• La France insoumise affûte sa stratégie populiste

    À quelques semaines d’une convention qui doit se tenir fin novembre, Jean-Luc Mélenchon précise le rôle qu’il entend voir jouer par son mouvement.

    Julia Hamlaoui
    Jeudi, 19 Octobre, 2017
     
    -------------------------------

    Grand entretien - JL Mélenchon

    « L’insoumission est un nouvel humanisme »

    "Le 1" - A lire ici >>>>>

    Le texte de l'interview peut également être lu ici sur le site anti-K >>>>>

    ------------------------------------

    JL Mélenchon : note de blog

    La semaine perplexe

    A lire ici >>>>>


    votre commentaire
  • Macron à la peine...

    Macron peine à se racheter une popularité sur TF1

    Dimanche soir Macron, pour la première fois de son mandat, se prêtait au jeu du grand entretien télévisé. Dans un contexte où le rejet de ses contre-réformes est majoritaire dans la population, le président a tenté de « faire de la pédagogie » et renouer le contact avec ceux qui le perçoivent comme le président des hyper riches. Exercice raté. Selon un sondage, 61 % des personnes ayant assisté à l’interview, ne se disent pas convaincues par son discours. Et pour cause, il faudra plus de quelques explications pour nous convaincre que la vie de précarité que nous prépare Macron devrait nous satisfaire. Qui plus est quand, loin de changer de ton, Macron réaffirme son mépris de classe éhonté.

    A Lire ici >>>>> Révolution Permanente


    votre commentaire
  • Huit mensonges d’Emmanuel Macron

    qui ne font pas une vérité

    Propos recueillis par Kareen Janselme, Pierric Marrissal, Laurent Mouloud, Loan Nguyen, Maud Vergnol, Lionel Venturini
     
    Mardi, 17 Octobre, 2017

    votre commentaire
  • Affaire Weinstein :

    "Quelque chose est en train de monter,

    de l'ordre de la révolte des femmes",

    estime Sandrine Rousseau EELV

    L'ancienne porte-parole d'EELV, Sandrine Rousseau, a réagi ce samedi 14 octobre matin sur franceinfo sur l'affaire Weinstein, évoquant notamment "une révolution douce", "de l'ordre de la révolte des femmes".

    A lire ici >>>>> France Info


    votre commentaire
  • Affaire Ferrand :

    il faut corriger les failles de la législation

    Anticor 13 Octobre 2017 Communiqué

    Anticor avait regretté la décision du Procureur de la République de Brest, annoncée le 26 mai 2017, de ne pas ouvrir d’enquête préliminaire dans l’affaire Richard Ferrand.

    Cette décision posait question au regard de l’égalité des citoyens devant la loi. L’association s’était donc résolue à adresser, le 31 mai 2017, au Parquet de Brest, une plainte contre X pour abus de confiance. Elle estimait qu’une enquête était nécessaire pour déterminer si la convention passée avec la société civile immobilière (SCI) dénommée Saca était dans l’intérêt des Mutuelles de Bretagne ou dans l’intérêt de la compagne de M. Ferrand.

     

    Anticor est déçue d’apprendre, aujourd’hui, le classement sans suite de sa plainte au motif que « les infractions d’abus de confiance et d’escroquerie ne sont pas constituées, faute d’un préjudice avéré ». Selon le Procureur de la République, la manœuvre qui a permis à la compagne de M. Ferrand d’acquérir un patrimoine d’un demi-million d’euros sans bourse délier était donc légale.

     

    À l’évidence, il faut s’interroger sur l’impuissance de la justice à sanctionner celui qui utilise une position de pouvoir pour s’enrichir aux dépens d’autrui.

    Anticor soutient la proposition, inspirée de la Convention des Nations Unies contre la corruption, d’incriminer l’avantage injustifié. Ainsi, « toute personne qui, dans l’exercice de ses fonctions ou attributions, aura, en méconnaissance de ses obligations, procuré à autrui ou à soi-même un avantage injustifié, pécuniaire ou en nature, entraînant un préjudice pour le Trésor public, la collectivité ou l’organisme intéressé » pourra être sanctionnée. Cette mesure figure notamment dans la proposition de loi du député René Dosière, déposée le 6 juin 2017.

     

    Nul doute que Richard Ferrand, député et président du groupe de la majorité à l’Assemblée nationale, aura à cœur de faire évoluer la législation afin de corriger les failles que, visiblement, il connait bien.

     

    Source

    http://www.anticor.org/2017/10/13/affaire-ferrand-il-faut-corriger-les-failles-de-la-legislation/


    votre commentaire
  • Communiqué du NPA

    Solidarité antiraciste et féministe

    avec Danièle Obono !

    La militante et députée de La France insoumise Danièle Obono est de nouveau victime d’une violente campagne de calomnies et d’injures, assorties de menaces, qui a franchi un nouveau cap avec la « Une » du torchon d’extrême droite Minute qui en appelle à ce « qu’on la fasse taire ». 

    Nous assistons à une réédition, en pire, de la campagne de juin dernier, qui avait fait suite au refus (légitime) de Danièle Obono de s’exclamer « Vive la France » sur le plateau des « Grandes gueules » de RMC. Cette fois-ci, c’est la prétendue complaisance de Danièle avec « l’islam politique » qui sert de justification aux calomnies et aux menaces.

    Si l’extrême droite est à la pointe de la campagne, force est de constater que l’offensive est relayée et alimentée par d’autres courants politiques et idéologiques, qui en profitent par ailleurs pour tenter de discréditer la FI, de la droite dite traditionnelle à certains dirigeants du PS en passant par Manuel Valls et ses quatre soutiens. 

    Des propos violents de l’extrême droite aux attaques de Valls, on retrouve une même dynamique : celle du refus de tolérer qu’une jeune femme noire puisse avoir des responsabilités et une audience politiques nationales tout en n’acceptant pas de se soumettre aux injonctions paternalistes et racistes des garants autoproclamés des « valeurs de la France ».

    Face à ce déferlement de haine, la complaisance, voire la complicité de nombre de responsables de partis dits « républicains » montre à quel point l’extrême droite et ses idées ont contaminé le champ politique. Face aux calomnies, aux insultes et aux menaces, le NPA apporte son soutien total à Danièle Obono contre les racistes, islamophobes, sexistes et réactionnaires de tout bord.

    Montreuil, le 11 octobre 2017

    https://npa2009.org/communique/solidarite-antiraciste-et-feministe-avec-daniele-obono


    votre commentaire
  • A La France insoumise,

    la démocratie interne fait débat

    6 octobre 2017 Par Manuel Jardinaud

     

    Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon tente de mieux organiser ses groupes d'appui et lance un processus de consultation avant une convention prévue fin novembre. La direction, aujourd'hui non élue, va rester en place, et veut s'appuyer sur les 17 députés élus en juin. Mais des militants s'interrogent sur la démocratie interne.

    A Lire ici >>>>> Médiapart


    votre commentaire
  • Les « insoumis »  lancent « Le Média »,

    garanti sans « Mélenchon bashing »

    La webtélé, conçue comme une coopérative indépendante, doit permettre au chef de La France insoumise de diffuser son message et de s’affranchir de journalistes jugés hostiles.

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/10/06/le-media-de-jean-luc-melenchon_5196833_823448.html

    votre commentaire
  • Communiqué de Fédération du Finistère du PCF :

    journée du 10 Octobre

    10 octobre 2017, journée de mobilisation dans la fonction publique: Appel à la mobilisation du PCF Finistère au côté des syndicats et des personnels et usagers de la fonction publique

     

    Communiqué de Fédération du Finistère du Parti Communiste Français

    4 octobre 2017  

    Depuis l'arrivée du nouveau gouvernement, les mesures négatives s'accumulent pour les agents de la fonction publique (gel de la valeur du point indice, retour à la journée de carence, menace de 120 000 suppressions d'emploi…). Ces mesures vont dégrader le pouvoir d'achat de plus de 5,4 millions d’agents publics et fragiliser les services publics rendus aux usagers.

    La Fédération du Finistère du Parti communiste se félicite que que l'ensemble des syndicats soient tombés d'accord pour contrer ces mesures régressives.

    Pour le PCF il faut, à l’inverse de ce que fait le gouvernement du président Macron, un service public répondant aux besoins de la population. Cela passe obligatoirement par la remise en cause de l’austérité budgétaire, le renforcement du maillage territorial, en particulier en secteurs suburbains et ruraux, et des plans d’investissement pour assurer l'ensemble des missions de service public dans les fonctions publiques d’état, territoriale et hospitalière (formation, création de postes sous statut et la titularisation des personnels précaires…)

    Pour ces raisons la fédération du Finistère du PCF appuie pleinement les initiatives d’action menées par les agents des services publics et leurs syndicats, et entend contribuer


    votre commentaire
  • NPA, Lutte ouvrière, le PCF, «insoumis» : ce qui les différencie

    A Lire ici Le Figaro... >>>>>


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique