition du préfet, a fait savoir à l'association que l'entrevue prévue est reportée à une date ultérieure ... pour cause de "gilets jaunes".

     

    Non aux expulsions!

    Accueil et droit d'asile pour les réfugiés !

    On ne lâche rien!

    Restons mobilisés et prêts à l'action.

    Merci à toutes celles et tous ceux qui ont participé à l'action.

    Ce n'est qu'un début, continuons le combat pour les droits humains.  

    Amitiés.

    RB adhérent de Droit d'Asile Quimper Cornouaille


    votre commentaire
  • Sizun Secours Populaire

    .

     

    Sizun Secours Populaire

    .

    Sizun Secours Populaire


    votre commentaire
  • Communiqué de presse - 15 novembre 2018

    Défilé paramilitaire à Quimper le 16/11
     

    Les ministères de la défense et de l’éducation

    mobilisent des élèves pour un défilé paramilitaire :

    la guerre est enseignée, la paix est sacrifiée

     

     

    Le défilé annoncé pour ce vendredi par voie de presse rassemblant 2000 élèves, des anciens combattants, des militaires n’a pas été proprement qualifié. Il s’agit d’un défilé paramilitaire. En effet, le préfixe grecque para exprime ici l'idée de proximité soit par contiguïté, soit par ressemblance avec ce qui est militaire.[1]

     

    En outre, les élèves sont « mobilisés » au sens du terme lié à la défense et seulement 16 d’entre eux ont décidé pour les autres[2]. Le défilé ayant lieu sur le temps scolaire, ils sont donc contraints de défiler. Nous pouvons espérer que, si le défilé a lieu, les élèves qui trouvent un moyen de ne pas y participer, ne seront pas plus sanctionnés que fusillés pour l’exemple, comme le furent, sous les ordres des gradés de l’armée française, près de 1000 Français appelés entre 1914 et 1918[3].

     

    Le remplacement de la minute de silence par une minute d’applaudissements a été critiqué par une association d’anciens combattant comme une « glorification de la guerre ».[4] Nous partageons pleinement cet avis et sommes estomaqués de constater que les enseignants n’ont pas amené les 16 élèves organisateurs à une réflexion sur les symboles.

    On voit ici qu’« enseigner la culture de la défense »[5] s’oppose à ce qui n’est même pas référencé sur le portail pédagogique Eduscol du Ministère de l’Education : la promotion de la culture de Paix définie par l’ONU[6].

     

    Après les manifestations non autorisées et non réprimées de policiers cagoulés en 2016[7], l’organisation sous l’égide de 2 ministères (Défense et Education) d’un défilé paramilitaire est un nouveau et très mauvais signe pour la démocratie, laissant entendre que les militaires pourraient dominer les civils plutôt qu’être simplement au service de leur protection.

     

    Mobiliser des élèves pour un défilé paramilitaire, c’est préparer à la guerre. En raison du péril démocratique et du risque de réveiller les passions bellicistes, nous exigeons l’annulation, voire l’interdiction du défilé paramilitaire prévu vendredi 16 novembre.

     

    La France a déjà les mains sales.

    Macron a refusé de suivre l’embargo allemand sur les ventes d’armes à l’Arabie Saoudite, alors que l’on sait depuis des années que des armes françaises sont utilisées contre des civils par ce pays au Yémen[8]. A cela, s’ajoute l’accueil indigne réservé par la France aux réfugiés fuyant les conflits qu’elle a contribué à déclarer ou empirer. Avec la nouvelle loi Collomb sur l’asile, la France va jusqu’à enfermer des demandeurs d’asile en situation régulières, y compris des enfants, dans des centres de rétention administrative pour les empêcher de déposer une demande d’asile auprès de l’OFPRA.

    Nous luttons quotidiennement contre ce déshonneur.

     

     

     

    Cosignataires : Fraternité Douarnenez, Fraternité Quimper, LDH Quimper, Collectif Antifasciste de pays de Quimper, Collectif Antifasciste Konk Kerne, FSU 29, Sud éducation 29, ATTAC Quimper, Ensemble ! Cornouaille, UDB Finistère, NPA Kemper, Générations Quimper Ouest Cornouaille, France Insoumise Quimper, CNT29

     

    [1] PAR(A)-1, (PAR-, PARA-)élém. formant
    Élém. tiré du préf. gr. ()-, lui-même de la prép. «auprès de, à côté de», entrant dans la constr. de nombreux subst. et adj., et exprimant l'idée de proximité soit par contiguïté, soit par ressemblance avec ce que désigne le 2e élém. Source : Trésor de la Langue Française

    [2] https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/armistice-de-1918-2-000-jeunes-mobilises-09-10-2018-12102159.php

    [3] https://www.lemonde.fr/centenaire-14-18/article/2014/10/27/le-nombre-des-fusilles-de-la-grande-guerre-est-porte-a-825_4513267_3448834.html

    [4] https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/11-novembre-l-arac-emet-des-reserves-a-propos-du-9-novembre-05-11-2018-12125455.php

    [5] http://eduscol.education.fr/cid47709/enseigner-culture-defense-securite.html

    [6] https://www.mvtpaix.org/wordpress/wp-content/.../LaCulturedelaPaixCestquoi.pdf

     

    [7] http://www.slate.fr/story/126542/police-manifestation

    [8] https://www.mediapart.fr/journal/international/230816/la-france-accusee-de-vente-darmes-utilisees-contre-des-populations

     

    FRATERNITE DOUARNENEZ

    Nous suivre sur Facebook


    votre commentaire
  • Dans les Monts d’Arrée, les coquelicots fleurissent aussi

    Ils étaient une trentaine à se réunir dans la commune, vendredi soir. Leur objectif est de se bouger pour lutter contre les pesticides. Ils s’organisent pour revenir chaque mois.

    Ouest-France >>>>>


    votre commentaire
  • Aux partenaires et à tous les ami-es de la Palestine, une invitation 
    de l'Afps du Pays de Morlaix à sa prochaine initiative, n'hésitez surtout pas à la partager...
     
    Une soirée de solidarité avec Gaza à Saint Martin des Champs 
    le 5 novembre 2018 à 19h en mémoire de Razan el-Najjar.
     
    "Razan, une trace du papillon", est un film documentaire de 30 mn, tourné cet été à gaza par le cinéaste palestinien iyad alasttal.
     
     
    RAZAN EL-NAJJAR, jeune infirmière palestinienne de 21 ans, a été tuée le 1er juin 2018, lors de la Grande marche du retour, sur la bordure orientale de Khan Younès, dans le sud de la Bande de Gaza. Alors qu’elle travaillait comme secouriste et portait une veste avec le logo des services sanitaires, Razan a été mortellement touchée d'une balle explosive tirée par un sniper de Tsahal (l'armée israélienne).
     
    DÉBAT AVEC LES PARENTS DE RAZAN ET LE RÉALISATEUR
     
    Dans ce film documentaire, réalisé par Iyad Alasttal, jeune cinéaste de Gaza, nous allons suivre mère de Razan et sa famille, dans sa maison, dans le quartier et rencontrer les voisins, pour apprendre de la vie de cette jeune femme, et découvrir des images des grandes marches du retour qui se tiennent tous les vendredis à Gaza, depuis le 30 mars 2018...
     
    Iyad Alasttal et Sabreen et Ashraf Al-Najjar, les parents de Razan, ont réussi à passer la frontière de Rafah avec l'Égypte. Ils sont arrivés à Paris début octobre où le film a été présenté à Paris, en avant-première, le mardi 9. Et depuis, il est présenté dans plus de 20 villes de France à l'invitation des Associations de Solidarité avec la Palestine, AFPS, UJFP, BDS et la Coordination des Palestiniens en France...
     

    L'AFPS du Pays de Morlaix s'est inscrite dans cette tournée et vous invite à la projection du documentaire suivi d'un échange avec son réalisateur, Iyad Alastall, mais aussi avec Sabreen et Ashraf al-Najjar, les parents de la jeune Razan venus en France pour témoigner.

    N'OUBLIEZ PAS !
     
    C'EST LE LUNDI 5 NOVEMBRE à 19H 
    SALLE GALLOUEDEC à St MARTIN des CHAMPS
     
    Association France Palestine Solidarité 
    du Pays de Morlaix
     

     


    votre commentaire
  • AFPS Morlaix.

    De retour de Palestine, ils sont plus motivés que jamais

    Ouest-France >>>>>


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique