• Marie Laguerre publie une édifiante compilation

    des messages de haine qu'elle reçoit depuis son agression

    Une initiative pour mieux les dénoncer et inviter tout le monde à agir.

    HuffingtonPost >>>>>

    http://noustoutesharcelement.fr/

     


    votre commentaire
  • Dans un rapport,

    deux poids lourds de l’atome

    préconisent la construction de 6 réacteurs nucléaires

    L'un est conseiller du PDG d'EDF, l'autre était jusqu'à l'an dernier délégué général à l'armement. Yannick d'Escatha et Laurent Collet-Billon ont rendu au gouvernement un rapport officiel sur le maintien des compétences dans le nucléaire. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les deux hommes, qui ont fait carrière dans l'atome, entendent faire fructifier la poule aux œufs d'or.

    Révolution Permanente >>>>>


    votre commentaire
  • Climat : paysages, faune flore, formation de l'eau...

    une nouvelle étude anticipe les bouleversements "majeurs"

    qui menacent les écosystèmes

    Selon cette étude publiée dans la revu "Science", dans les 100 à 150 prochaines années, ces changements vont probablement s'étendre aux savanes et aux déserts, bouleversant les écosystèmes et menaçant la faune et la flore. En particulier en Europe et aux Etats-Unis.

    France TV Info >>>>>


    votre commentaire
  • [Crise Politique]

    Vendredi 31 Août 2018

    Macron s'enfonce...

    -------------------------------------------

    Patrick Le Hyaric (PCF)

    L a démission de Nicolas Hulot est un événement considérable qui élargit le débat public sur plusieurs enjeux politiques essentiels. Elle constitue une alerte retentissante au cœur d’un gouvernement qui se croit les mains libres pour appliquer une politique ultralibérale, sourd aux revendications populaires et ignorant avec morgue les alertes des chercheurs et collectifs citoyens sur la dégradation accélérée du climat, de la biodiversité et de l’environnement.

    Eric Coquerel

    Emmanuel Macron parle d’humour au sujet des « gaulois réfractaires au changement ». Alors c’est un humour à répétition : en aout 2017 il déclarait depuis Bucarest : « le peuple français (...) déteste les réformes »

    "La nomination de Besson fait très ancien régime, très esprit de cour. Macron peut s'énerver qu'on doute de lui, mais trop d'éléments vont dans le sens d'une gestion aristocratique de l'Etat !"

    "L'aspect discrétionnaire des nominations permises par le décret du 3 Août, la manière qu'à Macron de diriger l'Etat, cela fleure bon la privatisation et la république des copains, voir des coquins"

    "Si c'était un cas isolé, on pourrait laisser passer la nomination de Besson. Mais après la nomination du directeur de LCP, après la volonté de faire passer Benalla sous-préfet, Macron devient très autoritaire et dirigiste !"

    PCF

    Lobbies : il faut renforcer les moyens de contrôle et déployer un arsenal de sanctions suffisamment dissuasives pour celles et ceux qui se servent de leur mandat pour autre chose que la défense de l’intérêt général

     

     

    Martine Billard, coordinatrice nationale de LFI

    A La France insoumise, on raille la contrepartie défendue par la majorité lorsqu'elle propose un reste à charge zéro sur les lunettes et les appareils auditifs.

    «Tous les retraités ne sont pas sourds et tous n'ont pas les moyens de se payer une bonne mutuelle. Mais indéniablement, ce gouvernement est sourd aux réalités des Français», charge Martine Billard, coordinatrice nationale de LFI.

    -------------------------------------------

    Entre vieux amis...

    Christian Eckert au sujet de Macron...

    ancien secrétaire d'Etat d'Hollande,

    chargé du Budget et des Comptes publics

    "Emmanuel Macron faisait partie des ministres que j'avais rencontrés pour évoquer ce sujet. Il m'avait dit qu'il n'y voyait pas d'inconvénient. (...). tout d'un coup il découvre que la France ne serait pas capable de mettre en œuvre le prélèvement à la source… Il y a une forme de mépris de la capacité des Françaises et des Français à comprendre les choses."

    Emmanuel Macron a indiqué qu'il attendait "des réponses précises" avant de décider si la réforme sur le prélèvement à la source de l'impôt entrera en vigueur au 1er janvier. Christian Eckert, artisan de la réforme, réagit sur franceinfo.

    -------------------------------------------

    -------------------------------------------

    Écologie. Les enseignements d’une démission

    Vendredi, 31 Août, 2018
    Patrick Le Hyaric

    L a démission de Nicolas Hulot est un événement considérable qui élargit le débat public sur plusieurs enjeux politiques essentiels. Elle constitue une alerte retentissante au cœur d’un gouvernement qui se croit les mains libres pour appliquer une politique ultralibérale, sourd aux revendications populaires et ignorant avec morgue les alertes des chercheurs et collectifs citoyens sur la dégradation accélérée du climat, de la biodiversité et de l’environnement.

    L'Humanité >>>>>

    -----------------------

    Le présidentialisme, ses courtisans et son crétinisme

    30 août 2018 Par Edwy Plenel

    Au lendemain d’une démission de Nicolas Hulot qui souligne le fossé entre sa présidence et la société, Emmanuel Macron s’est distingué par une décision et par une déclaration qui le creusent encore plus : la nomination d’un ami proche, l’écrivain Philippe Besson, au consulat de Los Angeles ; la critique de son propre peuple qualifié de « Gaulois réfractaire au changement ».

    Médiapart Abonnés >>>>>

     

    -----------------------

    Macron pense faire de l’humour avec Uderzo

    Gaulois réfractaires ? Mais qui veut se prendre un menhir ?

    En conférence au Danemark, Macron a voulu distinguer entre les « Danois luthériens » ouverts au changement et les « Gaulois réfractaires » qui freinent les réformes. Le choix de la référence est étrange : d'abord il appartient à une mythologie d'extrême droite – et Le Pen et Philippot se sont empressés de la récupérer. Un appel du pied ?

    Révolution Permanente >>>>>

    -----------------------

     

    -------------------------------------------

    -------------------------------------------

    Sondage Orange-BVA-RTL-La Tribune

    Deux Français interrogés sur trois (66%, +7 par rapport à juillet) ont désormais une "mauvaise opinion" d'Emmanuel Macron et 61% (-7) d'Edouard Philippe

    La cote d'Emmanuel Macron à son niveau le plus bas après la démission de Nicolas Hulot

    A 34%, la cote d'Emmanuel Macron reste légèrement supérieure à celle de François Hollande (32%) à la même époque de son mandat, mais très en dessous de celle de Nicolas Sarkozy (47%).

    France TV Info >>>>>

     


    votre commentaire
  • Rouge ViF !

    [La Chute des premiers de cordée...

    Affaire Macron - Benalla

    Du ... Dimanche 12 au Vendredi 31 Août 2018]

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Crise Politique

    Après la démission d'Hulot, Macron dérape...

    Jeudi 30 Août 2018

    =====================================

    Au Danemark, Macron, le méprisant,

    qualifie les Français

    de «Gaulois réfractaires au changement» :

    Mais sa politique c'est :

    Chaudron de potion au caviar pour les Riches

    Chaudron de potion aux rutabagas pour les autres...

    =====================================

    Clémentine Autain‏ (Ensemble!) 

    "Macron, nouvelle saillie de mépris contre le Peuple : les "Gaulois réfractaires aux réformes" ou comment essentialiser les Français et délégitimer ceux qui, majoritaires, contestent sa politique. Reformer, c'est améliorer.
    Ce n'est donc pas caviar pour les uns et rutabaga pour les autres."
     
    Eric Coquerel‏ (Fi) 
     
     « Beaucoup de français sont de toutes les origines dans ce pays. Ce qui fait notre identité, c’est la République : liberté, égalité, fraternité. Macron, dans sa politique, est antirépublicain »
     
    « Macron est le représentant d’un vieux monde, d’un ancien régime. Il va trouver en face de lui les oppositions politiques, les syndicats, les associations, le peuple »
     
    « C’est peut être un suicide politique en direct que Macron nous offre. Lui, et sa politique des coquins, des copains. Des lobbies. C’est un homme de la finance. Il faut que nous nous mobilisions pour qu’il arrête de faire mal au pays »
     
    « Macron nous a habitué à pire que la sortie sur les gaulois. J’aimerais donner une leçon à Macron : je ne sais pas combien de Gaulois il y a dans le pays. Mais des enfants de révolutionnaires de 1789 : beaucoup ! »
     
     
    Adrien Quatennens (Fi)  
     
     Une nouvelle fois depuis l’étranger, Macron humilie les français, «gaulois réfractaires au changement» et vante un modèle «où on licencie par sms dans la journée». Emmanuel Macron, les français sont favorables au changement. Pas à votre grande régression.
     
     
    Olivier Dartigolles (PCF) 
     
    "Macron nous barbe. La seule potion magique qu’il connaisse, elle est servie par chaudrons entiers aux plus gros, aux plus fortunés. Par Jupiter, cet été, de Benalla à Hulot, le ciel lui est tombé sur la tête !"
     
    PCF 
     
     "Par Toutatis, qu'il arrête avec ses comparaisons à 1 Sesterce !"
     

    Philippe Poutou NPA

    Démission de Hulot (enfin!) : le gouvernement s’enfonce un peu plus dans la fragilisation et le doute. Mais c’est à nous, le mouvement social, à agir rapidement pour provoquer son effondrement et ainsi stopper la spirale infernale des reculs sociaux comme la brutalité du pouvoir.

     
    Alexis Corbière

    "Gaulois réfractaire au changement" :

    "On a l'impression qu'Emmanuel Macron souhaiterait changer de peuple"

    Le député La France insoumise a réagi sur franceinfo aux propos tenus par le président de la République mercredi au Danemark.

    France TV Info >>>>>

     
    -----------------------------------------------
    -----------------------------------------------
    Philippe Martinez, Secrétaire Général de la CGT
    est ressorti de la réunion à Matignon
    avec le Premier Ministre absolument furieux :
     
    « On nous convoque pour nous expliquer ce qu’on va faire cette année, a raconté le leader cégétiste à la sortie des bureaux du Premier ministre où il a été reçu en présence de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé.
    On nous dit : "on va faire de la concertation - vous nous dites que vous êtes pas d’accord ou vous êtes d’accord - de toutes façons on fera ce qu’on voudra" ».
    « Le président de la République nous avait dit en juillet "on va changer, on va plus vous écouter, on a peut-être été un peu vite" , mais rien n’a changé »
     
     
    -----------------------------------------------
    -----------------------------------------------

    Mobilisation. Ni chair à Macron ni chair à patrons

    Jeudi, 30 Août, 2018
    Kareen Janselme

    Contre un gouvernement à la solde du Medef, des centaines de militants syndicaux, de chômeurs et de précaires ont manifesté devant l’université d’été de l’organisation patronale.

    L'Humanité >>>>>

    L’écologie, éternelle sacrifiée du libéralisme

    Mercredi, 29 Août, 2018
    Pierre Duquesne
    Nicolas Hulot n’est pas le premier ministre de l’écologie à claquer la porte. Au-delà des pressions des lobbys, c’est surtout l’adhésion des gouvernements à la loi du marché qui rend ce poste si explosif.
     
     
     
    -----------------------------------------------
    -----------------------------------------------
    TRIBUNE.

    "La démission de Nicolas Hulot

    est une invitation à changer de cap" :

    10 associations écologistes lancent un appel à Emmanuel Macron

    La Fondation pour la Nature et l'Homme, Agir pour l’environnement, France nature environnement, Générations futures, Les Amis de la Terre, Réseau sortir du nucléaire, l'Action des citoyens pour le désarmement nucléaire, l'Association pour la protection des animaux sauvages, Virage énergies et la Société nationale de protection de la nature réagissent, jeudi 30 août, à la démission du ministre d'Etat.

    France TV Info >>>>>

     

    La petite phrase de Macron sur les "Gaulois réfractaires"

    détournée à la sauce Astérix

    Une sortie présidentielle qui a particulièrement inspiré les internautes.

    Huffington Post >>>>>

     

    "Gaulois réfractaires", "fainéants"...

    Macron aime décidément piquer au vif les Français

    L'évocation des "Gaulois" ressemble beaucoup à sa petite phrase de l'été 2017 sur les Français qui "détestent les réformes", prononcée en Roumanie.

    Huffington Post >>>>>


    votre commentaire
  • Contre l’Europe des barbelés et l’Europe du capital

    Entre Orban, Salvini et Macron, faut-il vraiment choisir ?

    C’était bel et bien la lie de l’extrême droite européenne qui était réunie, mardi soir, à Milan. Avec un léger détail : Matteo Salvini, de la Ligue, et Viktor Orban, de Fidesz, sont au pouvoir, en Italie et en Hongrie. Une situation qui aurait semblé improbable il y a une dizaine d’années encore. Ils ont donc vomi devant les journalistes réunis pour l’occasion une longue litanie xénophobe et raciste, prenant à partie Emmanuel Macron, qualifié de « chef des partis promigrants ». Depuis Copenhague, où il est en déplacement, Macron leur a répondu, en substance, que l’alternative, c’était entre eux, les « nationalistes », et son camp à lui, celui des « progressistes ». Vraiment ?

    Révolution Permanente >>>>>


    votre commentaire
  • L'instant détox :

    combien y a-t-il d'immigrés dans la population française ?

    La population française comprend environ 10% d'immigrés. Pour la plupart des Français, ces chiffres sont plus élevés.

    France TV INfo >>>>> Vidéo et article


    votre commentaire
  • Ensemble !

    Communiqué 29 Août 2018

    La « Macronie » en crise,

    se rassembler pour les faire échouer

     
     

    La démission de Nicolas Hulot  est un véritable coup de tonnerre dans la rentrée politique.

    Sa décision sonne comme un réquisitoire implacable contre la globalité de la politique menée par Emmanuel Macron.

     


    Ce constat rejoint ce que chaque citoyen peut constater  :

    les conséquences du bouleversement climatique et environnemental se concrétisent tous les jours de façon plus brutale.

     

    Face à cette situation d’urgence, les choix de société mis en œuvre par le gouvernement sont une impasse :

    soumission à l’austérité européenne,

    politique « pro business »,

    extractivisme sans fin…

    Ces politiques aggravent la crise sociale, écologique, économique.

    Le constat d’échec fait par Nicolas Hulot montre bien que, pour préserver la planète, il faut changer de système.

     

     

    Après l’affaire Benalla, qui a constitué un scandale d’État, c’est un nouveau revers majeur pour Emmanuel Macron dont le crédit politique se désagrège de plus en plus rapidement.

    Au moment où celui-ci veut engager sans doute la réforme majeure de son quinquennat, avec la remise en cause du système de retraites par répartition, la situation se trouve modifiée.

    Un échec du pouvoir sur ce dossier constituerait une victoire majeure pour toutes celles et ceux qui défendent l’égalité des droits et la justice sociale.

     

     

    L’issue de la crise actuelle n’est nullement écrite d’avance.

    Les forces de droite, menée par Laurent Wauquiez qui affirme son leadership sur Les Républicains et qui ont soutenu la plupart des réformes du gouvernement, sont déterminées à prendre leur revanche et à s’imposer comme la force d’alternance « responsable » et réactionnaire.

    Sans compter la menace, toujours présente, du Rassemblement National (ex-FN).

     

     

    Il est essentiel que les forces du mouvement social, syndicats, associations, mouvements et partis politiques se rassemblent pour imposer les exigences sociales et environnementales  comme les questions centrales de cette rentrée.

    C’est l’enjeu des prochaines semaines.

    C’est l’objectif auquel le mouvement Ensemble ! est déterminé à contribuer.


    votre commentaire
  • Carhaix

    Synutra. Sodiaal confirme son projet d’acquérir l’usine de Carhaix
     

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires