• Carcassonne, le 29 septembre 2017

     

    SCOP TI (ex fralibs)

    lance une campagne de socio-financement

    et appelle à la mobilisation de tous

    pour passer un cap difficile !

     

     

    Bonjour, ci-dessous un vibrant appel à soutien à SCOPTI !
    Merci de transférer en retour...

    SCOPTI lance une campagne de socio-financement et appelle à la mobilisation de tous pour passer un cap difficile !
    L'association Les Amis de La Fabrique du Sud a décidé de s'impliquer pleinement dans cette initiative en informant largement ses réseaux, ses partenaires et ses adhérents en organisant la diffusion des thés et infusions de SCOP TI sur le département de l'Aude et en faisant un don de 1000€.
    En effet plus que jamais la solidarité active entre tous les acteurs et citoyens engagés dans des expériences de  développement alternatif au modèle dominant est nécessaire pour gagner la généralisation des actions de ré appropriation sociale.
    Donner les moyens financiers que refusent les banques à SCOP TI c'est se donner les moyens de relocaliser et relancer des productions, c'est la garantie d'avoir des produits sains et de qualité, c'est socialiser ces 1336 jours de luttes pour amplifier les résistances et conquérir le droit de vivre et de travailler dignement au pays.

    SCOP TI  / La Fabrique du Sud = Même Combat


    Ainsi, malgré la reconnaissance de leur  savoir-faire et la qualité de leurs produits, SCOP TI manque de moyens financiers pour se développer et se projeter sereinement dans le temps. Alors que le carnet de commandes se remplit, la vente des marques «1336» et «Bio SCOP TI» peine à trouver sa place sur le marché. Leurs marques sont très jeunes, insuffisamment connues et il reste encore beaucoup à faire pour que chaque consommateur puisse y avoir accès. L’absence de publicité fait défaut à leur notoriété et ils doivent trouver les fonds nécessaires pour cela !


    Ils ont besoin des ressources financières nécessaires pour gagner, notamment dans la perspective de nouveaux contrats avec la grande distribution. Ces contrats permettront de pérenniser la coopérative mais demandent une trésorerie et un fond de roulement importants. C’est pourquoi ils ont décidé de lancer une grande campagne de socio-financement dans le but de doter SCOP TI des moyens de son développement, et de l’accélération de ses ventes.

     

    Nous appelons toutes les personnes qui souhaitent s’engager à leurs côtés à y participer !

    LE PROJET DE SCOP TI EST AUSSI LE VOTRE !

     

    Merci de contribuer à la pérennisation de ce modèle social et économique soit en envoyant vos dons par chèque à l’ordre de SCOP TI, à :
    SCOPTI - SOCIOFINANCEMENT
    500 Av. du Pic de Bertagne - ZA de la Plaine de Jouques - 13420 GEMENOS

     

    soit en cliquant sur le lien ci-dessous :

    http://www.scop-ti.fr/campagne-de-sociofinancement.html

     

    soit par virement bancaire:
    RIB : 10278 00866 00020000 406 48
    IBAN : FR7610278008660002000040648
    BIC : CMCIFR2A
    Etablissement bancaire: CRCMM Marseille Entreprises - 521 Avenue du Prado - 13008 MARSEILLE

     

    Pour les Amis de La Fabrique du Sud

    Le Président

    Michel Mas

     


    votre commentaire
  • A la une du Blog : 25 Janvier 2015

    Ensemble Finistère !

    Non à la Loi Travail  XXL

     
     Ensemble!, mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire, apporte son soutien à la journée de mobilisation intersyndicale du 12 Septembre contre les ordonnances constituant une nouvelle attaque contre le Code du Travail.

    Il appelle les finistériens à participer massivement aux rassemblements prévus dans notre département.

    Derrière le paravent d'une prétendue concertation sur la réforme du droit du travail, ce sont  bien toutes les revendications régressives du Medef que le gouvernement Macron-Philippe a repris dans son projet.

    C'est le scénario du pire qui s’est confirmé le 31 août lors de la présentation des 5 ordonnances.

    Ce projet s'inscrit dans une offensive de grande ampleur et de longue durée contre les droits des salariés, des chômeurs, des jeunes et des retraités que ce gouvernement entend mener au long du quinquennat: Baisse de l'APL, hausse de la CSG, casse du Code du Travail, sélection à l'entrée à l'Université... et demain, on voit déjà poindre la casse de l'assurance chômage et une nouvelle attaque contre nos régimes de retraite.

    A ce projet de régression sociale généralisée au service des grandes entreprises et de la finance, opposons l'unité populaire et un projet de société solidaire basé sur le partage des richesses et le bien vivre.


    votre commentaire
  • « Non à la loi Travail XXL ».
    Ensemble Cornouaille appelle à manifester mardi

    © Le Télégramme

    votre commentaire
  • Front Social Finistère

    Tract 12 septembre 2017

    Front Social Finistère  Tract 12 septembre 2017

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    .

    .


    votre commentaire
  • Compte rendu de l'intersyndicale du Finistère

    de jeudi 31 août 2017

    Présents : CGT, FO, FSU et Solidaires

    1. Loi travail XXL
    - 12 septembre :
    - 4 manifs sont actées sur le département: Brest, Quimper, Morlaix et Quimperlé (Carhaix en discussion avec Rostronen)

    RdV manifs à 10h30, avec mot d'ordre de grève axé sur la loi travail mais aussi les problématiques de chaque entreprise et faire du lien avec les attaques contre des services publics (seule la FSU souhaitait un appel à midi ou à 17h, sans appel à la grève)

    conf de presse intersyndicale: vendredi 8 sept. à Brest (FO fera sa propre conf. de presse lundi pour expliquer leur position départementale opposée à Maill)

     

    - prochaine date de mobilisation dans les tuyaux de la CGT : le mercredi 20 septembre, jour de dépôt des ordonnances en Conseil des ministres

    - courrier intersyndical aux 7 député-e-s du département, avec demande de rendez vous courant septembre. Ils seront l'occasion de rassemblements devant les permanences

    Ces 2 propositions d'action contre la loi Travail vont être envoyées à l'ensemble des orgas syndicales du département, qui seront invitées à nous rejoindre sur l'une ou l'autre, ou les deux !!

     

    2. Contrats aidés

    A l'initiative de Solidaires, l'intersyndicale s'est prononcé en soutien au mouvement des salariés en contrats aidés qui sont en voie de licenciement (non reconduction)

    certaines orgas syndicale ne souhaitent pas participer au collectif qui s'est mis en place dans le département, Solidaires 29 en est partie prenante,

    et pourra toutefois exprimer samedi, lors du rassemblement à Quimper, le soutien de l'intersyndicale départementale CGT, FO, Solidaires (FSU en discussion) à la lutte de ces salariés, tout en réaffirmant notre combat contre la précarité,  et qu'il est inacceptable de licencier des centaines de salariés avec les modalités qu'on connaît, tout en faisant un lien avec la grève du 12 septembre.

     

    E!


    votre commentaire
  • Quimper : Une manif

    contre la suppression des emplois aidés

    aura lieu samedi 2 septembre 2017

    10 h 30 place de la Résistance à Quimper.

    A l'appel

    du réseau Diwan,

    Solidaires 29,

    Sud Santé Sociaux,

    Ensemble!

     


    votre commentaire
  • Communiqué d'Ensemble ! Cornouaille

    Quimper - Sud-Finistère

    EMPLOIS AIDES :

    LE GOUVERNEMENT PREND AUX PAUVRES

    POUR DONNER AUX RICHES


    Ensemble ! Cornouaille, mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire, dénonce la décision gouvernementale de mettre fin brutalement à des dizaines de milliers d'emploi aidés.
     
    Pour beaucoup de personnes concernées, déjà peu rémunérées, ce sera un retour au chômage et un nouveau plongeon dans la galère, les organismes employeurs (associations, collectivités locales ou hôpitaux) n'ayant pas toujours la possibilité de les embaucher sur leurs fonds propres.
     
    Les plus précaires des salariés sont aujourd'hui attaqués par le gouvernement Macron-Philippe qui affiche une nouvelle fois son mépris de classe à l'égard des couches populaires !


    Ne soyons pas dupes des tentatives d'enfumage auxquelles se livrent le gouvernement et ses soutiens locaux qui prétendent que les emplois aidés coûtent cher et ne sont pas efficaces.
     
    Cela fait des décennies que nos gouvernants multiplient les exonérations de cotisations sociales patronales et les cadeaux fiscaux au MEDEF (comme avec le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) et on n'a jamais eu autant de chômeurs !
    ça n'empêche pas le gouvernement Macron-Philippe de nous en préparer une nouvelle rafale.


    Lutter efficacement contre le chômage,
    ça passe par une politique économique en rupture avec la mondialisation libérale, synonyme de délocalisations et de dumping social ;
    çà passe par la réduction du temps de travail sans perte de salaire ni dégradation des conditions de travail et par la création de vrais emplois avec un salaire décent et un statut dans nos collectivités locales et nos hôpitaux pour répondre aux besoins de la population ;
    ça passe enfin par un financement public sécurisé de la vie associative, garant du bien vivre dans la Société.
     
    Des moyens financiers, il y en a pour peu qu'on s'attaque enfin aux inégalités et à l'évasion fiscale (« l'optimisation » comme ils disent) qui coûte 80 milliard d'euros par an au budget du Pays.
     
    Communiqué d'Ensemble ! Cornouaille - EMPLOIS AIDES :  LE GOUVERNEMENT PREND AUX PAUVRES  POUR DONNER AUX RICHES

    votre commentaire
  • Ensemble Finistère Adhérents !

    [alternatiba-cornouaille]

    Information et appel à soutien - Militants Action OGM - Convocation Gendarmerie Quimper

    Rassemblement de soutien :

    mardi 29 août à 10 h à la Gendarmerie de Quimper 1, route de Pont L'Abbé.

    Avec le soutien d'Ensemble Finistère et du NPA

     

       
       
       
       
       

     

    appel à soutien de Marie Nicolas,

    convoquée mardi en audition libre ( cf son communiqué ci-dessous ) avec une autre quimpéroise.
    mardi 29 août à 10 h à la Gendarmerie de Quimper 1, route de Pont L'Abbé.

    Soyons nombreuses-eux à la soutenir, à refuser par notre action les OGM qui ne font
    vraiment pas partie des solutions pour le monde d'aujourd'hui et de demain.

    Amicalement.

    Martine


    Bonjour,

    L'année dernière nous avons occupé une plateforme de soja à Montoire (44) et je suis convoquée en audition libre le mardi 29 août 2017 10h à la Gendarmerie de Quimper 1, route de Pont L'Abbé.

    Vous trouverez (ci-dessous) le communiqué de presse expliquant notre acte de désobéissance civile.

    Merci d'informer vos amis et listes, je vous invite à venir me soutenir mardi, il y a une deuxième Quimpéroise convoquée. Merci.

    Amicalement. marie

     

    Le 4 juillet 2016, une soixantaine de Faucheurs Volontaires, dont 20 Bretons (Morbihan, Finistère, Côtes d’Armor) ont occupé une plateforme portuaire à Montoir (St Nazaire 44) et ont arrosé d’eau du soja OGM.

    Le communiqué de presse indiquait :

    Plusieurs millions de tonnes d’OGM, importés d’Amérique du Sud, arrivent chaque année par les ports français (St Nazaire, Lorient, Brest, Sète…).

    Ces chimères génétiques imbibées de pesticides (ex : Round Up) sont ensuite intégrées dans la chaîne alimentaire humaine par le biais des animaux d’élevages.

    Les chimères génétiques (OGM) ne sont que la dernière impasse technique d’un modèle de production en crise.

    Elles sont les outils d’une agriculture industrielle, productiviste et dépendante, qui se traduit par la disparition d’un grand nombre de paysans dans le monde, et la perte de capacité des peuples à conserver leur souveraineté alimentaire.

    En Amérique du Sud, la culture des plantes-pesticides OGM porte gravement atteinte à l’environnement et aux populations des pays producteurs. Déforestation, érosion des sols et destruction de la biodiversité, santé dégradée sont les conséquences d’une monoculture intensive pratiquée au détriment de l’agriculture vivrière, assassinats. S’ensuivent destruction de la paysannerie, exode rural, paupérisation qui finissent par rendre dépendantes ces régions du monde dépendante de notre agriculture intensive.

    En France, conséquences de ce modèle d’agriculture « maïs-soja » devenues visibles également.

    L’Europe a pourtant les moyens de développer ses propres filières en protéines végétales mais pour cela il faut remettre à plat la Politique Agricole Commune (PAC).

    • Par cette action, d’une part nous interpellons le gouvernement et lui faisons part de nos vives inquiétudes concernant l’impact de ces importations :
    • sur notre environnement
    • sur notre santé et celle des travailleurs de la filière (dockers et ceux qui travaillent dans les usines de fabrication d’aliments pour animaux)
    • sur notre droit à disposer d’une alimentation saine sans OGM.
    • Et d’autre part pour exiger de lui le courage politique qui s’impose notamment en :
    • en développant les filières en protéines végétales sur le territoire
    • en enrayant le développement d’une agro-industrie à bout de souffle
    • en faisant les choix nécessaires qui permettront ici et là-bas une alimentation de qualité et ramèneront la souveraineté alimentaire.

    « Pas d’OGM ni dans les ports, ni dans les champs, ni dans les assiettes. »>>

    Lors de l’action les Faucheurs Volontaires ont dédié leur action de désobéissance civile à Clodiode Souza jeune Guarani-Kalow du Mato Grosso (Brésil) assassiné le 15 juin 2016 et aux 15 jeunes compagnons grièvement blessés lors d’une attaque par un groupe de paramilitaire au service des propriétaires terriens qui veulent les terres pour l’agro-industrie.

    Fait à Quimper, le 24 août 2017. Marie Nicolas


    votre commentaire
  • La liste des structures touchées
    - associatives, municipales, hospitalières... -
    par la suppression des emplois aidés s'allonge
     
    Articles Le Télégramme Quimper  sur le lien suivant :
     
    Emplois aidés. 45 suppressions au Chic Sud Santé en appelle à la députée
    © Le Télégramme
     
     

    votre commentaire
  • Disparition.

    Yves Autret,

    Capitaine Pierre, dans la Résistance

     

     

    L'ancien chef de l'état-major FTPF-FFI dans le Finistère est décédé, jeudi, à l'âge de 93 ans.
     L'ancien chef de l'état-major FTPF-FFI dans le Finistère est décédé, jeudi, à l'âge de 93 ans.
     
     Yves Autret est décédé jeudi, à l'âge de 93 ans.
     
    Il habitait Ty Jopic, à Quimerc'h.
     
    © Le Télégramme
     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique