• [Palestine]

    [Palestine] 

    ---------------------------------------

    12 Novembre 2018

    Gaza: plusieurs morts après des échanges de tirs avec l'armée israélienne

    Selon le porte-parole du ministère gazaoui de la Santé, six Palestiniens ont été tués.

    HuffPost >>>>>

     

    ---------------------------------------

    27 Octobre 2018

     
    Aux partenaires et à tous les ami-es de la Palestine, une invitation 
    de l'Afps du Pays de Morlaix à sa prochaine initiative, n'hésitez surtout pas à la partager...
     
     

     
    Une soirée de solidarité avec Gaza à Saint Martin des Champs 
    le 5 novembre 2018 à 19h en mémoire de Razan el-Najjar.
     
    "Razan, une trace du papillon", est un film documentaire de 30 mn, tourné cet été à gaza par le cinéaste palestinien iyad alasttal.
     
     
    RAZAN EL-NAJJAR, jeune infirmière palestinienne de 21 ans, a été tuée le 1er juin 2018, lors de la Grande marche du retour, sur la bordure orientale de Khan Younès, dans le sud de la Bande de Gaza. Alors qu’elle travaillait comme secouriste et portait une veste avec le logo des services sanitaires, Razan a été mortellement touchée d'une balle explosive tirée par un sniper de Tsahal (l'armée israélienne).
     
    DÉBAT AVEC LES PARENTS DE RAZAN ET LE RÉALISATEUR
     
    Dans ce film documentaire, réalisé par Iyad Alasttal, jeune cinéaste de Gaza, nous allons suivre mère de Razan et sa famille, dans sa maison, dans le quartier et rencontrer les voisins, pour apprendre de la vie de cette jeune femme, et découvrir des images des grandes marches du retour qui se tiennent tous les vendredis à Gaza, depuis le 30 mars 2018...
     
    Iyad Alasttal et Sabreen et Ashraf Al-Najjar, les parents de Razan, ont réussi à passer la frontière de Rafah avec l'Égypte. Ils sont arrivés à Paris début octobre où le film a été présenté à Paris, en avant-première, le mardi 9. Et depuis, il est présenté dans plus de 20 villes de France à l'invitation des Associations de Solidarité avec la Palestine, AFPS, UJFP, BDS et la Coordination des Palestiniens en France...
     

    L'AFPS du Pays de Morlaix s'est inscrite dans cette tournée et vous invite à la projection du documentaire suivi d'un échange avec son réalisateur, Iyad Alastall, mais aussi avec Sabreen et Ashraf al-Najjar, les parents de la jeune Razan venus en France pour témoigner.

    N'OUBLIEZ PAS !
     
    C'EST LE LUNDI 5 NOVEMBRE à 19H 
    SALLE GALLOUEDEC à St MARTIN des CHAMPS
     
    Association France Palestine Solidarité 
    du Pays de Morlaix
     

     

     

    ---------------------------------------

    26 Octobre 2018

    Gaza : la photo d'un Palestinien comparée à une œuvre de Delacroix

    Le Figaro >>>>>

     

    ---------------------------------------

    14 Octobre 2018

    Cette photo prise à Gaza

    a remporté le Prix Bayeux des correspondants de guerre

    Le Figaro >>>>>

     

    Quand l’ambassade d’Israël veut censurer la télévision française

    14 octobre 2018 Par René Backmann

    L’ambassadrice d’Israël a demandé à la présidente de France Télévisions d’interdire la diffusion d’un reportage d’« Envoyé spécial » accusé de présenter Israël « d’une façon très négative ». Le motif ? La critique d’Israël alimente l’antisémitisme. Sa requête a été écartée. 

    Médiapart Abonnés >>>>>>

    ---------------------------------------

    11 Octobre 2018

    Une étudiante américaine refusée d'entrée en Israël

    devenue symbole de la droitisation de l'Etat hébreu

    L'Américaine de 22 ans, bloquée à l'aéroport Ben-Gourion depuis une semaine malgré son visa, se voit reprocher son activisme propalestinien. Aux Etats-Unis comme en Israël, des voix s'élèvent contre une forme de «police de la pensée».

    Libération >>>>>

     

    Israël :

    le mariage entre un acteur juif et une présentatrice arabe

    déchaîne les passions

    En couple depuis plusieurs années, ils souhaitaient tenir leur union secrète par crainte des "réactions d'extrémistes".

    France TV Info >>>>>

    ---------------------------------------

    4 Octobre 2018

    Déclaration de Salah Hamouri

     Cher·e·s ami·e·s,

    Me voici enfin libéré, après 13 mois de détention, dans une sombre prison de l’occupation. 13 mois sans jamais connaître le motif de ma détention. 13 mois sans savoir quand je retrouverai la liberté.

    Je connais bien les prisons de l’occupant et son système carcéral mais cette nouvelle détention m’a confortée dans le fait que l’occupation s’acharne à briser des hommes, des femmes et des enfants. La prison est un moyen d’isoler collectivement les Palestinien·ne·s. Dans ces prisons, tout est fait pour nous enlever notre humanité. Nous sommes coupé·e·s du monde, coupé·e·s de nos proches. L’occupation restreint l’accès à la presse, aux chaînes de télévision afin que nous ne puissions pas nous informer correctement sur ce qui se passe dehors. Nous ne pouvons pas non plus librement étudier ni recevoir des livres ni aucun courrier. Nous y sommes coupé·e·s de nos familles, une seule visite par mois nous permet de voir nos parents de premier degré uniquement, pendant 45 minutes, derrière une vitre, par l’intermédiaire de téléphones, nos conversations personnelles étant minutieusement écoutées et analysées, afin d’exercer des pressions sur nous. Certain·e·s détenu·e·s se voient parfois privés de cette visite, arbitrairement. Pour ma part, j’étais privé de ma femme et mon fils pendant ces 13 longs mois, une véritable torture psychologique pour nous trois.

    Mais dans la pénombre de cette prison, il m’arrivait des rayons de soleil qui me réchauffaient le cœur. Mes avocat·e·s et parents me tenaient informés durant les parloirs de la mobilisation en France, en Belgique et même plus loin dans le monde. De retour dans ma cellule, j’en informais mes codétenus.

    Je tiens à vous remercier tous et toutes très chaleureusement pour votre mobilisation, vos actions diverses et variées, les rassemblements, les débats, les projections de film, les nombreuses affiches collées, pétitions signées, tracts distribués, les interpellations du gouvernement, les propositions de se constituer otage en échange de ma liberté, tout ce que vous avez fait m’a profondément touché. Je dois vous le dire aujourd’hui.

    Merci aux citoyen·ne·s, aux militant·e·s des partis politiques, d’associations et de syndicats, aux avocat·e·s, aux artistes, aux intellectuel·le·s qui ont plaidé en ma faveur durant tout ce temps et qui n’ont absolument rien lâché.

    Merci aux élu·e·s qui ont porté mon nom et l’exigence de liberté dans les villes, les départements, les régions, à l’Assemblée Nationale, au Sénat et jusqu’au Parlement européen, dans les hémicycles comme sur les frontons des édifices publics, qui m’ont fait citoyen d’honneur.

    Sachez que c’est également un honneur pour moi d’être ainsi défendu par le peuple français et ses représentant·e·s.

    Merci aux rares médias et journalistes qui ont parlé de ma détention, alors que la majorité de leurs confrères a préféré m’enfermer dans une seconde prison, celle du silence et de l’indifférence. Vous rendez honneur à votre profession, vous qui agissez malgré les pressions, préférant la vérité à votre confort personnel.

    Enfin, merci au noyau dur de ce Comité qui a sans relâche organisé les évènements et fait vivre la campagne, aux côtés d’Elsa et de Jean-Claude. Vous avez toujours tenu la ligne, malgré les obstacles et les mauvais jours, je sais à quel point votre action a été importante aussi bien sur le plan politique qu’humain.

    C’est votre action collective qui a permis de contraindre la diplomatie française à bouger, alors qu’elle aurait préféré laisser ce dossier dans un tiroir. C’est votre action collective qui a permis d’envoyer un message clair à l’occupant : les peuples solidaires du monde ne laisseront pas faire et ils marcheront le temps qu’il faudra aux côtés du peuple palestinien pour qu’il accède à ses droits légitimes de liberté et d’indépendance, comme tous les peuples du monde. C’est ensemble que nous écrirons cette page de l’histoire, nous Palestinien·e·s et vous solidaires du monde entier.

    Encore une fois, mille mercis à toutes et tous.

    J’espère pouvoir venir très prochainement en France, d’abord pour retrouver ma femme et mon fils dont je suis privé depuis maintenant 16 mois, et ensuite pour venir vous remercier et pour continuer le combat pour mes nombreux camarades encore incarcérés et pour défendre sans relâche les droits fondamentaux de mon peuple.

    A très bientôt cher·e·s ami·e·s !

    Salah Hamouri
    Mercredi 3 octobre 2018, Jérusalem

    ---------------------------------------

    2 Octobre 2018

    Communiqué d'Elsa Lefort

    Compagne de Salah Hamouri

     

    Salah Hamouri est enfin sorti de la prison du Néguev où il était enfermé depuis 13 mois, suite à une décision strictement politique du gouvernement Netanyahu.

    J’ai donc la joie de vous l’annoncer : Salah Hamouri est enfin libéré !

    C’est lui, et personne d’autre, qui nous a annoncé la nouvelle de sa sortie. C’est totalement incroyable mais c’est particulièrement significatif.

    Les plus hautes autorités françaises, jusqu’à la dernière minute et malgré nos demandes, nous ont expliqué qu’elles ne « savaient pas » ce qu’il adviendrait le 30 septembre quant à la libération de Salah Hamouri. Il convient de savoir aussi qu’un rendez-vous accepté en juillet entre le Président Emmanuel Macron et moi-même a été annulé brutalement au mois d’août. L’engagement élyséen a été rompu tandis que le Président recevait un député franco-israélien particulièrement extrémiste qui avait injurié Salah dans l’hémicycle. On peut difficilement faire plus complaisant avec les autorités israéliennes et ses inconditionnels soutiens français !

    On ne peut pas concevoir des relations diplomatiques déloyales et déséquilibrées avec aucun pays au monde. Pourtant c’est ainsi avec Israël. Nous n’oublions pas qu’il y a eu des prises de position des autorités françaises – positions que nous avons saluées. Mais il n’y a pas eu, de toute évidence, les moyens de la réussite mis en œuvre qui soient à la hauteur de la situation concrète, ni d’éléments mis dans la balance qui soient de nature à lever le mutisme, le mépris et l’arbitraire des autorités israéliennes.

    Cela pose un problème plus vaste à nos « élites ». Il faut, si la France veut jouer un rôle dans cette région, qu’elle soit au diapason des réalités de ce pays qui sort des normes classiques de la diplomatie et qui viole quotidiennement le droit international. Elle doit tirer des leçons de son impuissance à se faire respecter et à se faire entendre sur ce cas qui touchait clairement à des valeurs fondamentales non-négociables. C’est une question d’efficacité mais aussi d’honneur et d’image de notre pays dans le monde.

    Cela ne fait que souligner un fait essentiel : la libération de Salah Hamouri est d’abord le fruit de l’action et du rassemblement d’élu-e-s de tous « niveaux », de nombreuses personnalités françaises ou étrangères ; de dizaines de milliers de citoyen-ne-s ; d’associations diverses multiples ; de quelques journaux et de journalistes qui ont fait leur travail honnêtement ; de partis, de syndicats et d’avocat-e-s. Une grande diversité s’est rassemblée, s’est élargie et est restée unie pour cette cause fondamentale : celle de la liberté.

    En ce moment tout particulier je tiens à vous remercier chaleureusement, en mon nom bien sûr mais aussi au nom de Salah, et nous tenons à vous assurer de notre plus profonde et sincère reconnaissance. Nous n’oublierons pas ce moment de forte solidarité humaine.

    La « détention administrative » telle que pratiquée en Israël est synonyme d’arbitraire. Salah Hamouri est libre au terme d’une rude bataille où jamais ses soutiens n’ont mis un genou à terre. Mais il reste des centaines d’autres cas similaires dans les prisons israéliennes, des enfants, des femmes et des hommes.

    Il reste aussi des milliers de prisonniers politiques que Salah s’est engagé, et nous avec lui, à défendre plus efficacement en devenant avocat. Et nous pensons, en ce jour, à toutes celles et à tous ceux qui sont encore dans les glauques prisons israéliennes et qui ne devraient pourtant pas y être. C’est tout un peuple que la « Force occupante » veut casser ou chasser de sa terre natale.

    Nous avons remporté un combat. Il y en a d’autres à venir. Et il nous faut remporter la bataille pour la pleine liberté du peuple palestinien. Cela fait 70 ans qu’il en est privé.

    Avec cette belle nouvelle que nous savourons et que nous sommes heureux de vous annoncer et de partager avec vous, nous devons maintenant, vous le comprendrez, panser quelques plaies et prendre un peu de temps pour nous, pour nous retrouver tous les trois qui avons été privés si longtemps de vie familiale. De sorte que nous ne manquerons de vous informer des suites de cette libération car des obstacles peuvent encore être posés par les autorités israéliennes pour empêcher Salah de nous rejoindre rapidement en France et de nous serrer dans ses bras.

    En vous remerciant de nouveau, nous vous prions de croire que nous n’entendons pas en rester là.

    Merci encore et retenons la leçon : la preuve est une nouvelle fois apportée qu’il n’est de combats perdus que ceux qu’on ne mène pas ! Même contre des extrémistes notoires. C’est le bon chemin. La vie et l’histoire le montrent.

    Nous avons bon espoir dans des temps meilleurs. C’est un « mal incurable » que nous avons en commun.

    Elsa Lefort
    Dimanche 30 septembre 2018

     

    ----------------------------------------

    1er Octobre 2018

    Palestine. Salah Hamouri, la liberté (enfin) retrouvée

    Lundi, 1 Octobre, 2018
    Pierre Barbancey

    Après treize mois de détention administrative, l’avocat franco-palestinien est sorti de prison. La vigilance reste de mise pour qu’il puisse bénéficier de toute sa liberté de mouvement.

    L'Humanité >>>>>

    ----------------------------------------

    30 septembre 2018 (13h40)

    Salah enfin libéré !

    Israël libère un avocat franco-palestinien

    après plus d’un an de détention

    Libération >>>>>

    Après plus d’un an de détention,

    Israël libère l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri

    L’homme de 33 ans avait été arrêté à Jérusalem le 23 août 2017. Les accusations portées contre lui sont restées confidentielles, comme c’est souvent le cas pour les détentions administratives.

    Le Monde >>>>>

    ----------------------------------------

    19 septembre 2018

    Quand le boycott d’Israël prend de l’ampleur

    Lancée il y a treize ans, la campagne prônant des mesures de boycott désinvestissement et sanction (BDS) contre Israël n’a guère affaibli l’économie du pays. Mais elle joue aujourd’hui un rôle majeur dans la déconstruction de son image... donnant du fil à retordre à Tel-Aviv.

    Regards >>>>>

    ----------------------------------------

    18 septembre 2018

    Pierre Laurent 

    A la Fete de l'Humanite j'accueille Ahed Tamimi, jeune palestinienne emprisonnée par les autorités israéliennes. Elle viendra témoigner du sort des milliers de prisonniers de son peuple enfermés dans les geôles d’Israël.
     

    La Palestinienne Ahed Tamimi à La fête de l'Humanité

    Vu depuis la lucarne du Figaro >>>>>

    ----------------------------------------

    23 Août 2018

    Palestine.

    Salah Hamouri,

    embastillé depuis un an par Israël

    Jeudi, 23 Août, 2018
    Pierre Barbancey

    L’avocat franco-palestinien est en détention administrative, renouvelée dans l’opacité la plus complète quant au fond du dossier. Les autorités françaises n’ont toujours pas demandé officiellement sa libération.

    L'Humanité >>>>>

    ----------------------------------------

    17 Août 2018

    Palestine :

    la poste reçoit enfin 10 tonnes de courrier

    retenus en Israël

    Bloqués entre 2010 et 2018 en Israël, 8 ans de courriers bloqués à la frontière viennent d’atterrir dans une poste de Jéricho en Cisjordanie. Deux semaines de tri attendent les équipes qui doivent faire état des lettres moisies, des objets cassés et retrouver les adresses des destinataires.

    Vidéo Le Figaro >>>>>

    ------------------------------

    « Résiste mon peuple,

    résiste-leur »

    « Qawim ya sha’abi, qawimhum »

     

    Liberté d’expression.

    La poésie palestinienne dans les geôles d’Israël

    Vendredi, 3 Août, 2018
    Pierre Barbancey

    Dareen Tatour, poétesse de Nazareth, a été condamnée à cinq mois de prison pour incitation au terrorisme. « Résiste mon peuple, résiste-leur » : ce vers motive son arrestation.

    L'Humanité >>>>>

     

     

    Pour l’Etat israélien la poésie est du terrorisme

    La poétesse palestinienne Dareen Tatour condamnée à 5mois d’emprisonnement pour un poème par Israël

    « Qawim ya sha’abi, qawimhum »

    « Résiste mon peuple, résiste-leur »

    voilà le titre d’un poème qui vaut 5 mois de prison en Israël.

    La poétesse palestinienne, Dareen Tatour, a été condamnée ce mardi à une peine de 5mois de prison ferme et 6 de sursis pour incitation à la violence et au terrorisme.

    Révolution permanente >>>>>

    ----------------------------------------

    1er Août 2018

    Non à la piraterie israélienne !

    Liberté pour les militant-e-s de la flottille !

    Ensemble Le Havre Normandie >>>>>

    ----------------------------------------

    30 et 31 juillet 2018

    Palestine. Ahed Tamimi ou le calvaire des mineurs emprisonnés

    Lundi, 30 Juillet, 2018
    Pierre Barbancey

    Détenue depuis décembre 2017, la jeune femme de 17 ans a recouvré hier la liberté en même temps que sa mère. Mais des centaines de jeunes Palestiniens croupissent toujours dans les geôles israéliennes. Plus de la moitié subissent des violences durant leur arrestation.

    Hier matin, au petit jour, l’émotion le disputait à la dignité lorsque Ahed Tamimi et sa mère sont sorties de l’enfer carcéral israélien au terme de huit mois d’emprisonnement.

    Émotion, donc, avec les larmes de cette jeune femme d’à peine 17 ans, heureuse de retrouver ses proches et un environnement encore humain malgré l’occupation.

    Dignité, parce que les clones des deux soldats qu’elle avait giflés avec courage en décembre dernier (elle n’avait alors que 16 ans) pour leur signifier qu’ils n’avaient rien à faire devant chez elle ont été forcés, cette fois, de la raccompagner jusqu’à sa maison, dans le village de Nabi Saleh, en Cisjordanie.

    Sans menottes aux poignets ni aux pieds. Sans bandeau sur les yeux comme il est de coutume pour l’armée d’occupation, qu’il s’agisse d’un(e) mineur(e) ou d’un(e) adulte.

    Ses boucles blondes flottaient sur un keffieh noir et blanc, semblable à celui que portait Yasser Arafat.

    Un symbole de la Palestine comme un air de liberté.

    L'Humanité >>>>>

    ----------------------------------------

    29 juillet 2018

    Ahed Tamimi, 17 ans,
     
    Enfin libérée 
     
    sort des geôles israéliennes ce dimanche

    après 8 mois d’emprisonnement
    ---------------------

    Libération de la jeune Palestinienne,

    Ahed Tamimi, détenue pour avoir giflé des soldats israéliens

     

    Dimanche, 29 Juillet, 2018
    Ahed Tamimi qui a passé huit mois en prison pour avoir giflé deux soldats israéliens, un épisode filmé qui avait fait d'elle une icône pour les Palestiniens, a été libérée dimanche.
     
    --------------------------------------
     

    Ahed Tamimi, la jeune Palestinienne qui avait giflé des soldats israéliens, a été libérée

    Les Palestiniens louent en l’adolescente de 17 ans un exemple de courage face aux abus israéliens dans les territoires palestiniens occupés. Elle sort de huit mois de prison.

    Le Monde >>>>>

     

    ----------------------------------

     
    Israël. Détenue pour avoir giflé des soldats, une jeune Palestinienne libérée
     
    ---------------------------------
     

    La jeune Palestinienne qui avait giflé des soldats israéliens a été libérée

    Ahed Tamimi, qui avait 16 ans au moment de son arrestation, avait été condamnée à huit mois de prison le 21 mars.

    Le Monde >>>>>

     

    --------------------------------------------

     
    Le street-artist italien Jorit annonce sur son compte Instagram avoir été arrêté à Bethléem par l'armée israélienne, et appelle à l'aide. Depuis plusieurs jours, il peignait sur la barrière de séparation un portrait géant d'Ahed Tamimi, une Palestinienne de 17 ans devenue le symbole vivant du conflit israélo-palestinien. Cette dernière doit sortir de prison dans les prochains jours. (France TV Info)
     

    ----------------------------------------

    Une poétesse arabe israélienne condamnée à cinq mois de prison pour "incitation à la violence"

    Darine Tatour a été reconnue coupable d'incitation à la violence pour son poème "Résiste, mon peuple, résiste-leur". 

    France TV Info >>>>>

    ----------------------------------------

    12 juillet 2018

    Lettre d'Ensemble à emmanuel Macron

    A lire ici sur le site national d'Ensemble !

    -----------------------

    Irlande : le Sénat vote l'interdiction des importations en provenance des colonies israéliennes

    ----------------------------------------

    3 juillet 2018

    Lettre des 10 pour Salah Hamouri

    Ensemble ! >>>>>

    ----------------------------------------

    1er juillet 2018

    Salah Hamouri:

    la France botte en touche une nouvelle fois

    Vendredi, 29 Juin, 2018
    Pierre Barbancey

    Sollicité par l’Humanité, le ministère français des Affaires étrangères se borne à « espérer » la libération de ce ressortissant français incarcéré depuis dix mois dans le cadre de la « détention administrative », alors qu’aucune charge ne lui a été signifiée.

    L'Humanité >>>>>

    ----------------------------------------

    9 juin 2018

    Le bilan s’élève à plus de 120 morts

    et 3 700 blessés par balles réelles

    A Gaza, le bilan s’alourdit malgré une affluence moins forte

    Les soldats israéliens ont tiré à balles réelles et lancé des grenades lacrymogènes pour disperser, vendredi, des manifestants à la frontière, faisant quatre morts et 120 blessés par balles.

    Le Monde >>>>>

    ----------------------------------------

    7 juin 2018

    Ezz Eldain Al Tamimi, 21 ans,

    abattu à bout portant de 3 balles dans le cou

    L'acharnement contre la famille Tamimi se poursuit. Ce mercredi 6 juin, Ezz Eldain Al Tamimi, 21 ans a été abattu par l’armée israélienne dans le village de Nabi Saleh. 3 balles dans le cou tirées à moins de 2 mètres pour avoir lancée une pierre..

    Révolution Permanente >>>>>

    ----------------------------------------

    Gaza ... La Bataille des Cerfs-Volants

    Après les pierres,

    le cerf-volant comme arme de la contestation palestinienne

    La dépêche >>>>>

    ----------------------

    5 juin 2018

    Incendies à Gaza: après les cerfs-volants, les « ballons incendiaires »

    Près de 1 750 hectares de terres ont brûlé alors que les Palestiniens lancent de manière répétée des dispositifs aériens chargés de combustible de l'autre côté de la frontière

    A Lire ici >>>>>

    ----------------------

    ----------------------

    Gaza :

    face aux snipers israéliens, les Palestiniens utilisent des cerfs-volants piégés

    Le Figaro >>>>>

    ----------------------

    Gaza : Des cerfs-volants enflammés à l’origine d’incendies en Israël

    Les pompiers ont lutté contre des incendies dans la forêt de Beeri et au kibboutz Kfar Azza après que des cerfs-volants transportant des combustibles ont traversé la frontière

    A Lire ici >>>>>

    ----------------------

    Un cerf-volant lesté avec du carburant déclenche un incendie près de à Gaza

    Les vents forts empêchent les pompiers de maîtriser les feux qui ravagent la forêt près du kibboutz Kissufim

    A Lire ici >>>>>

    ------------------------------------------

    -------------------

    ------------------------------------------

    123 Palestiniens tués depuis le 30 mars

    ------------------------------------------

    Samedi 02 juin 2018

    Gaza.

    Des milliers de personnes aux funérailles

    d’une secouriste tuée par un tir israélien

    Les funérailles de la jeune palestinienne, tuée vendredi par un tir de l’armée israélienne, se sont déroulées ce samedi sous haute tension.

    Des milliers de personnes ont assisté ce samedi aux funérailles d’une secouriste volontaire palestinienne tuée par balle la veille par des soldats israéliens près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël.

    Razan al-Najjar, 21 ans, a été touchée ce vendredi à la poitrine à l’est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza. D’après le porte-parole du ministère gazaoui de la Santé, Achraf al-Qodra, elle travaillait comme bénévole et portait l’uniforme blanc des personnels de santé.

    Ouest-France >>>>>

    ------------------------------------------

    Leila Shahid :

    « Israël doit être sanctionné par les États

    et boycotté par les citoyens »

    Palestine
    Entretien réalisé par Pierre Barbancey
    Mardi, 22 Mai, 2018
     
    ------------------------------------------
    Quimper 19 mai 2018
    Gaza. 250 personnes dans les rues
    © Le Télégramme >>>>>
     
    ------------------------------------------

    Finistère 15 et 16, 19 Mai 2018

    Rassemblements annoncés

    Mardi 15 mai à Morlaix 18h Square de la Résistance

    Rassemblement à Brest mercredi 16 mai à 18h

    Monument aux morts Place de la Liberté

    Manifestation à Quimper, samedi 19 mai, à 14 h 30,

    à partir de la Place de la Résistance

    --------------------------------------------

     

    --------------------------------------------

    Jeudi 17 mai 2018

    Brest - France-Palestine.
    Une centaine de personnes disent « Halte au massacre »

    --------------------------------------------

    Mercredi 16 mai 2018

    Palestiniens tués à Gaza :

    d'un camp à l'autre, des mots différents pour qualifier les événements

    Une manifestation contre le transfert de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem a fait 59 morts lundi à Gaza. Une escalade de violence analysée de façon très différente par Israël, par les autorités palestiniennes, par l'ONU ou par la France.

    France TV Info >>>>>

    ----------------------

    Morlaix - Palestine. L’AFPS mobilise et manifeste

    ----------------------

    Proche-orient.

    Trump et Netanyahou, dangereuse association de pyromanes

    Rosa Moussaoui
    Mercredi, 16 Mai, 2018

    --------------------------------------------

     Mardi 15 mai 2018

    Bilan du lundi 14 mai 2018...

    60 civils palestiniens morts,

    1.500 blessés

    sous les balles des snipers israéliens.

    1.000 autres civils palestiniens blessés

    par des grenades lacrymogènes ou autres......

    Pendant la nuit, le bilan des heurts qui se sont produits à la frontière entre la bande de Gaza et l'Etat hébreu s'est encore alourdi.

    On dénombre désormais 55 morts et 2 400 blessés pour la seule journée du lundi 14 mai 2018.

    Au total, 109 Palestiniens sont tombés sous les balles israéliennes depuis le début de la Marche du retour, le 30 mars.

     

    ----------------------

    Israël. Trump ouvre l’ambassade de la guerre au Moyen-Orient

    Bruno Odent
    Mardi, 15 Mai, 2018
     

    ----------------------

    Journée sanglante à Gaza : des Palestiniens abandonnés et déshumanisés

    Editorial. La répression sanglante contre des milliers de civils palestiniens massés à la frontière israélienne lundi éclaire la spirale guerrière dans laquelle Israël s’est enfermé.

    Le Monde >>>>>

    ----------------------

     

     

    --------------------------------------------

    --------------------------------------------

    Lundi 14 mai 2018

    41 civils palestiniens mains nues,

    abattus par les soldats israéliens

     

    -------------------

    Au moins 37 Palestiniens tués à Gaza

    le jour de l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem

    Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, s'est dit lundi "particulièrement inquiet" de la situation à Gaza où au moins 37 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens lors de manifestations contre l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem. Le gouvernement palestinien  a accusé lundi Israël de commettre un "horrible massacre".

    Lorenzo Clément avec AFP
    Lundi, 14 Mai, 2018

     

     

    ------------------

    17h00

    Des affrontements à la frontière entre Israël et la bande de Gaza ont fait au moins 41 morts côté palestinien depuis ce matin

    Des milliers de Palestiniens se sont rassemblés en différents points aux environs de la frontière dans la bande de Gaza pour protester contre l'ouverture de l'ambassade américaine à Jérusalem.

    France TV Info >>>>>

     

    --------------

    A midi : 10 morts, 500 blessés

    ce matin

    par des tirs à balles réelles des soldats israéliens...

    --------------

    Gaza. Sept Palestiniens tués par des tirs israéliens
     
    Sept Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens ce lundi matin lors de heurts à Gaza
     

    --------------

    Deux morts dans des échauffourées

    à la frontière entre Israël et Gaza

    Des milliers de Palestiniens se sont rassemblés en différents points aux environs de la frontière dans la bande de Gaza pour protester contre l'ouverture de l'ambassade américaine à Jérusalem.

    France TV Info >>>>>

    --------------

    Un deuxième Palestinien a été tué à Gaza à proximité de la frontière israélienne, selon les autorités gazaouies. Vingt-huit autres Palestiniens ont été blessés, dont cinq journalistes

    --------------

    Un Palestinien a été tué à Gaza par des tirs israéliens

    --------------------------------------------

    12 mai 2018

    Cisjordanie

    L’armée israélienne a arrêté le frère d’Ahed Tamimi,

    symbole de la résistance palestinienne

    Dans un geste de véritable provocation, et durant les assassinats de palestiniens à Gaza, le pouvoir israélien a emprisonné Waed Tamimi, le frère de Ahed Tamimi, l’adolescente devenue un véritable symbole de la résistance palestinienne.

    Révolution Permanente >>>>>

    --------------------------------------------

    11 mai 2018

    Un homme de 40 ans, atteint d’une balle à la poitrine, est mort près de Khan Younès, dans le sud de l’enclave palestinienne.
    Cette mort porte à cinquante-trois le nombre de Palestiniens tués depuis le 30 mars, date du début du mouvement de protestation appelé la « grande marche du retour ».

    Un Palestinien tué par des tirs de soldats israéliens

    dans la bande de Gaza

    Selon le ministère de la santé gazaoui, au moins quarante-neuf personnes ont été blessées vendredi lors de manifestations à la frontière avec Israël.

    Le Monde >>>>>

    --------------------------------------------

    28 avril 2018

    Gaza : quatre Palestiniens tués par des tirs israéliens

    Au total, 45 Palestiniens ont été tués depuis le 30 mars et le début d'un mouvement de contestation massive appelé "la grande marche du retour".

    France TV Info >>>>>

    --------------------------------------------

    27 avril 2018

    A Gaza, la stratégie de l’armée israélienne mise en cause par le grand nombre de blessés par balles

    Depuis le début de la « marche du grand retour », près de 1 500 civils ont été blessés alors qu’ils manifestaient sans armes et du côté palestinien de la clôture.

    Le Monde >>>>>

    --------------------------------------------

    24 avril 2018

    Palestine. Des blessures par balles de la taille d’un poing

    Pierre Barbancey
    Mardi, 24 Avril, 2018
    --------------------------------------------

    23 avril 2018

    Natalie Portman mise au pilori

    par l'ultra-droite israélienne

    >>>>> Libération

    23 avril 2018

    ------------------------------------

    «Journée de la terre»

    «La grande marche du retour»

    Ahed Tamimi

    Salah Hamouri

    -------------------------------------------------------

    Association France Palestine Solidarité

    AFPS Pays de Morlaix Finistère

    Blog >>>>>

    -------------------------------------------------------

    6 avril 2018

    Fil actualités France TV Info >>>>>

    ---------------------

    Gaza. Manifestation de protestation devant le Quai d’Orsay

    Pierre Barbancey
    Samedi, 7 Avril, 2018
     
    ---------------------

    NEUF civils Palestiniens ont été tués le vendredi 6 avril 2018 par armes à feu par des soldats l'armée israélienne à la frontière entre Gaza et Israël

    300 palestiniens ont été blessés par balles

    700 autres palestiniens ont été blessés durant cette journée (grenades lacrymogènes lancées par drones etc...).

    Un journaliste palestinien, blessé par des soldats israéliens, est décédé.
    Yasser Mourtaja, un journaliste palestinien blessé hier par des tirs de soldats israéliens lors de protestations près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël est mort, a annoncé ce matin le ministère de la Santé dans l'enclave de Gaza.
     
    Plusieurs journalistes , reconnaissables, ont été blessés par les tirs des soldats israéliens.

    ------

    Le Bilan de la journée du Vendredi 30 mars s'établit actuellement à 20 palestiniens tués par les soldats israéliens et plus de 1.500 blessés dont au moins 750 par balles .

    ---------------------

    franceTVinfo

    GAZA Un adolescent palestinien de 16 ans a été tué par des tirs de l'armée israélienne lors d'affrontements à la frontière entre l'Etat hébreu et la bande de Gaza, indique le ministère de la Santé à Gaza.

    Il s'agit du troisième Palestinien tué aujourd'hui lors de ces heurts.

     

    ---------------------

    Analyse de Ziad Medoukh

    sur la marche du retour à Gaza

    du vendredi 30 mars 2018 (vidéo 6 minutes 21 secondes)

    "Marche du retour" à Gaza

    Pascal Boniface (Vidéo 6 minutes)

     

     

    -------------------------------------------------------

    Les méthodes disproportionnées d’Israël à Gaza

    Editorial. La manifestation de Palestiniens dans la bande de Gaza, le 30 mars, a été durement réprimée : dix-huit morts et plus de mille blessés. Alors même que la grande majorité des manifestants ne représentaient pas de menace sérieuse pour Tsahal.

    Le Monde >>>>>

     

    -------------------------------------------------------

    Gaza : Vendredi 30 mars 2018

    au moins seize morts

    tués par les snipers de l'armée israélienne

    et 1 400 blessés

    dont 800 par balles réelles

    ---------------------------------------

    Gaza. Dimanche sous haute tension à la frontière avec Israël

    Palestiniens de Gaza et militaires israéliens s'apprêtaient à une nouvelle journée sous haute tension dimanche à la frontière, tandis qu'à l'ONU, les Etats-Unis ont bloqué un projet de déclaration appelant à la retenue après la sanglante journée de vendredi.

    Lorenzo Clément avec AFP
    Dimanche, 1 Avril, 2018
     
    ---------------------------------------

    Au lendemain d'un vendredi meurtrier à Gaza,

    l'armée israélienne sur la défensive

    Le Figaro + Vidéo >>>>>

    ---------------------------------------

    Après une journée meurtrière à Gaza,

    les Palestiniens enterrent leurs manifestants

    Des milliers de personnes ont pris part aux funérailles des 16 manifestants tués vendredi par l’armée israélienne. De nouveaux affrontements ont eu lieu samedi.

    Le Monde >>>>>

    -------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------

    Gaza :

    au moins seize morts

    tués par les snipers de l'armée israélienne

    et 1 400 blessés

    dont 800 par balles réelles

    ---------------------------------------

    Communiqué Ensemble !

    Halte au massacre de manifestants pacifiques en Palestine

    La journée de la terre en Palestine tourne au massacre. Les rassemblements pacifiques le long de la séparation entre Gaza et Israel sont l'occasion d'un véritable massacre de Palestiniens, manifestants désarmés de tous âges, par des tireurs d'élite Israéliens.

    L'armée a confirmé le déploiement de snipers tout le long de la ligne "frontière"  d'Oslo ainsi que si les "troubles"  s'étendaient dans les territoires occupés. 

    Le 30 au soir le chiffre atteignait déjà  17 morts et plus de 1300 blessés,  chiffre qui ne peut qu'augmenter.

    ENSEMBLE condamne avec force cette répression sauvage et le silence complice des autorités français

     

    -----------------------------------------

    Seize Palestiniens tués lors de la "marche du grand retour"

    on vous résume la situation à Gaza

    Au moins 16 Palestiniens sont morts dans des affrontements avec l'armée israélienne, vendredi. L'ONU a demandé une enquête "indépendante et transparente".

    France TV Info >>>>>

    -----------------------------------------

    Dans la bande de Gaza, la marche du désespoir des Palestiniens

    Des dizaines de milliers de Palestiniens ont manifesté vendredi à quelques mètres de la clôture qui les sépare d’Israël. Au moins seize ont été tués par l’armée israélienne.

    Le Monde >>>>>
     
    -----------------------------------------

    Gaza. Au moins seize morts et 1400 palestiniens blessés

    Lorenzo Clément avec AFP
    Samedi, 31 Mars, 2018

    ------------------------------------------

    A la frontière de la bande de Gaza,

    une « grande marche du retour » pacifique mais meurtrière

    Des dizaines de milliers de Palestiniens manifestaient vendredi à quelques mètres de la clôture qui les sépare d’Israël. Au moins seize d’entre eux ont été tués par l’armée israélienne.

    Le Monde >>>>>
     

    Seize Palestiniens tués dans des affrontements

    avec l’armée israélienne à Gaza

    Des Palestiniens manifestaient vendredi le long de la frontière avec Israël pour lancer un mouvement censé durer six semaines.

    Le Monde >>>>>

    -------------------------------------------------------

    Douze Palestiniens tués dans des affrontements

    avec l’armée israélienne dans la bande de Gaza

    Les Palestiniens manifestent vendredi le long de la frontière avec Israël lors du lancement d’un mouvement de protestation, censé durer six semaines.

    Le Monde >>>>>

     

    Gaza : de vifs affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens font dix morts

    Des manifestants se sont rassemblés sur plusieurs points le long de la barrière qui clôt la frontière de Gaza avec Israël à l'occasion d'un mouvement de protestation, baptisé "la grande marche du retour", et qui doit durer six semaines.

    France TV Info >>>>>

    ----------------------------

    Bande de Gaza : au moins douze Palestiniens tués dans des violences avec l'armée israélienne

    Le Figaro >>>>>

    ----------------------------

    Gaza :

    de vifs affrontements

    entre Palestiniens et soldats israéliens font deux morts

    Des manifestants se sont rassemblés sur plusieurs points le long de la barrière qui clôt la frontière de Gaza avec Israël à l'occasion d'un mouvement de protestation, baptisé "la grande marche du retour", et qui doit durer six semaines.

    France TV Info >>>>>

     

    -------------------------------------------------------

    Ahed Tamimi, l'adolescente devenue une icône pour les Palestiniens après une vidéo la montrant face à des soldats israéliens, écope de huit mois de prison

    Dans une vidéo devenue virale, on la voit donner des coups de pieds et de poings à des soldats, devant la maison familiale à Nabi Saleh, en Cisjordanie. 

    France TV Info >>>>>

     

    L’adolescente palestinienne Ahed Tamimi plaide coupable devant la justice militaire israélienne

    L’adolescente, devenue un symbole de la lutte contre l’occupation pour une vidéo la montrant giflant un soldat en Cisjordanie, a été condamnée à huit mois de prison.

    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/03/21/l-adolescente-palestinienne-ahed-tamimi-condamnee-a-huit-mois-de-prison_5274511_3218.html

    -------------------------------------------------------

    L’acharnement israélien

    à l’encontre des adolescents Tamimi

    L’armée israélienne semble ne plus reculer devant rien pour briser la résistance, pourtant pacifique, de la famille Tamimi, au coeur de la Cisjordanie occupée.

    Le Monde Blog >>>>>

    -------------------------------------------------------

    Salah Hamouri boycotte le tribunal israélien

     Salah Hamouri a été présenté ce matin devant le tribunal à Jérusalem. Salah a annoncé devant la cour qu’il boycottait ce tribunal qui n’est qu’une mascarade de justice et qui ne lui permet en aucun cas de prétendre à un procès équitable.

    Il a déclaré : « Je ne veux ni avocat ni représentation légale pour le simple fait que la détention administrative est une pratique illégale qui me prive de liberté. Il n’y a aucune charge contre moi et mon incarcération repose sur un dossier secret qui est contrôlé uniquement par les services de renseignements. Je ne veux pas participer à cette procédure dans ce lieu où la justice est la grande absente. Je demande à mon avocat de se retirer de cette audience ».

    Cette audience a uniquement pour but de prendre acte de la décision émise le 26 février par le ministre israélien de la Défense, Avidgor Liberman, de prolonger de 4 mois la peine de Salah. Comme toutes les précédentes, elle ne permet en aucun cas qu’un véritable procès se tienne puisque les éventuelles charges contre les détenus administratifs ne sont jamais énoncées et publiques de sorte que la défense ne peut donc pas faire triompher la justice.

    Afin de dénoncer ce simulacre de justice ainsi que tout le système de la détention administrative, les 450 Palestinien-ne-s incarcérés sous ce régime mènent actuellement un mouvement de boycott des tribunaux. Le juge a annoncé que cette audience était donc repoussée au 5 mars. Salah a annoncé qu’il boycottera une nouvelle fois l’audience.

    -------------------------------------------------------

    Israël - Palestine. Netanyahou humilie la France

    Emprisonné depuis six mois sans preuve avancée, le Franco-Palestinien Salah Hamouri voit sa détention renouvelée pour quatre mois. Silence du président français.

    Pierre Barbancey
    Mardi, 27 Février, 2018
     

    Contre l’acharnement d’Israël, liberté pour Salah Hamouri !

    NPA >>>>>

    -------------------------------------------------------

    Le procès de l’adolescente palestinienne Ahed Tamimi

    s’ouvre à Jérusalem

    La jeune fille de 17 ans, devenue un symbole de courage pour les Palestiniens, est accusée d’avoir agressé des soldats israéliens en décembre.

     

    Le Monde >>>>>
     
     

    -------------------------------------------------------

    Jérusalem:

    des diplomates européens accablent Trump et Netanyahou

    8 février 2018 Par René Backmann

    Dans leur douzième rapport confidentiel – que publie en intégralité Mediapart –, les chefs de mission diplomatique de l’UE à Jérusalem et Ramallah dressent un réquisitoire documenté contre la politique israélienne. Et lancent une double mise en garde. Contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël. Et contre le projet israélien d’annexer une partie de la Cisjordanie pour créer le « Grand Jérusalem ».

    Médiapart Abonnés >>>>>

    -------------------------------------------------------

    Ahed Tamimi, 17 ans ce mercredi,

    dans les geôles de Netanyahou

    Mercredi, 31 Janvier, 2018
     

    Ahed Tamimi, un visage pour les 350 mineurs palestiniens détenus

    Pierre Barbancey
    Mercredi, 31 Janvier, 2018
     
    -------------------------------------------------------

    Ahed Tamimi

    adolescente Palestinienne de 16 ans, emprisonnée

    par le gouvernement d'extrême-droite d'Israël !...

    Un appel de l'AFPS pour soutenir AHED TAMIMI >>>>>

    --------------------------------------------

     
     
     
    Liberté immédiate pour Salah Hamouri  ·  

    Liberté pour Salah, Ahed et tous les prisonniers !

    Le nouveau tract

    du collectif "Liberté pour Salah"

    du Pays de Morlaix >>>>>

     -------------------------------------------------------

    23 janvier 2018

    Israël: censure d'un artiste

    défendant Ahed Tamimi

    une détenue palestinienne

    Le Figaro >>>>>

    -------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------
    Liberté pour Ahed et tous les enfants emprisonnés

    dans les geôles sionistes !

    Honte aux pays Occidentaux de fermer les yeux!

    Blog >>>>>

    -------------------------------------------------------

    19 janvier 2018

    Israël : l'histoire d'Ahed Tamimi

    Cette militante palestinienne âgée de 16 ans encourt jusqu'à 10 ans de prison en raison d'une altercation avec des soldats israéliens en Cisjordanie occupée.

    amnesty international >>>>>

    -------------------------------------------------------

    11 janvier 2018

    J'ai écrit à l'ambassade d'Israël. Et vous ?

    -------------------------------------------------------

    9 janvier 2018

    Dominique Vidal :

    « Amalgame entre antisionisme et antisémitisme,

    la faute grave de Macron »

    Palestine. Journaliste et historien, auteur de nombreux ouvrages consacrés au Proche-Orient, Dominique Vidal s’élève, dans un nouveau livre, contre les accusations d’antisémitisme qui frappent tous les critiques d’Israël.

    Entretien réalisé par Pierre Barbancey
    Mardi, 9 Janvier, 2018
     

    Nour Tamimi, cousine d’Ahed, libérée de prison :

    « Je ne regrette rien »

    Quelques heures après sa libération, Nour, qui a été arrêtée avec sa cousine Ahed, après la diffusion d'une vidéo, maintenant célèbre sur les réseaux sociaux, parle de son arrestation, son temps en prison, et pourquoi elle n'est pas découragée.

    A Lire Ici >>>>> Révolution Permanente

     
    -------------------------------
    6 janvier 2018

    Le cousin d’Ahed a eu le crâne brisé

    par une balle en caoutchouc tirée à bout portant

    Les images d'Ahed Tamimi frappant des soldats de Tsahal a fait le tour du monde. Par la suite, elle a été arrêtée et risque jusqu'à 7 ans de prison. Alors que l'extrême droite israélienne dénonce une mise en scène, la réalité est tout autre : son cousin de 15 ans a eu le crâne fracturé par un tir de balle en caoutchouc tiré à bout portant. Il témoigne.

    A Lire ici Révolution Permanente >>>>>>

    -------------------------------

    5 janvier 2018

    La seconde Palestinienne

    qui avait frappé des soldats israéliens en Cisjordanie

    a été placée en liberté conditionnelle

    Nour Tamimi, 20 ans, est l’une des deux protagonistes palestiniennes d’une vidéo devenue virale la montrant avec sa cousine, Ahed Tamimi, 16 ans, en train de frapper des soldats en Cisjordanie.


    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/01/05/la-seconde-palestinienne-ayant-frappe-des-soldats-en-liberte-conditionnelle_5237963_3218.html
     

    Gideon Levy, journaliste israélien, et Ahed Tamimi, chutzpah palestinienne.

    A Lire ici sur le blog de Sebastián Nowenstein >>>>>

    --------------------------------

    --------------------------------

    4 janvier 2018

    600 manifestants à Paris

    pour la libération d’Ahed et de tous les prisonniers palestiniens

    De nombreux cortèges se sont succédés dans les rues de Paris ce jeudi soir, pour exiger la libération de la jeune Ahed Tamimi, emprisonnée par l’Etat d’Israël depuis le 19 décembre pour avoir giflé un soldat de l’armée d’occupation de la Palestine, avec sa mère et sa cousine.

    A lire ici Révolution Permanente >>>>>

    ---------------------------

    4 janvier 2018

    Aucun enfant ne peut être emprisonné pour délit d'opinion.

    Le 2 janvier 2018 était diffusé sur le réseau social facebook un appel pour la libération immédiate d'Ahed Tamimi enfant palestinienne. Le texte se terminait de la façon suivante : Et si nos députés, sénateurs se faisaient un point d'honneur d'interpeller le gouvernement sur son silence ?

    Immédiatement, ce texte a été partagé des milliers de fois sur les réseaux. Plus d'une 200 de citoyens se sont reconnus dans l'esprit de cet appel large et ont rédigé cette "adresse" en direction de leurs élus.

    Les auteurs ne sont pas organisés en associations, en partis, en mouvements. Ils ne se connaissent pas, pour l'immense majorité d'entre eux, ne se sont pas rencontrés, ont probablement des points de vue et des convictions différentes mais tous sont réunis autour d'une valeur fondamentale partagée et d'une conviction commune.

    Aucun enfant ne peut être emprisonné pour délit d'opinion.

    C'est dans cet esprit qu'ils ont rédigé cet appel aux élus pour leur demander d'intervenir immédiatement pour exiger la libération d'Ahmed TAMIMI.

    Lettre aux élus de la République Française

    La convention internationale des droits de l’enfant indique (article 12) : Les Etats garantissent à l'enfant qui est capable de discernement le droit d'exprimer librement son opinion sur toute question l'intéressant, les opinions de l'enfant étant dûment prises en considération eu égard à son âge et à son degré de maturité.

    La convention internationale des droits de l’enfant indique (article 13) : l'enfant a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen du choix de l’enfant.

    La convention internationale des droits de l’enfant (article 16) indique : nul enfant ne fera l'objet d'immixtions arbitraires ou illégales dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes illégales à son honneur et à sa réputation.

    La convention internationale des droits de l’enfant (article 38) oblige les États signataires à prendre toutes les mesures possibles dans la pratique pour que les enfants qui sont touchés par un conflit armé bénéficient d’une protection et de soins.

    Ahed Tamimi, jeune Palestinienne de 16 ans, arrêtée par des militaires israéliens, doit être immédiatement libérée

    Les chefs d'inculpation requis contre Ahed Tamimi par un tribunal militaire israélien concernent une intrusion de soldats israéliens dans la cour de sa maison à Nabi Saleh, au nord de Ramallah, village de 600 habitants le vendredi 15 décembre dernier. Depuis l'été 2008, le captage de sources d’eau du village de Nabi Saleh, au nord de Ramallah a été détourné au profit de la colonie israélienne de Halamish (1 328 habitants) établie depuis 1977 sur des terres palestiniennes privées. Depuis 2008 une marche pacifique est instaurée tous les vendredis pour dénoncer cette occupation.

    Ahed Tamimi s'exprime et use de son droit, contre l'occupation de son pays, de son village et contre la violence des soldats israéliens. Elle a pris la défense de son frère cadet quand il a été saisi par un soldat d'occupation au cours de protestations contre la confiscation de terres.

    Ahed Tamimi a témoigné au niveau international, en Turquie, en Afrique du Sud et au Parlement européen lors d'une conférence sur le rôle des femmes dans la résistance palestinienne, à cette occasion elle s'est entretenue avec de nombreuses personnalités.

     

     

    Le combat d' Ahed Tamimi pour le droit de sa famille et de son peuple a vivre pacifiquement sur ses terres, rejoint d'autres combats d'enfants, celui de Malala Yousafzai, qui milite pour le droit à l'éducation et résista aux talibans, celui d’Iqbal Masih, l’enfant esclave qui parcourra le monde pour faire reconnaître la dignité des enfants et qui fut assassiné.

     

    Aucun enfant ne doit être emprisonné pour délit d'opinion.

    Ahed Tamimi doit être libérée immédiatement.

     

    La France initiatrice de la convention internationale des droits de l'enfant, la France pays de Gavroche ne peut être silencieuse.

     

    C’est pourquoi nous sollicitons votre engagement pour demander la libération immédiate et sans condition de l'enfant Palestinienne Ahed Tamimi et la libération de tous les autres enfants condamnés pour les mêmes raisons.

     

     --------------------------------

    -------------------------

    3 janvier 2018

    Procès d’Ahed Tamini :

    « Enlevez-moi les menottes

    et je vous montrerai »

    la gifle du peuple palestinien à Israël

    Arrêtée dans la nuit du 18 au 19 décembre à son domicile, Ahed Tamini, 16 ans et déjà symbole de la résistance palestinienne, passe devant la cour martiale israélienne. Parmi les faits qui lui sont reprochés, 5 remontent à l'année précédente. Le dernier, qui lui vaut son arrestation, est d'avoir gifler un soldat israélien qui venait de tirer sur son cousin de 15 ans. A la question de la juge qui lui demande d'expliquer son acte, la jeune palestinienne de Nabi Saleh, village palestinien en territoire occupé, répond « enlevez-moi les menottes et je vous montrerai ». La jeune fille risque jusqu'à plusieurs années d'emprisonnement.

     

    -------------------------

    Ahed Tamimi,

    le nouveau visage de la résistance palestinienne

    Deux yeux bleus sous un amas de cheveux blonds et bouclés. En quelques années, la jeune fille est devenue un symbole. Âgée de 16 ans, elle est actuellement en prison pour avoir frappé des soldats israéliens.

    Le Figaro >>>>>

     

     

    -------------------------------------------------------

    2 janvier 2018

    Palestine-Israël. «Ma fille, ce sont des larmes de lutte»

    Gideon Levy, dans un article d’Haaretz daté du 20 décembre 2017, écrit sobrement: «Mardi dernier, les dites Forces de défense d’Israël (FDI) ont abattu Hamed al-Masri, 15 ans, d’une balle dans la tête, blessant grièvement l’adolescent de Salfit qui, par ailleurs, ne portait pas d’arme. Vendredi, les militaires ont fait de même avec Mohammed Tamimi, de Nabi Saleh, sans arme lui aussi, le blessant tout aussi grièvement à la tête. Vendredi encore, les militaires ont tué – toujours d’une balle dans la tête – Ibrahim Abu Turaya amputé des deux jambes

    A Lire ici >>>>>Anti-K

    https://alencontre.org/moyenorient/palestine/palestine-israel-ma-fille-ce-sont-des-larmes-de-lutte.html

     

    -------------------------------------------------------

    1er janvier 2018

    Un tribunal israélien inculpe une Palestinienne

    Le Figaro >>>>>

    12 chefs d’inculpation requis contre une Palestinienne de 16 ans

    Ouest-France >>>>>

    -------------------------------------------------------

    Ahed Tamimi, jeune figure familière

    de la résistance palestinienne

    La détention de la militante palestinienne de 16 ans pourrait se terminer ce lundi mais son père ne se fait guère d’illusions quant à sa libération.

    LE MONDE Mis à jour le 01.01.2018 à 12h47

    http://www.lemonde.fr/international/article/2018/01/01/ahed-tamimi-jeune-et-fiere-figure-familiere-de-la-resistance-palestinienne_5236464_3210.html
     
    -------------------------------------------------------

     

    Entre les Lignes, Entre les Mots

    Quel culot !

    Pourquoi la gifle d’Ahed Tamimi

    rend les Israéliens furieux

    https://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/2017/12/31/quel-culot-pourquoi-la-gifle-dahed-tamimi-rend-les-israeliens-furieux/

    -------------------------------------------------------

    Page Wikipédia >>>>>

    -------------------------------------------------------

    Israël : la chasse aux enfants s’intensifie

    Stéphane Aubouard
    Vendredi, 29 Décembre, 2017

    -------------------------------------------------------

    Ahed Tamimi,

    nouvelle figure de proue de la résistance palestinienne

    France 24 >>>>>

    Ahed Tamimi, la jeune activiste qui défie Israël

    Ouest-France >>>>>

    Cisjordanie : Ahed Tamimi, symbole de la contestation palestinienne

    En quelques mois, cette jeune fille est devenue l'emblème de la cause palestinienne face à l'armée israélienne.

    France TV Info >>>>>

    Palestine : prolongation de la garde à vue de la jeune Ahed Tamimi, icône de la contestation palestinienne

    Le Figaro >>>>>

    Vidéo de soldats israéliens bousculés : la jeune activiste palestinienne reste en détention

    Le Figaro >>>>>

    -------------------------------------------------------

    La femme du jour. Nor Naji Tamini

    Damien Roustel
    Jeudi, 21 Décembre, 2017

    Cette Palestinienne de 21 ans devait comparaître hier devant un tribunal militaire israélien.

    -------------------------------------------------------


    A lire...
     
     http://www.tribunelecteurs.com/2017/12/25/elle-croupit-dans-les-geoles-sionistes-depuis-mardi-passe-dans-un-silence-assourdissant-des-medias-et-des-gouvernements-liberez-lenfant-ahed-tamimi/
     
    http://www.europalestine.com/spip.php?article13771
     
    http://www.huffpostmaghreb.com


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter