• [Dimanche 13 mai 2018 - La Bataille du Rail]

    [Dimanche 13 mai 2018 - La Bataille du Rail]

    Dimanche 13 mai 2018, début de la 9ème séquence de mobilisation.

    Aujourd'hui plus de 30% de grévistes sont annoncés officiellement au niveau national avec des chiffres très important parmi les conducteurs de trains, les contrôleurs et les aiguilleurs.

    On sait que les chiffres manipulés par la direction sncf sont fortement sous-estimés. Le chiffre de 50% de grévistes est surement plus près de la vérité.

    La Direction a mobilisé le ban et l'arrière ban des non-grévistes en particulier les cadres traction.

    Demain lundi 14, la mobilisation s'annonce encore plus forte avec l'appel des syndicats à une "journée sans cheminot" et de nombreux rassemblements et Assemblées générales annoncés partout en France.

    Pour la journée du lundi 14 mai, la CGT Cheminots annonce environ 50% de grévistes : 75,8% chez les conducteurs, 74,2% chez les contrôleurs et 36% chez les aiguilleurs.

     

    Après une période d'accalmie médiatique en particulier dans les grands médias libéraux dominants aux mains du Capital quelques surprises dans la presse avec cet article du parisien ci-dessous qui informe sur des réunions entre le Ministère et la Direction de la SNCF sur des propositions d'amendement proposant carrément la filialisation donc la privatisation de pans entiers de l'entreprise ferroviaire.

     

    La surprise est grande chez les chroniqueurs et éditorialistes de cette presse libérale de droite de voir que les cheminots ont encore des forces de mobilisation intactes et puissantes après un mois et demi de luttes.

    Si certains cheminots, en particulier chez Sud-Rail qui prône la grève générale, reconductible et illimitée, s'interrogent sur la forme de luttes avec la "grève intermittente", il apparait que la grande masse des  cheminots y répond de façon positive, déterminée et engagée.

    Il importe d'une part que les cheminots restent rassemblés et mobilisés mais aussi que leurs organisations syndicales restent unies malgré des positions et des options différentes.

    Du côté des forces politiques de la gauche radicale doit aussi s'ouvrir une nouvelle phase pour la construction d'une alternative politique et de perspectives politiques citoyennes, dynamiques et mobilisatrices.

    La mise en échec de la politique anti-sociale libérale de Macron-Philippe et du Medef, soutenu par LaREM parti godillot mais aussi  la droite et l'extrême-droite,  est une nécessité mais elle doit s'accompagner de la recherche d'une alternative et d'une perspective politique nouvelle et crédible que seule la gauche radicale dans sa diversité est porteuse.

     

    ---------------------------------------------------

    Cheminots CGT >>>>>

    Sud rail >>>>>

    Unsa cheminots >>>>>

    Fo Rail >>>>>

    cfdt Cheminots >>>>>

    ---------------------------------------------------

    ---------------------------------------------------

    Grève SNCF

    SNCF.

    Un document dévoile la volonté de la direction

    d’aller vers la privatisation

    Selon des informations dévoilées par Le Parisien, un document aurait fuité suite à une réunion de travail de la direction de la SNCF. Nous publions le document en question ci-dessous. L'objectif de la direction est clair : tout privatiser ! A la veille d'une journée de grève qui s'annonce particulièrement suivi, la journée sans cheminots du 14 mai, les grévistes ont intérêt à saisir cette brèche pour relancer et renforcer la mobilisation.

    Révolution Permanente >>>>>

    -------------------

     

    Réforme de la SNCF : le document qui sème le trouble

    Alors que la 9e séquence de grève commence ce dimanche, une note de travail interne que nous avons consultée ouvre une brèche pour une possible privatisation de l’entreprise. La SNCF et le ministère des Transports démentent.

    Le Parisien >>>>>

    -------------------

    Réaction gouvernement Macron Philippe Borne

    ça sent la panique...

    franceinfo

    Une note qui sème le trouble. Dans le compte-rendu interne d’une réunion de travail qui s’est tenue le 4 mai entre des cadres de la compagnie et le cabinet du ministère des Transports, que le Parisien a pu consulter, on apprend que la compagnie ferroviaire a demandé au gouvernement de "limiter l’incessibilité des titres de l’entreprise publique à la seule holding". Concrètement, ce serait la porte ouverte à la privatisation SNCF Mobilités (qui gère les trains) ou de SNCF Réseau (qui gère l’infrastructure).

    franceinfo

    Après la publication de cet article, la ministre des Transport a tenu a clarifier la situation.

    Elisabeth_Borne

    Les trois entreprises #SNCF, #SNCFMobilités et #SNCFRéseau, sont et resteront 100% publiques et incessibles : ce n’est pas seulement une promesse, c’est ce que nous avons inscrit dans la loi votée à l’Assemblée nationale ! Nous le confirmerons lors du débat au Sénat.

    ça ne règle rien puisque dans le même temps, le gouvernement anti-social libéral prône l'ouverture du ferroviaire à la concurrence c'est à dire la vente à la découpe qui ferait que les entités deviendraient des coquilles vides...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter