• [Corse] L'avenir, la Corse en commun - L'avvene, a Corsica in cumunu

    Corse - Élections territoriales des 3 et 10 décembre 2017

     --------------------------

     --------------------------

    20 novembre 2017

    En Corse, la campagne officielle pour les élections territoriales 

    a débuté

    Les nationalistes sont donnés favoris de ce scrutin, qui doit donner naissance à une collectivité unique sur l’île.


    http://www.lemonde.fr/corse/article/2017/11/20/en-corse-la-campagne-officielle-pour-les-elections-territoriales-a-debute_5217693_1616678.html
     
     
    --------------------------

    10 novembre 2017

    Mr. Mélenchon,

    ni en Corse, ni ailleurs,

    vous n’avez le monopole de l’insoumission!

    Jean-Luc Mélenchon a publié, sur son blog, le 7 novembre un article intitulé « La leçon de la Catalogne ». Dans cet article il attaque violemment la Corse Insoumise à laquelle il reproche son alliance avec toutes les forces anti libérales (Corse insoumise, PCF, Manca Alternativa, Ensemble) à l’occasion des élections territoriales (Collectivité unique de Corse) des 3 et 10 décembre prochains.

     --------------------------

    10 novembre 2017

    Des insoumis, oui. Des dévots, non

    Faï de ben a Bertrand, te lo rendrà en caguant

    A Lire ici >>>>>

     --------------------------

    Élection territoriale.

    En Corse, la gauche unie face à l’urgence sociale

    Julia Hamlaoui
    Vendredi, 10 Novembre, 2017

     --------------------------

    Ambiance incendiaire entre Mélenchon et les « insoumis » corses

    Le leader de La France insoumise s’est insurgé contre la constitution d’une liste commune entre La Corse insoumise et le PCF pour les élections territoriales des 3 et 10 décembre.

    http://www.lemonde.fr/la-france-insoumise/article/2017/11/10/ambiance-incendiaire-entre-melenchon-et-les-insoumis-corses_5213198_5126047.html

     --------------------------

     

    ÉLECTIONS TERRITORIALES DÉCEMBRE 2017 :

                       L'AVENIR, LA CORSE EN COMMUN.

     

    Trois  blocs politiques vont s'opposer à l'occasion de cette importante élection : 

    -le bloc libéral avec les représentants de la droite et des macronistes, 

    -le bloc nationaliste qui peine à prendre position sur les questions sociales et dont l'abstention sur les ordonnances en est le révélateur,

    -le bloc fidèle aux valeurs d'une gauche sociale et écologique c'est la gauche que nous voulons représenter humblement. 

    Une liste claire dans ses intentions politiques. Une liste qui s'engage à faire du neuf et promouvoir l'Intérêt Général Humain.... une liste qui veut rassembler des militants de la Corse Insoumise , de Manca Alternativa/Ensemble, du Parti communiste et de nombreux autres militants engagés dans la vie associative, syndicale et ou culturelle. 

    Une liste, la seule  qui ne soutiendra pas une politique réactionnaire, qu'elle soit portée par la droite, les nationalistes ou certains se présentant abusivement "à gauche" avec Macron. 

    Mais malheureusement cette liste engagée pour recréer un espoir, ne sera pas soutenue par la FI, Manuel Bompart dans une conférence de presse vient de donner du crédit aux deux blocs conservateurs en tentant d'imposer de Paris une position contraire au choix démocratiques approuvés par près de 85% des militants engagés dans la Corse Insoumise en Corse. Un coup de force anti démocratique et qui malheureusement vient confirmer le tweet destructeur de JLM le 3 septembre dernier et la dérive autoritaire que nous pressentions.

    Mais il en faudra plus, pour entamer notre résistance, nous resterons fidèles à notre histoire, celle qui a fait qu'en 1943, si la Corse avait attendu les ordres de Paris, il n'y aurait pas eu d'insurrection victorieuse le 9 septembre. 

    Les chantiers à ouvrir ne manquent pas. Notre liste, "l'avenir, la Corse en Commun", sera l'alternative à l'austérité et au libéralisme, une alternative telle qu'elle avait déjà été pensée dans le programme du Conseil National de la Résistance et des conquêtes majeures de l'époque. (Sécurité Sociale, nationalisations,..). Elle s'appuie sur le programme "l'Avenir en Commun" que nous avons défendus à l'occasion des élections législatives et celui du Parti communiste, "a Corsica in Cumunu". Nous allons contribuer, à travers cette élection, à mettre un coup d'arrêt au libéralisme effréné qui jette à la rue par le chômage, la vie chère,... de plus en plus de citoyens et citoyennes. Une personne sur cinq en Corse vit sous le seuil de pauvreté. 66000 personnes, c'est une situation intolérable! 

    La Corse a été la première région de France libérée du fascisme et du nazisme en septembre 1943. Aujourd'hui, dans un contexte politique différent, mais très dévastateur, elle peut, elle aussi, par cette élection, également contribuer à montrer la voie de l'émancipation et à recréer l'espoir dans un avenir commun. 

    De grands chantiers nous attendent, car comme au plan national et européen les politiques d'austérité menées à marche forcée contre les peuples ne peuvent produire de l'émancipation et du bien être. Elles produisent des difficultés à se soigner, se loger, se nourrir pour beaucoup de citoyens. 

    Le conflit et la grève massive qui oppose les salariés à la direction de carrefour ces jours ci á Ajaccio est révélateur de ces grandes difficultés sociales. Même ceux qui travaillent n'arrivent pas à joindre les deux bouts. 

    Sans rentrer dans le détail, ce sont toutes ces questions sociales et d'autres encore nombreuses, qui devrons faire l'objet de toute notre attention, de notre engagement pour influer positivement sur le cours des choses. La CTC a beaucoup de prérogatives elles seront augmentées avec la fusion des deux conseils départementaux. La corse continue aujourd'hui ainsi à être un laboratoire dans les démantèlements des services publics. Il est très important que la voix sociale, que nous représentons soit demain dans l'enceinte de l'assemblée de Corse.

    Le vote est une arme à notre disposition, il faut s'en saisir

     

    Jacques Casamarta tête de liste "l'Avenir, la Corse en Commun"

    -----------------------------------------------------------

     

    Prise de position suite à la dernière rencontre jeudi

    entre la Corse Insoumise, Manca Alternativa/Ensemble

    et les deux fédérations de Corse du Parti communiste

     

    L'avenir, la Corse en commun

    L'avvene, a Corsica in cumunu

     

    Voilà l'intitulé de la liste que je vais conduire et qui va rassembler la gauche des droits sociaux et humains aux élections territoriales des 3 et 10 décembre 2017. 

    Une liste constituée de militants politiques, associatifs, syndicaux, culturels, écologistes...

    Une liste résolument ancrée dans une gauche sociale, humaniste, respectueuse des Droits Humains, une gauche pour la Paix, et les coopérations. 

    Une liste pour défendre l'intérêt général humain, les services publics gravement attaqués et menacés aujourd'hui.

    Nous allons défendre le droit à la santé,  au logement, à l'énergie, au transport... pour tous. 

    Nous allons défendre la Corse et ses habitants, ceux des villes et des campagnes, parce que nous voulons une corse solidaire, une corse vivante, une corse ouverte sur le monde et notamment sur son environnement méditerranéen.

    Une Corse qui valorise son patrimoine culturel et qui respecte son environnement.

    Mais nous allons aussi agir, pour développer de nouvelles potentialités dans les filières du bois, de la pierre, du solaire, de la mer, et des nouvelles technologies...

    Les chantiers à ouvrir ne manquent pas.

     

    Notre liste, "l'avenir, la Corse en Commun", sera l'alternative à l'austérité et au libéralisme, une alternative telle qu'elle avait déjà été pensée dans le programme du Conseil National de la Résistance et des conquêtes majeures de l'époque. (Sécurité Sociale, nationalisations,..). 

    Elle s'appuie sur le programme "l'Avenir en Commun" de la France Insoumise et celui du Parti communiste, "a Corsica in Cumunu".

    Nous allons contribuer, à travers cette élection, à mettre un coup d'arrêt au libéralisme effréné qui jette à la rue par le chômage, la vie chère,... de plus en plus de citoyens et citoyennes.

    Une personne sur cinq en Corse vit sous le seuil de pauvreté.

    C'est une situation intolérable! 

     

    La Corse a été la première région de France libérée du fascisme et du nazisme en septembre 1943.

    Aujourd'hui, dans un contexte politique différent, mais très dévastateur, elle peut, elle aussi, par cette élection, également contribuer à montrer la voie de l'émancipation et à recréer l'espoir dans un avenir commun.

    Jacques Casamarta.            

    20 octobre 2017

     

    ----------------------------------------

    Corse - Presse

    ----------------------------------------

    Corse Net info

    Manca Alternativa :

    "D’aucuns veulent-ils l’échec de la liste d’union de la vraie gauche ?"

    Rédigé par Charles Monti le Jeudi 26 Octobre 2017

  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Novembre à 18:07

    voici une autre version de ce qui se passe réellement en corse pour les territoriales !!!!!!la liste representee par jacques casamarta n a aucune legitimité !! la commission electorale de la fi a rejeté leur investiture ! 

     

    Histoire d’une tambouille en Corse
     
    Le 27 juin 8 militants d'Ajaccio (tous Manca alternativa/Ensemble) prennent la décision d'engager les négociations avec le PC en vue d’une alliance pour les territoriales.
     
     Le 28 juin un communiqué pompeusement appelé communiqué de presse mais jamais paru dans aucun média est envoyé par mail à quelques Insoumis. 
     
    17 juillet Première réunion avec le PC. 
     
    23 juillet quelques insoumis (4 dont moi) sont mis devant le fait accompli de la décision d'aller aux territoriales, on se garde bien de les informer qu'une rencontre avec le PC a déjà eu lieu.
     
     26 juillet pour la première fois le national est approché au cours d'une rencontre informelle entre 4 insoumis (Manca bien sûre) et M.Billard, pas de compte rendu.
     
    3 août deuxième rencontre avec le PC. Le compte rendu, oral (pas de CR écrit), de deux participants fait état uniquement de tractations pour savoir qui sera à quelle place. 
     
    10 août réunion insoumis Ajaccio pour un bilan des rencontres avec le PC et discuter de qui sera à quelle place...
     
    Fin août, 4 Insoumis corse (dont moi) sont mandatés pour rencontrer le national aux Amfis. Nous sommes reçus par M.Bompard et M.Billard.
     
    Résultats 3 solutions envisagées. 1) ne pas aller aux territoriales. 2) Y aller seuls et nous aurons tout leur soutien. 3) y aller avec qui on veut mais ce n'est plus une liste Fi. 
     
    9 septembre AG Ajaccio (31 présents) et Bastia (12 présents). J'étais présente à Ajaccio. Interdiction d'évoquer les solutions 1 et 2 ci dessus. On nous a demandé de voter dans un grand brouhaha pour une question reformulée à plusieurs reprises. Pas de procuration pour les absents, impossible de savoir comment avait été convoqués les présents, pourquoi eux et pas d'autres. De qui cette assemblée était représentative. Et les autres GA? Quid du millier d'Insoumis en Corse qui ont appuyé la candidature de JL Mélenchon?  Résultats : Ajaccio 20 pour (dont des invités, des PC...) 6 contre; Bastia 10 pour 2 contre.  Donc dans toute la Corse 30 personnes se prononcent pour une alliance parfaitement contraire à l'essence même de la FI sans aucun débat préalable. 30 personnes sur le millier d'Insoumis ayant soutenu la candidature de JL Mélenchon sur la plate forme! Je peux vous transmettre tous les documents prouvant ce que je dis et même plus car ici je résume et ne peux donc parler de tous les mensonges et manipulations.  Je n'ai aucune rancœur envers les communistes, il ne s'agit pas d'eux mais de ceux qui trahissent la FI.  C'est la commission électorale de la FI qui a statué, pas JL Mélenchon. https://www.youtube.com/watch?v=44OPfxnD4sM Tout est fait pour faire passer cela pour un conflit entre le méchant dictateur Mélenchon qui ne comprend rien et les gentils Insoumis corses seuls aptes à comprendre les choses. Ce sont de parfaits usurpateurs. Ils ne représentent absolument pas les Insoumis de Corse. Mais ils se sont présentés comme tel depuis des mois aux médias locaux.
    Voir la page face book  de la liste "L'avenir la Corse en commun" pour constater que plus qu'une page de campagne, c'est une page de Mélenchon bashing.
     
    Nathalie Bourras animatrice GA Extrême-Sud.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter