• Douarnenez Petit Navire :

    le groupe Ensemble ! Douarnenez raille « le monde d’après »

    Dans un communiqué transmis à la rédaction ce jeudi,

    le groupe Ensemble ! Douarnenez a tenu à réagir

    sur l’actualité sociale douarneniste,

    marquée par les difficultés de Petit Navire et d’Eolane.

     

    Le Télégramme >>>>>


    votre commentaire
  • Contre les Réacs anti PMA ... :

    Succès de la contre manif à Brest

     

    Ce 10 octobre 2020, quelques 200 réacs et intégristes homophobes, essentiellement des hommes paradaient en bas du Cours Dajot à Brest, sous forte protection de la police avec LBD, ce qui n'est pas habituel à Brest.

    Un peu plus tôt, (à l'appel des association LGBT, de VISA, Solidaires, CGT, CNT, LDH, Ensemble!, France Insoumise, PCF ... ce sont plus de 500 manifestant.e.s contre manifestant.e.s, dont beaucoup de jeunes dans une manif colorée, joyeuse et combative pour l'égalité des droits et contre l'homophobie et la lesbophobie qui ont parcouru les rues de Brest jusqu'au Cours Dajot.

     

    D'abord empêchés en haut du cours Dajot par des flics visiblement surpris par l'ampleur de cette contre manif, la manif est repartie vers la gare pour se rapprocher des réacs du côté du Château.

    Là, le face à face avec force slogans et beaucoup d'humour, a duré jusqu'à ce que les réacs abandonnent le camp sous les huées.

    La contre manif a ensuite remonté la rue de Siam toujours joyeuse et triomphante aux cris de "On a gagné, on a gagné".

    Un succès pour les défenseur du féminisme et de l'égalité des droits!


    Dans Ouest France:

    https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/reportage-dialogue-de-sourds-entre-les-pro-et-les-anti-loi-bioethique-a-brest-7009399

    Dans Le Télégramme :

    https://www.letelegramme.fr/finistere/brest/loi-bioethique-plus-de-pour-que-de-contre-dans-les-rues-de-brest-en-images-10-10-2020-12635339.php#slide-9


    votre commentaire
  • Régionales Bretagne 2021

    texte Breizhistance - Septembre 2020

     

    Construisons la Bretagne en Commun !


     

    Les élections régionales de mars 2021 sont l'occasion d'affirmer notre volonté de construire la Bretagne en commun.

    La pandémie du COVID-19  a mis au jour les fragilités de la puissance publique centrale et, surtout, la nécessité de renforcer la capacité de décision et d'action des municipalités et régions.

    L'idée que nous pourrions faire mieux et plus rapidement face à une crise sanitaire en maitrisant les politiques publiques de santé à l'échelle de la Bretagne apparait désormais comme une évidence.


     
    Cette capacité de pilotage local va être d'autant plus cruciale dans la crise économique et sociale qui s'annonce.

    La Bretagne, de Brest à Clisson est un espace cohérent pour impulser des politiques publiques qui prennent à bras le corps la transition écologique, en soutenant une Bretagne agricole qui produise mieux et différemment tout en générant des emplois nombreux et de qualité sur tous nos territoires.

    Une agriculture qui favorise des cultures de meilleure qualité, plus respectueuses de la santé humaine, de la biodiversité, de la qualité des sols et de l'eau, et qui rompe avec un modèle intensif aussi destructeur qu'obsolète.

    Cette inflexion s'inscrit dans une perspective globale de lutte contre le réchauffement climatique et de solidarité avec la paysannerie à l'échelle planétaire.

    L'urgence climatique nous contraint à ne pas attendre 2040 pour trouver des alternatives concrètes et rapides pour sortir des importations de soja transgénique et des OGM et à refuser le désastre annoncé que sont les fermes usines du plan volailles.


    Il est tout aussi urgent de repenser la relation entre les métropoles de la péninsule armoricaine et les villes et territoires de l'intérieur, notamment ruraux, afin de répartir harmonieusement l'accès à la santé, à la culture, aux transports, à l'éducation et à la formation, et bien sur au logement, à l'emploi et aux services publics. 

     


    Au regard de ses compétences actuelles et de celles que nous devrions maîtriser pour répondre aux exigences portées par les mouvements sociaux,

    la Bretagne doit être aussi un espace d'exemplarité pour promouvoir l'égalité femmes-hommes, l'économie solidaire basée sur l'utilité sociale et non la recherche de profit à court terme, la diversité linguistique bretonne, l'éducation contre les LGTBphobies, la solidarité intergénérationnelle et la fraternité avec les migrants.

     

    A l'heure où l'idée d'une Bretagne dotée de compétences nouvelles fait son chemin, il nous semble fondamental d'en faire d'abord un espace de référence pour une démocratie participative en impliquant chacun et chacune.

    Les Bretonnes et les Bretons doivent pouvoir se saisir du débat pour librement se déterminer par voie référendaire sur le périmètre de la Bretagne et le degré d'auto-gouvernement législatif et fiscal qu'ils souhaitent exercer eux-mêmes. 


     

    Derrière les belles performances des listes écologistes et citoyennes les dernières élections municipales ont permis de faire émerger une envie de renouveau démocratique qui doit trouver un prolongement et une traduction politique dans les scrutins de mars 2021.


    Cette initiative doit aussi devenir le réceptacle naturel de la soif de justice sociale portée par celles et ceux qui se mobilisent pour la défense du système de retraites par répartition, la réduction du temps de travail, la hausse des salaires et des minimas sociaux, la prise en compte de la pénibilité des emplois ouvriers.

    Cela ne pourra se faire qu'à travers la construction collective d'une dynamique et d'un programme permettant de rallier les électeurs et électrices ne se retrouvant pas dans le bilan, les ambiguïtés et les compromis de la majorité sortante.

    Cette coalition à la fois multicolore et gwenn-ha-du doit rassembler au-delà des égos, des formations politiques traditionnelles et des logiques d'appareils parisiens.

    Ce sera la clef du succès pour proposer et construire la Bretagne en commun de demain et pour offrir une réelle alternative démocratique.

    Ce faisant, nous refusons de laisser le champ de la contestation politique locale au Rassemblement National, qui aura beau jeu de souligner le peu de nuances existant entre les autres listes en présence.


    L'enjeu est de taille, il est enthousiasmant : en tant que signataires du présent texte nous vous invitons à y participer en y apposant votre signature et en invitant ainsi les forces politiques concernées à se donner les moyens de concrétiser ces possibles.

    Pétition >>>>>

    Le Télégramme >>>>>


    votre commentaire
  • Ensemble Finistère !

    Pire que le Monde d'Avant !

    2 octobre 2020

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    A la une du Blog : 25 Janvier 2015

    Ensemble !

    Finistère

     

    Mouvement pour une Alternative

    de Gauche, Écologiste et Solidaire

     

    Finistère, 1er Octobre 2020

     

     

    Pire que le Monde d’Avant !

     

     

    C’est bien parti et à toute vitesse , ici comme ailleurs , pour une société à l’Américaine.

    Tous les voyants sont dans le rouge pour l’avenir de la planète.

     

    Les états ont cédé à la puissance des multinationales capitalistes, qui dirigent désormais le monde.

     

    Depuis quelques mois , plusieurs projets destructeurs de notre Terre et du vivant , sont maintenant connus de la population du Finistère.

     

    Pour ces Monstrueuses entreprises , il faut faire vite et profiter du trouble apporté par le Covid et les mesures sanitaires imposées par l’état.

     

    La liste est longue :

     

    1. Méthaniseur industriel de Châteaulin

    qui par un dysfonctionnement informatique a provoqué une pollution de l’eau privant d’eau potable 180.000 personnes en Finistère.

     

    2. Projet d’installation d’Amazon à Briec.

    Création d’une base logistique de 20.000 m2 sur un terrain de 6 ha.

    Projet destructeur pour l’environnement , mais également une grande porte ouverte aux GAFAM et évidemment un danger pour l’activité de nos commerces de proximité, artisans et commerçants, Libraires et Maisons de la Presse , disquaires …

     

    3. Pêche Industrielle à Concarneau

    par le lancement du ‘Scombrus’ chalutier congélateur industriel, qui avec un chalut de 350 m. de long et de 100 m. d’ouverture est capable de pêcher jusqu’à 200 tonnes. de poissons en un seul trait, sans commune mesure avec les prises annuelles que peut faire un chalutier artisanal, ce qui accentuera encore les difficultés déjà présentes de la pêche artisanale.

     

    4. Les serres industrielles ‘Savéol’ aux environs de Concarneau

    qui s’étendraient sur 21 ha de terres agricoles, seraient grandes consommatrices d’eau et d’énergie pour le chauffage des serres, avec un risque de privation d’eau pour la population de Concarneau.

     

    5. Un projet de poulailler industriel, prévu au Juch près de Douarnenez, porté par le groupe LDC avec le soutien du Conseil Régional.

    Il prévoirait une population d’environ 370.000 poulets en élevage hors sol.

    6. Le déploiement de la 5G et les compteurs Linky sur tout le territoire,

    qui sont toujours refusés par la population.

     

    Tous ces projets sont lancés sans débats publics et sans consultations des populations concernées.

     

    C’est la même démarche du toujours plus et du profit qui l’emporte, comme le montre aussi la multiplication de plans de licenciements y compris dans des entreprises qui continuent à recevoir des subventions publiques de l'Etat ou de la Région et/ou à distribuer des dividendes aux actionnaires :

     

    « Le Monde d’avant en pire »

     

    7. Quels projets sont les priorités de l’état pour la Bretagne pour faire face aux différentes crises qui agitent notre région comme le reste du pays ?

     

    C’est la visite de Florence Parly, Ministre des Armées, qui nous éclaire :

     

    Promesse d’un Milliard d’Euros chaque année investis dès 2022 dans des secteurs de la Défense (intelligence artificielle et cyber défense).

     

    C’est l’innovation et les enjeux stratégiques de Défense qui sont à l’ordre du jour pour l’état.

     

    Déclaration de Florence Parly le 9 septembre 2020 à Lorient :

    « Une Armée qui innove est une Armée qui ne dépose jamais les armes »

     

    Ensuite l’éloge de l’innovation dans la Technologie :

    « La Guerre du futur se prépare aujourd’hui »

     

    Alors que … les Services Publics sont en grande souffrance et en particulier , la Santé et les Hôpitaux Publics.

     

    Suite à ces tristes annonces , de nombreuses Associations, Syndicats, Partis Politiques, Pacifistes, Gilets jaunes et simples Citoyen-nes des villes et des campagnes ont mis en place des mobilisations, pétitions, manifestations sur la voie publique et les lieux prévus pour faire entendre leur refus et leur réprobation de ce Monde qu’ils n’accepteront jamais.

     

     

    La résistance s’organise et la population ne laissera pas faire ce carnage.

    Face à cette offensive des forces de l'argent, l'articulation de nos luttes sociales et écologiques en un mouvement d'ensemble est plus que jamais indispensable

     



    « Ensemble Finistère »

    Mouvement pour une Alternative de Gauche, Écologiste et Solidaire

    appelle à soutenir et à participer

    aux actions et mobilisations

    des collectifs citoyens de résistance.

     

    Courrier électronique : ensemble29@orange.fr

     


    votre commentaire
  •  

     

    A la une du Blog : 25 Janvier 2015

    Communiqué

    Ensemble Finistère !

    24 Août 2020

     

    POLLUTION DE L'AULNE :

    LES POLLUEURS DOIVENT PAYER


    Le débordement d'une cuve de l'usine de méthanisation de Châteaulin a donc privé pendant plusieurs jours180 000 finistériens d'accès à l'eau potable.
     
    Contrairement à ce que prétendent les tenants de l'agrobussines, cet accident démontre par l'absurde que la méthanisation ne permet en rien de supprimer l'azote des effluents d'élevage qui, dans le cas présent, s'est retrouvé dans l'Aulne sous forme d’ammoniaque.
     
    Comment peut on avoir implanté un tel équipement, de type industriel, sans sérieuses barrières de protection en amont d'une prise d'eau qui dessert en eau potable près d'un cinquième de la population du département?
     
    Un équipement récent, mis en service en 2018, ce qui interroge sur la fiabilité de sa conception.  


    Cet évènement pose d
    'ailleurs la question de la concentration croissante des réseaux de distribution d'eau.
     
    Il y a urgence à ce que les collectivités retrouvent la maîtrise des ressources locales en eau.
     
     
    Les exploitants de l'unité de méthanisation de Châteaulin doivent enfin assumer les conséquences financières de cet accident, tant vis à vis des particuliers que des collectivités obligées d'approvisionner leurs habitants en bouteilles d'eau.
     
     

    Dans le Finistère, Châteaulin,

    Pollution de l'Aulne et eau potable

    Dossier à lire ici >>>>>


    votre commentaire
  • Action DIE-IN

    en soutien à SOS méditerranée 

    à Concarneau

    21 Août 2020

    Photo Ensemble Finistère !


    votre commentaire
  • Juillet 2020

    Les droits Humains sont indivisibles

     

    Communiqué : Cimade Quimper, Droit d’Asile Quimper, NPA Kemper, ATTAC Quimper, Fraternité kemper, Fraternité Douarnenez, Ensemble29, CNT, Temps partagé, Cent pour un toit Cornouaille. Ldh Quimper

     

    La crise sanitaire a fait exploser la précarité administrative des personnes étrangères : fermeture des administrations, suppression des rendez-vous fixés, multiplication d’ordonnances inintelligibles concernant les délais à respecter.

    Depuis le 24 juin 2020, les délais pour contester des mesures d’expulsion ou des refus d’asile ont redémarré, sans que les avocat·e·s ou les permanences associatives ne soient toujours en mesure de recevoir les personnes.

    De nombreux jeunes majeur∙es, qui ont eu 19 ans récemment et devaient demander un titre de séjour avant leur anniversaire, ont deux mois pour le faire. Il en va de même pour les personnes devant renouveler un titre de séjour, valider un visa long séjour, demander un titre de séjour en parallèle d’une demande d’asile, etc.

    Mission impossible, puisque les pouvoirs publics répondent à l’urgence sociale et administrative par une solution qui a de longue date montré ses limites : la dématérialisation des démarches et les prises de rendez-vous exclusivement par Internet. Or, en dépit du compteur à rebours qui court depuis le 24 juin 2020 pour nombre de personnes étrangères, il est fréquent qu’aucun rendez-vous ne soit proposé avant septembre ou octobre, voire qu’aucun rendez-vous ne soit proposé du tout. Et pour ces personnes maintenues dans la précarité, il est généralement impossible d’accéder au service public par un autre biais, malgré la décision du Conseil d’Etat du 27 novembre 2019 proscrivant le caractère exclusif de la dématérialisation.

    De fait, les personnes étrangères sont empêchées par l’administration de respecter les délais que la loi leur impose. L’Etat ne leur permet pas d’accéder à ses services et donc les contraint à rester ou à devenir des personnes en situation irrégulière. Les conventions internationales sont de plus en plus bafouées et, pire, on porte de plus en plus atteinte à la dignité de ceux qu’on appelle de façon déshumanisée les « migrants », en les privant de leurs droits les plus fondamentaux, notamment à la santé, au logement, au travail et au droit de vivre en famille.

    Face à cette situation intenable, nos organisations exigent le déblocage de la machine administrative et la fin de la dématérialisation imposée des démarches d’accès aux droits.

    Le monde, demain, sera un monde de mobilité. Nous pouvons l’anticiper et nous battre pour un nouvel universalisme basé sur la liberté de circulation et l’égalité des droits, quel que soit le pays où l’on naît.

     

    Les associations, ci-dessus nommées, agissent et exigent que soient respectés les droits des étrangers, les Droits de l’Homme, conformément aux traités internationaux dont la France est signataire.

     

     

     

    Je soutiens et je le fais savoir



    Je suis Madame, Monsieur

    dans la commune de :

    Mail :

    Téléphone (facultatif) : .



    Je soutien les actions qui consistent à mettre en œuvre sur ma commune des mesures concrètes pour un accueil digne des personnes exilé.e.s  conformément aux droits de l'homme et des conventions internationales signées par la France et à l’engagement pris par le Président de la République lorsqu’il a déclaré "Personne à la rue, français ou étranger".

    Notamment à :

    • Nommer un.e élu.e en charge des personnes en situation précaire, y compris étrangers.e.s. 

    • mettre en œuvre sur ma commune un plan d’action pour accueillir les personnes fragilisées, en particulier les mineur.e.s non accompagné.e.s,

    • Créer des dispositifs publics de premier accueil, à dimension humaine et en lien avec les acteurs associatifs, où pourraient se rendre librement les personnes étrangères à leur arrivée sur le territoire, quel que soit leur statut. 

    • faciliter l'accueil et l'insertion par l'apprentissage de la langue française dès le départ, pour favoriser le lien social et délivrer une meilleure information sur les dispositifs et les associations de solidarité,

    • Scolariser tous les enfants, quelle que soit leur origine, dans les établissements de la commune et faciliter leur inscription dans les établissements de restauration scolaire, les activités périscolaires….

    • Créer une carte municipale de résident facilitant l’accès aux services municipaux et culturels (cantine pour les enfants, équipements sportifs, musées, évènements, transports à tarif réduit ou gratuit…) quelle que soit la situation administrative, dans les mêmes conditions que les nationaux en situation de précarité.

    • Réquisitionner, si besoin, des logements ou locaux vides, et établir des conventions d’habitats provisoires avec la Mairie  (ceci apparait bien théorique tant qu'on n'a pas mis en oeuvre tous les autres moyens existants )

    • Mettre en place des cadres de concertation et de coopération avec les associations et les citoyen.ne.s en général et des conseils de résidents permettant d'associer les personnes de nationalité étrangère, quel que soit leur statut, aux décisions qui les concernent.



    Fait le à

    Signature :

    (à retourner à l’une des associations du recto signataire du Communiqué – voir les adresses des associations sur internet)

     

     

     


    votre commentaire
  • Élections municipales de 2020 dans le Finistère

    Villes et communes de plus de 3.000 habitants

    Wikipédia >>>>>


    votre commentaire
  • Ensemble Finistère !
     
    Stop Annexion ! 
     
     
    Israël a déjà annexé Jérusalem-Est et le Golan syrien.
     
    Le gouvernement israélien entend maintenant annexer les colonies implantées en territoire palestinien, occupé par l’armée israélienne depuis 1967, et notamment la vallée du Jourdain (30 % de la Cisjordanie), en ne laissant aux Palestiniens que des confettis isolés les uns des autres.
     
     
    Reconnus par les seuls Etats-Unis, sous le président Trump, l’occupation, la colonisation, l’annexion, l’apartheid, sont voulus et planifiés par Israël depuis des décennies.
     
    Qui peut accepter de voir la justice ainsi bafouée en 2020 avec la caution du plus puissant état de la planète ?
     
    Il est vital pour nous en France et en Europe, de mettre en échec ce plan mortifère.
     
     
    Pour faire connaître votre opposition au projet d’annexion israélien, pour demander au gouvernement français de prendre des sanctions contre Israël, pour que la France reconnaisse immédiatement l’Etat de Palestine  et pour que l’Union Européenne suspende son accord d’association avec Israël. 
     
     
    Participez au rassemblement 
    le mercredi 1er juillet, à 18 h 
    Place Terre au Duc à Quimper 
     
     
     
     
    A l’appel de l’ACAT-Finistère, du Groupe du Pays de Cornouaille de l’AFPS,de l’ARAC,  d’ATTAC, du CCFD-Terre Solidaire 29, de EELV, de Ensemble !, du Mouvement de la Paix, du NPA, du PCF, de l’UDB (liste non limitative)

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique