• [ Féminicides... ]

    [Féminicides...]

    2020 : 074 féminicides recensés.

    2019 : 152 féminicides recensés.

    Carte féminicides 2020 >>>>>

    Carte féminicides 2019 >>>>>

    Féminicides...

    1er janvier 2020 / 09 Octobre 2020 :

    074 féminicides recensés.

     

    1er janvier 2019 / 31 Décembre 2019 :

    152 féminicides recensés.

    (vérification 9 octobre 2020) 

     

     

    En 2018, 121 femmes avaient été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, soit une tous les trois jours

     

    Halte aux féminicides !


    En France,

    il y a 225000 victimes de violences conjugales déclarées par an !

     

    Dossier articles France Info : Féminicides >>>>>

    Féminicides Facebook >>>>>

    Féminicides twitter >>>>>

    Libération >>>>>

     

    [ Féminicides... ]

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    12 Octobre 2020

    Une étudiante sur vingt dit avoir déjà été victime de viol

    L'Observatoire étudiant des violences sexuelles et sexistes dans l'Enseignement supérieur a réalisé cette enquête pour évaluer l'ampleur du phénomène.

    France Info >>>>>

     

     

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    9 Octobre 2020

    Féminicide : réclusion criminelle à perpétuité pour Jean-Régis Julien qui a assassiné son ex-compagne sous les yeux de leur fils

    La cour d'assises du Gard est allée jeudi au delà des réquisitions de l'avocat général, avec cette peine assortie de 22 ans de sûreté

    France Info >>>>>

     

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    30 Septembre 2020

    Nette hausse des violences sexuelles et des coups et blessures

    sur l'année 2019,

    selon les statistiques du ministère de l'Intérieur

    Les violences sexuelles ont augmenté de 12% et les coups et blessures volontaires de 8%.

    France Info >>>>>

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    Humeur ...

    Tenue vestimentaire...

    Quand on pense que Dieu a viré Ève du Jardin d’Éden 

    parce qu’elle avait mangé une pomme

    et non pas parce qu’elle se promenait toute nue.

    On a vachement régressé.

    Chut !

    Ces cons vont interdire aux lycéennes

    de manger des pommes !

     

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    29 Août 2020

    Lutte contre les violences faites aux femmes :

    un rapport critique sévèrement l'action du gouvernement

    et son tour de "passe-passe" budgétaire

    Ce rapport rendu par deux sénateurs dénonce notamment un budget très faible du ministère concerné (0,01% du budget de l'Etat) et de nouveaux crédits qui n'en sont pas vraiment.

    C'est un rapport très virulent qui a été publié jeudi 27 août (après avoir été déposé début juillet) par les sénateurs Arnaud Bazin (LR) et Eric Bocquet (PCF) sur "le financement de la lutte contre les violences faites aux femmes" (la synthèse est consultable ici). 

    Leurs reproches ciblent principalement le gouvernement et l'action de Marlène Schiappa en tant que secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, poste qu'elle a quitté lors du remaniement de juillet.

     

    France Info >>>>>

     

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    18 Août 2020

    Violences conjugales :

    146 femmes ont été tuées au sein de leur couple en 2019,

    25 de plus qu'en 2018

    27 hommes ont également été tués au sein de leur couple,

    selon l'étude de la Délégation aux victimes des directions générales de la police nationale et de la gendarmerie nationale publiée lundi.

     

    Cent-soixante-treize femmes et hommes ont été tués par leur conjoint ou ex-partenaire en 2019 en France, selon l’étude nationale relative aux morts violentes au sein du couple, établie par la Délégation aux victimes des directions générales de la police nationale et de la gendarmerie nationale et rendue publique ce lundi.

    Cela représente une hausse de 16% par rapport à 2018, où 149 personnes avaient été tuées au sein de leur couple.

    France Info >>>>>

    Le Monde >>>>>

    HuffPost >>>>>

     

    Twitter : féminicides par compagnons... >>>>>

     

    Violences conjugales :

    "La communication ne suffit pas",

    pour NousToutes,

    qui dénonce le "manque de politiques publiques ambitieuses"

    Selon l'étude nationale relative aux morts violentes au sein du couple publiée lundi soir, 146 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2019. Le collectif NousToutes dénonce le manque de moyens débloqués par le gouvernement sur ce dossier.

    France Info >>>>>

     

    Rapport sur les violences conjugales :

    la Fédération nationale solidarité femmes appelle

    à "renforcer l'ensemble des dispositifs spécialisés"

    D'après un rapport publié lundi, 173 personnes dont 146 femmes ont été tuées au sein de leur couple en 2019.

    Pour Françoise Brié, présidente de la Fédération nationale solidarité femmes, "il faut que la chaîne de professionnels qui peut atteindre ces femmes soit vraiment de plus en plus spécialisée".

    France Info >>>>>

     

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    23 Juillet 2020

    En France,

    165.000 enfants sont victimes

    de viols et violences sexuelles chaque année

    France Bleu >>>>> 7 octobre 2019

    ------------------------------------

    25 Janvier  2020

    Féminicides : la banderole de Leïla Perez est posée

    Le Télégramme + photo >>>>>

     

    ------------------------------------

    3 mars  2020

    Neuf femmes sur dix disent avoir subi une pression pour avoir un rapport sexuel, selon une enquête du collectif #NousToutes

    Le mouvement féministe #NousToutes révèle les résultats d'un appel à témoignages sur le consentement. Près de 100 000 femmes y ont participé.

    France Info >>>>>

    ------------------------------------

    17 Janvier  2020

    Leïla, 14 ans, en révolte contre les féminicides

    Une immense banderole dénonçant les féminicides va être posée sur la façade de la Maison de la presse, à Châteaulin. On doit cette initiative à une jeune Castoise de 14 ans, Leïla Perez, qui n’a eu aucun mal à convaincre le maître des lieux.

    Le Télégramme >>>>>

     

    ------------------------------------

    14 Janvier  2020

    Violences : 12 enfants et 17 femmes tués en Bretagne en 2019

    Le Télégramme >>>>>

     

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    6 Janvier  2020

    Montauban : une femme tuée d'un coup de couteau par sa compagne

    Une femme âgée de 30 ans a été retrouvée morte dans sa maison à Montauban. Sa compagne avoue l'avoir poignardée après une dispute.

    France Bleu >>>>>

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    26 Novembre 2019

    "Zéro pointé",

    "pas sérieux",

    "pas la grande révolution" :

    les associations déçues par les mesures du Grenelle

    sur les violences conjugales

    Si certaines associations reconnaissent que la direction est la bonne, elles regrettent le manque d'ampleur des mesures annoncées.

    France Info >>>>>

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    26 Novembre 2019

    Communiqué de presse des effronté-es - 25 novembre 2019

    Tout ça pour ça !

    Ce matin Édouard Philippe a donné les conclusions du Grenelle contre les violences conjugales : alors que les associations féministes ont permis ces derniers mois de faire reconnaître l’ampleur des violences sexistes et sexuelles et alors que Nous toutes a réuni 150 000 personnes dans la rue samedi dernier, les mesures annoncées sont risibles et relèvent presque du mépris pour deux raisons principales. Premièrement, le gouvernement dit avoir entendu les victimes et parle d’un changement dans la prise en charge des violences, mais annonce peu ou prou le même budget que celui accordé jusqu’alors ; cette prise en charge sera donc nécessairement insuffisante comme elle l’est aujourd’hui. Deuxièmement, en annonçant des mesures déjà existantes depuis plusieurs années et qui restent inappliquées, faute de moyens. 

    Comment peut-on décemment et sérieusement prétendre appliquer des politiques volontaristes et efficaces sans réels moyens financiers ? « Il n’y a pas d’argent magique » avait déclaré Marlène Schiappa. « Je ne me place pas sur ce terrain » avait dit Édouard Philippe. Pourtant deux jours après le début du grenelle, la Tech française s’est vue gratifiée d’une annonce présidentielle de 5 milliards d’euros ! Pourtant le service universel bénéficiera d’un financement de 1,5 milliard ! Pourtant le budget des campagnes pour la sécurité routière s’élève à 12 millions par an, contre 2 millions pour les campagnes de prévention contre les violences sexistes et sexuelles, soit 6 fois moins.

    Concernant les mesures adoptées, elles sont parfois déjà existantes comme l’interdiction de mettre en place des médiations entre conjoints lorsqu’il y a eu des violences, la levée du secret médical en cas de danger de mort ou encore la formation des professionnel-les de l’Éducation Nationale à la prévention des violences, prévue depuis 2010. Quant à la formation initiale et continue obligatoire de tou-tes les professionnel-les qui accueillent les victimes, dans la police, la santé, la justice, le travail social, les universités et le milieu scolaire, que nous appelions de nos vœux et qui est restée absente de toutes les déclarations gouvernementales tout le temps du grenelle, elle est aujourd’hui reprise plus que timidement dans la conclusion de ce dernier : 130 heures soit 5 jours et demi seulement de formation seront dispensées, uniquement aux gendarmes. On peut encore se demander avec quels moyens, en se basant sur le fameux document de politique transversale 2020 qui annonçait sur la police et la gendarmerie un faux budget correspondant en réalité à des mesures et programmes déjà existant-es et mis-es en place depuis plusieurs années.

    L'annonce du budget 2020 n’est autre qu’une entourloupe faite de montages grossiers, de calculs farfelus, d’intégration de dépenses déjà existantes - voire de mensonges, comme le fait de comptabiliser sur 2020 des dépenses prévues sur trois ans, pour aboutir au final à 1,1 milliard et contrer ainsi les associations féministes sur cette exigence que nous martelons depuis des mois, prétendant ainsi y répondre (le document de politique transversale est sorti le 16 octobre, aussitôt débunké par Nous Toutes)... 

    Il en va de même pour la création de places d’hébergements annoncée par Marlène Schiappa avant l’été, qui n’avaient toujours pas été créées en septembre et ce malgré son assurance qu’elles verraient le jour en juillet-août.

    Ainsi va la politique en matière de lutte contre les violences faites aux femmes depuis des décennies : effet d’annonce, empilement de mesures législatives, sans aucun moyen supplémentaire et donc sans résultat, restant inappliquées. Les groupes de travail du grenelle n’ont-ils pas reçu la ferme consigne de faire des propositions à budget constant ? En réalité, une augmentation d’à peine 5% est prévue en 2020 contre les violences envers les femmes, bien loin du milliard d’euros préconisé par le HCE et quatre autres institutions et ONG dans le rapport « où est l’argent contre les violences faites aux femmes ? ». 

    Certaines mesures tombent sous le sens comme le retrait du port d’arme chez un conjoint violent, ou la suspension de l’autorité parentale chez un père meurtrier. Il est bien étonnant qu’il ait fallu un grenelle long de trois mois pour en arriver à ces évidences.

    Concernant l’éducation, aucune mesure : pour Jean-Michel Blanquer, la question des violences ne concerne pas l’éducation. C’est pourtant l’une des propositions clé des féministes : prévenir les comportements violents et machistes par des programmes scolaires ambitieux (et donc demandant des moyens), apprenant aux enfants le respect de l’autre, la non-violence, le consentement, l’assimilation de comportements non-sexistes.

    Pour finir, le gouvernement continue sa stratégie consistant à encourager les femmes à porter plainte, alors que de nombreuses victimes avaient tout fait pour s’en sortir : divorce, main courantes, plaintes, mais la société n’a pas été en mesure d’organiser leur protection à l’issue de leur entreprise si courageuse. Le dernier rapport de l'Inspection Générale de la Justice est accablant sur ce point et sur bien d’autres.

    Les effronté-es rejoignent l’indignation de Nous Toutes et ne cesseront pas la lutte pour les droits les plus élémentaires des femmes et pour leur sécurité, elles qui tombent tous les deux jours, sont violées toutes les 7 minutes, sont battues, agressées et harcelées, laissées pour compte d’une société dont les gouvernants se payent de mots.

     

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    25 Novembre 2019

    franceinfo

    #FEMINICIDES Selon la militante féministe Caroline De Haas, une partie des mesures annoncées par Edouard Philippe existent déjà. C'est notamment le cas pour la levée du secret médical en cas de danger de mort.

     

    Caroline de Haas
     
    #FEMINICIDES @EPhilippePM La formation des professionnel.le.s de l'éducation à la prévention des violences "annoncée" ce jour par @EPhilippePM est prévue depuis 2010. Bientôt 10 ans. https://t.co/KeG6ImBB3q

    #FEMINICIDES @EPhilippePM Le premier ministre annonce que la médiation familiale ne sera pas toujours proposée en cas de violences. Pour rappel, en 2014, la France a ratifié un texte qui INTERDIT la médiation en cas de violences au sein du couple. https://t.co/U6pxh9Tr6Q

    #FEMINICIDES @EPhilippePM La levée du secret médical existe déjà en cas de danger de mort. Encore une "annonce" qui n'en n'est pas une. Sincèrement, ce n'est pas sérieux.

     

    #FEMINICIDES Les associations féministes, dont le collectif #NousToutes à l'initiative de la manifestation de ce week-end, réclamait un "plan Marshall" contre les violences sexistes et sexuels à hauteur de 1 milliard d'euros.

    Direct France Info 25 novembre 2019 >>>>>

     

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    "Je n'oublierai jamais le nom de ce gendarme" :

    le dépôt de plainte,

    étape cruciale pour les femmes victimes de violences conjugales

    Le Grenelle contre les violences conjugales, qui rend ses conclusions ce lundi, s’est penché sur la question du dépôt de plainte. Des formations sont notamment dispensées aux élèves gendarmes depuis la rentrée.

    France Info >>>>>

     

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    23 Novembre 2019

    Violences faites aux femmes.

    Une mobilisation « historique »

    partout dans le pays pour dire « stop »

    « Agresseur, harceleur, t'es foutu, les femmes sont dans la rue »: des dizaines de milliers de personnes ont battu le pavé, ce samedi, dans toute la France pour dire « stop » aux violences sexistes et sexuelles, une « marée violette » pour peser sur le gouvernement à deux jours de la fin du « Grenelle » lancé contre ce fléau.

    Ouest-France >>>>>

     

    Grenelle des violences conjugales : les forces de l'ordre devront désormais poser ces 23 questions pour mieux accueillir les victimes

    Cette grille, présentée vendredi, doit notamment permettre une meilleure évaluation du danger encouru par les femmes.

    France Info >>>>>

    Site gouvernemental >>>>>

    grille d'évaluation :

    ------------------------------------

    22 Novembre 2019

    225 000 femmes sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles chaque année en France,

    et 94 000 autres sont victimes de viols et de tentatives de viol.

    Depuis le début de l'année 2019, 137 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint selon le décompte de Nous Toutes.

    ------------------------------------

    18 Novembre 2019

    Violences conjugales :

    pourquoi la levée du secret médical,

    souhaitée par la ministre de la Justice,

    fait débat

    Le gouvernement y est favorable pour mieux protéger les victimes des violences de leurs conjoints. Mais la mesure est loin de rencontrer l'approbation des médecins, qui craignent une rupture du lien de confiance avec leurs patientes. 

    France Info >>>>>

     

    ------------------------------------

    17 Novembre 2019

     

    17 novembre 136 féminicides

     et comme dit la "Ministre de la Justice"  :

    "La chaîne pénale n'est pas satisfaisante"

    France Info >>>>>

     

    Quatre chiffres à retenir du rapport

    qui pointe des failles

    dans le traitement des violences conjugales

    La Chancellerie a rendu public dimanche son rapport sur les homicides conjugaux. Selon la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, la "chaîne pénale n'est pas satisfaisante".

    France info >>>>>

    ------------------------------------

    7 Novembre 2019

    Retour sur l’onde de choc qui secoue le ciné français

    après les déclarations d’Adèle Haenel à Mediapart

    France Inter >>>>>

    ------------------------------------

    5 Novembre 2019

    Violences sexuelles : quatre questions après le témoignage d'Adèle Haenel contre le cinéaste Christophe Ruggia

    Elle l'accuse d'"attouchements" et de "harcèlement sexuel", quand elle avait entre 12 et 15 ans, dans une longue enquête de Mediapart.

    France Info >>>>>

    ------------------------------------

    1er Novembre 2019

    Des vies derrière les chiffres

    Libération >>>>>

    Féminicides conjugaux : de l'importance de compter… et de raconter

    Libération >>>>>

    ------------------------------------

    26 Octobre 2019

    Féminicides :

    "L'homicide ou la tentative est la suite

    d'un comportement violent récurrent",

    selon une étude

    Une étude révèle que 70% des auteurs de violences conjugales avaient déjà commis des violences répétées sur la victime.

    France Info >>>>>

    ------------------------------------

    21 Octobre 2019

    Féminicides ...
     
    David Dufresne 

    Parmi les 120 femmes tuées en 2018, un tiers avait déposé une plainte ou une main courante. UN TIERS.

    Twitter >>>>>

    ------------------------------------

    5 Octobre 2019

    Pour dénoncer les féminicides,

    les Femen se griment en zombies

    Le Figaro >>>>>

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    21 Septembre 2019

    Justice. « Les féminicides touchent tous les milieux sociaux »

     

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    19 Septembre 2019

    Trois féminicides cette semaine en France,

    107 femmes tuées depuis le début de l’année

    Ouest-France >>>>>

    ------------------------------------

    ------------------------------------

    9 Septembre 2019

    Muriel Robin interpelle Emmanuel Macron dans ONPC :

    « combien coûte la vie d’une femme ? »

    Ouest-France >>>>>

     

    ------------------------------------

    3 Septembre 2019

    Grenelle sur les violences conjugales :

    "On est venues, on a vu, on est déçues",

    commente Caroline de Haas du collectif #NousToutes

    Plusieurs associations féministes estiment que les moyens annoncés par le Premier ministre Édouard Philippe ne sont pas suffisants.

    France Info >>>>

    ------------------------------------

    Féminicides.

    Encore un coup de com

    contre les violences faites aux femmes ?

    L'Humanité Abonnés >>>>>

     

    TRIBUNE.

    "On est loin du compte !" :

    des associations féministes critiquent

    les conditions d'organisation du Grenelle sur les violences conjugales

    Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, ouvre mardi 3 septembre un Grenelle contre les violences conjugales, qui doit se conclure le 25 novembre pour la Journée contre les violences envers les femmes.

    France Info >>>>>

     ------------------------------------

    Violences conjugales : le gouvernement a-t-il tenu sa promesse de créer 240 places d'hébergement pendant l'été pour les femmes victimes ?

    La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, avait pris cet engagement devant les parlementaires en juillet. Son cabinet assure qu'elle l'a tenu, mais le collectif #NousToutes soutient le contraire.

    Le Premier ministre, Edouard Philippe, a donné raison aux militantes, mardi. 

    France Info >>>>>

     ------------------------------------

    Lutte contre les féminicides : l’obligation de résultats

    Libération >>>>>

    ------------------------------------

    Crimes conjugaux :

    ce que révèle l’analyse des 149 morts l’année dernière

    Ouest-France >>>>>

    Violences conjugales.

    Ce que révèlent les 50 000 appels passés chaque année au 3919

    Ouest-France >>>>>

     ------------------------------------

    Un 101e féminicide comptabilisé à la veille du Grenelle

    Elle avait 92 ans

    et est morte sous les coups de son mari de 94 ans.

    HuffPost >>>>>

    ------------------------------------

    Magnifique ! Merci Edouard Philippe.

    5 millions pour cette "grande cause nationale", quand le G7 aura coûté 37 millions. Bravo vraiment.
    Magnifique ! Merci Edouard Philippe.

    5 millions pour cette "grande cause nationale", quand le G7 aura coûté 37 millions. Bravo vraiment.

    C'est plutôt pitoyable...

    et loin d'être à la hauteur des problèmes...

    Le Plan Com du gouvernement Macron - Philippe - Schiappa... 

    Violences conjugales. Hébergements, plaintes à l’hôpital, bracelets anti-rapprochement… Les annonces du gouvernement

    Ouest-France >>>>>

    Le Monde >>>>>

    Le Figaro >>>>>

    France Info >>>>>

    ------------------------------------ 

    Grenelle des violences conjugales : pourquoi le dépôt de plainte préoccupe les associations

    Un meilleur encadrement de cette étape cruciale figure parmi les principales revendications des associations féministes, alors que Marlène Schiappa amorce mardi 3 septembre le Grenelle des violences conjugales.

    HuffPost >>>>>

     ------------------------------------

    Bourdin s'agace contre Schiappa qui ne répond pas à ses questions

    Le présentateur de BFMTV et RMC n'a pas digéré que la secrétaire d'Etat réserve ses annonces au Grenelle des violences conjugales.

    HuffPost >>>>>

     

     

    ----------------------------------------------------------------------------------

    1er Septembre 2019

    "Nous savons ce qu'il faut faire pour prévenir ces violences, des tas de rapports sur la question ont été rendus publics, nous avons juste besoin du budget"

    "Des militantes font ce recensement sur la base des articles de presse, mais on estime qu'il y en a en réalité bien plus de 100, déplore l'association. C'est un problème qu'il n'y ait pas de décompte officiel fait par les autorités, qui tardent toujours à confirmer les féminicides." 

    Une enveloppe d'un million d'euros a été proposée par le gouvernement, alors que #NousToutes estime qu'il faudrait "au moins un milliard" d'euros pour mettre en place des mesures adéquates.

    Paris : rassemblement au Trocadéro

    pour dénoncer "le 100e féminicide" de l'année

    Des militantes du collectif #NousToutes ont mené une action, dimanche 1er septembre, à Paris pour dénoncer l'inaction supposée des pouvoirs publics face aux féminicides.

    France Info >>>>>

    Une femme tuée dans les Alpes-Maritimes,

    100e féminicide de 2019 en France

    dénoncé par le collectif #NousToutes

    L'annonce de cette mort intervient à quelques jours du premier Grenelle sur les violences conjugales. 

    France Info >>>>>

     

     

    ----------------------------------------------------------------------------------

    30 Août 2019

    Féminicides.

    « 19 ans, étranglée »,

    « 46 ans, brûlée »,

    « 74 ans, poignardée »…

    L'Humanité Abonnés >>>>>

     

    Féminicide dans la Vienne : un homme mis en examen pour l'assassinat de son ex-compagne, mère de trois enfants

    L'homme a avoué s'être rendu chez Sarah V. avec une arme pour "l'intimider". C'est le 99e féminicide en France depuis le début de l'année, selon les associations de défense des droits des femmes.

    France Info >>>>>

     

    29 Août 2019

    Paris – Les noms des 97 victimes de féminicide en 2019 affichés sur le fronton de l'Hôtel de Ville

    France 3 ile de France >>>>>

     

     

    Féminicides :

    "Nommer une chose, c'est toujours lui donner une existence"

    C'est un mot que l'on a pris l'habitude d'entendre : "féminicide", pour qualifier les meurtres et assassinats de femmes par leur conjoint ou ex compagnon. Depuis le début de l'année, on en dénombre déjà 93, selon le décompte réalisé par le collectif "Féminicides par compagnons ou ex".

    France Inter >>>>>

    --------------------------------------------

    90...

    Féminicide : Une jeune femme tuée à l’arme blanche dans le hall d’un immeuble à Toulouse

    France Info >>>>>

     

    Haute-Savoie. Un homme arrêté avec sa femme morte dans le coffre et ses enfants sur la banquette arrière

    Ouest-France >>>>>

    Sujet "Féminicides" sur le blog >>>>>

    page Facebook Féminicides >>>>>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter