• Construire...

    Rouge ViF!

    Construire...

     

     

    Internet... réseaux sociaux, e-mails...facebook,

    ça sert à savoir quand la colère et la déception retombent...

     

    J'ai l'impression que la digestion de la "défaite" électorale commence à être digérée. Moins d’agressivité, moins d'anathèmes, moins de il faut, de vous auriez du, plus de recul, d'appel à résistance. Je commence à vous reconnaître... Ces derniers temps, et c'est normal, je ne voyais que colère, que haine, déceptions, désespoir et je commence à vous retrouver. Vous m'avez manqué, j'ai cru vous perdre et ça me rendait malade.

    Bien, faisons un point électoral :
    Sur le plan de l'urgence du second tour, que vous vouliez vous abstenir ou voter contre la bête, nous élirons un ennemi: Macron. Certains pensent qu'il lui faut une marge faible, d'autres qu'il faut réduire la bête FHaine au minimum. Mais cela n'est qu'un détail. Presque personne parmi vous n'envisage de laisser passer le fascisme de 1933, c'est déjà trop, mais la raison vous revient. Nous connaissons le fascisme de l'argent aux allures de "démocratie" depuis la révolution française, il tue tous les jours, mais il a besoin de l'apparence du consentement, ce qui n'est pas le cas de la bête.

    Perso, je ne comprends pas que vous attachiez tant d'importance à la "légitimité" que donne un système d'élection dans le cadre de la "démocratie représentative" (joli oxymore au passage) et qui plus est dans le cadre d'une 5ème République que tous nous reconnaissons comme obsolète, mais bon, soit... Sûrement cela vous vient il du fait que vous étiez tous dans une solution qui prône d'utiliser cette légitimité contre elle même en tentant de porter au pouvoir celui qui serait le plus à même de changer ce fonctionnement profondément antidémocratique dont le cadre est limité par les décisions des grands décideurs économiques.

    Quoi qu'il en soit, nous savons que l'élection de Macron fera encore grandir la bête et qu'attendre 5 ans sans rien faire, nous assure la défaite électorale et sociale contre nos ennemis : l'ultra libéralisme et le fascisme racial.

    Reste une bataille pour les législative qui doit être menée, mais il s'agit d'une bataille qui dans le contexte de l'élection présidentielle ne sera vraisemblablement qu'une résistance.

    Rappelez vous des paroles de Mélenchon qui disait en substance 2 choses: A la fin, ce sera entre eux et nous et que si il n'était pas élu, c'est la révolte qu'il faudra qu'ils affrontent. Et bien ce temps est proche et il convient de le préparer. La dernière campagne sera au mieux en 2012, au pire, elle se jouera avant et ne passera pas par les urnes.

    Nous ne sommes pas préparés pour la mener et il nous faut construire l'organisation pour la mener. 19% des votes exprimés pour Mélenchon, 6% pour Hamon, quelques % de plus pour le Npa et LO et tant d'autres qui ne sont pas venu voter ou qui s'opposent à ce simulacre de démocratie en le boycottant. Nous sommes assez nombreux pour sortir du cadre et construire les bases logistiques et les structures de débat qui nous servirons dans la bataille.

    Je ne parle pas de révolution violente. Ce n'est pas nous qui déciderons de cela et cela n'a jamais été le cas. Ce sont toujours nos ennemis qui ont décidés du niveau de violence des révolutions. Nous, nous nous contenterons comme toujours de répondre proportionnellement aux coups qui nous seront donnés. Nous pouvons construire les assemblées de débat démocratiques qui seront la base d'un nouveau système de prise de décision. Nous pouvons renforcer les réseaux de société civile qui assureront les base de notre coordination. Nous pouvons créer les structures économiques qui assureront la logistique permettant de nous battre avec quelque chose dans l’assiette.

    Alors, n'attendons pas les consignes. Cessons de nous déchirer, nous construirons en chemin. Les bases minimums de notre projet de société sont là: Démocratie, écologie, partage. Faisons les vivre en dépit de cette "défaite" électorale décrétée par un système électoral que nous ne reconnaissons pas comme démocratique et qui prouve chaque jour qu'il n'est rien de plus qu'un sondage géant basé bien plus sur l'émotion que sur le débat éclairé. Qui démontre chaque jour sa subordinations aux décisions des capitalistes "méritants" qui savent chaque jour accumuler plus de pouvoir de décision matérialisé par leur fortune. Même le programme de la France insoumise a du se justifier par leurs chiffres et prouver sa "crédibilité économique" et ainsi faire allégeance en rassurant les puissants....

    Rassemblons nous, construisons, résistons, mettons en place notre programme. Nous ne savons pas encore parfaitement ou nous allons ? Rien de plus normal, nous ne savons pas encore comment ils vont nous combattre et nous ne sommes que peu dans la conscience de la nécessité d'un changement radical. La belle affaire... Nous saurons construire en chemin!

     

    NP !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter