• Médias et pandémie:

    Oser poser les bonnes questions

    SNJ CGT >>>>>


    votre commentaire
  • L'Humanité

    116 ans : plus utile que jamais !

    Par Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité

    Patrick Le Hyaric

    L ’Humanité souffle, ce 18 avril, ses 116 bougies. Ce journal plus que centenaire se mue en une plateforme de presse alternative qui continue de vous offrir chaque jour, chaque semaine, des informations nécessaires pour aider à penser les événements et agir pour transformer le monde. Elle le fait dans des conditions éprouvantes pour toutes ses équipes, fortement mobilisées malgré le confinement.

     

    Dans cette période si spéciale, avec une crise sanitaire qui se double d’une crise de sens et alors que s’engage une féroce lutte sur « le futur », notre rôle prend une dimension nouvelle. C’est par la conjugaison d’un travail journalistique exigeant et le souci permanent de la réflexion que nous voulons faire œuvre utile. Avec pour boussole l’émancipation humaine, indissociable de la libération du travail, de la promotion de l’écologie et de la paix, de la défense des libertés démocratiques et républicaines.

    Les dangers qu’encourt la civilisation humaine sont apparus ces derniers temps avec un éclat blafard. Environnement, capacités humaines, accumulations des armes, solidarités, tout passe au broyeur du mode de développement capitaliste. Même la mort se déploie aujourd’hui dans des conditions qu’on aurait hier crues inimaginables, sans dernière visite, sans au-revoir, sans communion. Le contraire de ce qui différencie l’homme de l’animal. Et l’utilité sociale des humbles reste, malgré la promesse révolutionnaire, inversement proportionnelle à leur distinction. Que vaut aujourd’hui un actionnaire, non pas l’homme mais la fonction, au regard d’une aide-soignante, d’un enseignant, d’un paysan, d’un éboueur ? Ce monde malade marche sur la tête. Nous travaillerons à le remettre sur pied et sur ses pieds.

    Mener le procès des ravages en cours, dresser l’acte d’accusation des révoltantes impérities des pouvoirs politique et économique sont bien sûr nécessaires. Mais bien insuffisants au regard de l’immensité de la tâche qui incombe aux générations actuelles et futures : celle d’offrir un destin à cette humanité si vulnérable, somme toute récente, et engagée dans une effrayante course à l’abîme vers les ravins du calcul égoïste, de la guerre, de l’imaginaire desséché, et qui, détruisant son environnement, concourt à la libération de nouveaux virus et se condamne elle-même à plus ou moins brève échéance, si ce n’est au prix d’une inhumaine humanité. Cette affaire est celle de la jeunesse, des créateurs, des travailleurs, de cette immensité asservie et dissimulée sous le trône de l’argent.

    C’est à cette ambition élevée mais sincère que nos journaux s’attachent à répondre. Ils y répondent en mobilisant des moyens sans commune mesure avec ceux dont disposent nos confrères adossés à des groupes financiers ou industriels. Le contexte n’est certes pas favorable à la presse indépendante et les bouleversements numériques menés par des cartels ogresques placent nos journaux dans une situation délicate. Relever comme nous le souhaiterions ce défi réclame des investissements en matériels et compétences que notre incessible indépendance nous empêche pour l’heure de réaliser. Et cette période de confinement aura sûrement hâté la modification latente des modes de lecture. Nous y répondons avec notre plateforme numérique, malgré toutes les embûches et sans illusion aucune sur un introuvable modèle économique du numérique pour la presse indépendante imprimée.

    L’atout, la force de l’Humanité réside dans la communauté de celles et ceux qui y travaillent, de ses lectrices et lecteurs, de ses amis, de celles et ceux qui y collaborent, de tous ceux qui souhaitent s’engager pour faire grandir une civilisation supérieure. C’est à elles et à eux que nous nous adressons une fois encore pour que vive l’Humanité, et avec elle les combats qui nous sont si chers. Car, c’est bien à « la réalisation de l’humanité », comme le proclamait Jean Jaurès, à ce que nous nommons une « visée communiste » que nous travaillons ardemment et passionnément.

    À vrai dire, nous n’avons pas vraiment le choix. Le désastre guette et nous oblige. C’est en ce sens que nous ouvrirons dans les jours à venir nos pages aux penseurs comme aux syndicalistes, aux responsables d’association comme aux écrivains, aux travailleurs de l’ombre comme aux créateurs ou à des élus pour qu’ils et elles exposent leur vision d’un autre avenir. Ces contributions éclaireront, enrichiront, nourriront les débats, les réflexions, les actions pour défricher les chemins de nouveaux futurs. Nous ne souhaitons pas nous borner à « l’après-coronavirus », comme nous y commande le pouvoir, mais penser les voies et le projet pour « remettre le monde à l’endroit » en aidant à faire fleurir les germes d’émancipation qui sillonnent malgré tout notre si précieuse humanité.

    L'Humanité 17 avril 2020 >>>>>


    votre commentaire
  • Covid 19 : les éditocrates serrent les rangs derrière Macron

    par Frédéric Lemaire, mardi 7 avril 2020

    Ces derniers jours et semaines, le gouvernement est sous le feu des critiques pour sa gestion de la crise du Covid 19.

    Notamment de la part des personnels de santé, confrontés à un manque de moyens (équipements de protection, médicaments, etc.) et à une impréparation qui les mettent directement en danger.

    Mais dans les médias dominants, les éditorialistes serrent les rangs derrière Emmanuel Macron, « chef de guerre » autoproclamé : quand ils ne saluent l’action du gouvernement, ils balayent d’un revers de main les critiques

    Acrimed >>>>>


    votre commentaire
  • Docteur Cymès et mister Michel,

    experts médiatiques en coronavirus

    par Pauline Perrenot, mercredi 25 mars 2020

    Le soir du 16 mars, Emmanuel Macron annonce le renforcement des mesures de confinement. Après son intervention, l’émission « Vous avez la parole » (France 2) était consacrée au coronavirus et Michel Cymès, le bien nommé « médecin de la télé préféré du PAF », est (à nouveau) en plateau. L’expert admettait, quelques heures plus tôt sur France 5, avoir contribué à minimiser l’épidémie par ses prises de paroles médiatiques. Mais cela ne l’empêche visiblement pas de revenir en plateau pour culpabiliser « les Français indisciplinés » vis-à-vis des mesures de confinement… Voire de sermonner une infirmière membre du collectif Inter-Urgences, venue témoigner des conditions de travail actuelles et exiger des moyens. Car on le sait, les experts osent tout. Mais ce que l’on redécouvre, c’est que leur magistère ne connaît pas la crise.

    Acrimed >>>>>


    votre commentaire
  • Le procès de la presse

    pour les 110 ans de la Vie ouvrière

    vendredi 13 mars 2020

    Le 28 janvier, la NVO (Nouvelle vie ouvrière), mensuel des militants de la CGT également présent sur le web, fêtait ses 110 ans. L’occasion d’instruire un procès parodique des grands médias, intitulé « Le mouvement social face à la presse » [1]. Avec l’accord de la NVO, que nous remercions, nous donnons à voir ici quelques interventions de témoins appelés à la barre, le réquisitoire du procureur, sans oublier la plaidoirie de la défense !

    Acrimed >>>>>


    votre commentaire
  • De la Démocratie et de l'équité* du débat politique...

    À Montpellier,

    le choix d'écarter Rémi Gaillard d'un débat fait polémique

    Le débat sur France3 Occitanie prévu ce 11 mars a finalement été annulé.

    HuffPost >>>>>

    Rémi Gaillard >>>>>

     

    * L'équité ce n'est pas l’Égalité...

    Vous savez "Liberté, Égalité , Fraternité"

    C'est un peu comme la différence entre "les Pauvres" et "les Riches"...


    votre commentaire
  • Positions revue n°2
     

    Mathilde Larrère, Ludivine Bantigny,

    François Boulo, Sophie Wahnich...

    Disponible le 15 mars

    #2 L'ERE DES REVOLUTIONS

    https://positions-revue.fr/

     
     [Mardi 10 Mars 2020  Actualités Politiques]
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    https://positions-revue.fr/

    votre commentaire
  • Point Barre...

    Brèves de presse

    François Pinault vient de renflouer Le Point : l'hebdomadaire perd des ventes indique Le Canard Enchaîné.

    Le groupe du milliardaire a procédé à une recapitalisation à hauteur de 13 millions € !

    "Pour vendre il faut canonner" ironise le palmipède

    à propos de cette une...

    Twitter >>>>>

     

    Point Barre...  Brèves de presse


    votre commentaire
  • « Peut-on encore informer et s’informer en France ? »

    (Le Média)

    vendredi 14 février 2020

    Le 11 janvier, Acrimed était invitée dans l’émission « Marche ou grève #18 » du Média, présentée par Julien Théry et Lucas Gautheron.

    Une émission présentée comme suit par Le Média :

    Alors que les journalistes de terrain sont visés directement par la police dans les manifestations, que les chiens de garde se relaient sur les chaînes tout-info pour mieux promouvoir la réforme, et que les salariés de Radio France sont en grève depuis près 40 jours pour protéger ce qu’il reste du service public de l’information, la question se pose : peut-on encore informer et s’informer en France ?

    Pour y répondre, nous recevrons Pauline Perrenot (journaliste et membre d’ACRIMED), Brice Ivanovic (journaliste et membre du collectif Reporters en Colère), et Bertrand Durand (technicien à Radio France, CGT).

    Vidéo 2h03


    votre commentaire
  • "L'éditorialiste de France Inter reconnaît s'être trompé dans une chronique, où il expliquait que le leader insoumis avait quitté une manifestation contre les retraites, en se faisant traiter de «sale politique»."

    Fake news, réseaux sociaux et chiens de garde...

    ----------------------------------------------------------

    Mélenchon a-t-il été exfiltré d'une manifestation sur les retraites, comme le dit Thomas Legrand ?

    Libération >>>>>

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique