• [Catalogne - Lundi 2 Octobre 2017]

    [Catalogne - Lundi 2 Octobre 2017]

     ------------------------------------------

    Fil d'actualités France Info >>>> Articles

    Direct Catalogne France Info >>>>>

     

    ------------------------------------------

     

    ------------------------------------------

    Grève et Mobilisation Générale

    en Catalogne le mardi 3 octobre

    >>>>> France Info

    ------------------------------------------

    « Hem votat ! » « Nous avons voté ! »

    Catalogne.

    2,2 millions de bulletins, 844 blessés et un grand perdant

    Le message de la journée de dimanche, en Catalogne, est clair. En dépit, et sans doute y compris à cause de la violente répression qui a radicalisé le camp indépendantiste, c’est bien le « oui » qui l’a remporté lors de la consultation populaire sur l’avenir du pays. La droite espagnole et Madrid se retrouvent en extrême difficulté.

    A Lire ici >>>>> Révolution Permanente

     

    ------------------------------------------

    Journée de grève pour mardi.

    Pas moins de 44 organisations – dont les principaux syndicats catalans et deux associations indépendantistes – ont appelé à une journée de grève générale et de mobilisations mardi en Catalogne.

    ------------------------------------------

    Note Info Ensemble ! 1er Octobre 2017

    La commission Espagne fait un point demain matin (lundi 2 octobre), mais vu les appels à rassemblement demain, je vous fais passer quelques éléments que je crois importants.
    Comme toujours à prendre comme des éléments de réflexion sans garantie totale, mais dans les situations de crise où tout va très vite c’est bien de partager les réflexions.

    Premier point décisif, le gouvernement et le PP ont subi aujourd’hui une défaite politique.

    Précisions :
    - la Generalitat annonce que 73% des bureaux de vote ont fonctionné. Ce soir, ils chiffrent la participation à 3 M. L’ANC ( assemblée nationale catalane), organisation de masse centrale pour les Diadas et le vote d’aujourd’hui, indiquait que dans la situation présente 1 M de vote ce serait bien
    - Par les réseaux sociaux et les chaines d’info en continu, tout l état espagnol et l’Europe ont vu la police nationale/espagnole et la guardia civil interdire le vote, charger des catalan-es pacifiques voulant voter et casser vitres et portes des écoles et gymnases. Après l’état d’exception mis en place, la présence policière massive d’aujourd’hui ne peut que réveiller le souvenir et la peur du franquisme disparu il y a tout juste 40 ans.
    - Une désobéissance massive de centaines de milliers de personnes occupant depuis vendredi les écoles transformées en lieux de vote, des centaines de personnes présentes dès tôt ce matin devant chaque lieu de vote et y restant
    - Une désobéissance des Mossos, la police catalane, pourtant mise sous tutelle mais ne levant pas le petit doigt pour empêcher la tenue des bureaux de vote
    - A un autre niveau, mais tout de même pour nous qui aimons bien parler d’hégémonie culturelle , le Barça et plusieurs de ses joueurs qui soutiennent le vote et joue à huis clos pour dénoncer la répression, Lluis Llach très présent et l’Estaca devenue à nouveau un hymne de lutte, c’est déjà franchement pas mal.

    Le gouvernement et le PP n’ont eu aujourd’hui que les 10000 gardes civils et la police nationale espagnole pour faire le sale boulot.
    La Generalitat annonce 761 blessé-es, dont quelques uns graves.

    Les déclarations politiques se multiplient.
    Rajoy convoque les partis pour réfléchir sur la situation catalane. S’il continue sur la même ligne, il doit inculper le Président de la Generalitat pour sécessionniste ainsi que le responsable des Mossos.
    Le PSOE dit son malaise et demande l’organisation d’un dialogue. PSOE qui ne peut que s’enfoncer un peu plus dans la crise vu son soutien à Rajoy . Il avait pourtant d’autres possibilités, l  «estatut » annulé suite au recours du PP avait été négocié avec Zapatero, voté au Parlement par le PSOE, il aurait pu lui servir de base comme orientation. Podemos a proposé une motion de censure au PSOE et à ERC, majoritaire en nombre de députés, elle peut faire chuter le gouvernement. Réduit à la portion congrue en Catalogne après la scission du courant Maragall ( ancien maire de Barcelone) qui a créé le MES, son soutien sur le fond  au gouvernement Rajoy ne lui donne aucune crédibilité aujourd’hui pour dénoncer les excès de l’intervention policière.

    Que va -t-il se passer maintenant ?
    Evidemment, il est difficile de répondre d’autant plus quand on est pas au coeur de la situation.
    La force du mouvement d’aujourd’hui fait que des tentatives de discussion vont peut être commencer. Un cycle nouveau est ouvert et ce dimanche écrit une page avec force. Des discussions mais sur quoi ? Ce qui il y a quelques semaines aurait pu apparaître comme une solution de compromis ( par exemple, les catalans ont les même droits que les basques en ce qui concerne la levée de l’impôt) n’arrive-t-il pas trop tard ?
    Il reste le referendum négocié ( Ecosse) mais comment le PP et n’oublions pas la monarchie peuvent-ils l’accepter ?
    Va-t-on vers une déclaration unilatérale d’indépendance ?
    La possibilité est réelle. Le gouvernement Rajoy a montré aujourd’hui son pire visage aux relents franquistes ( son isolement aussi en Catalogne). Il n’a pas pu fermer tous les bureaux de vote et même dans plusieurs quartiers de Barcelone les votes se sont déroulés normalement. Des amis catalans me disent que la journée du 6 octobre pourrait  être importante. En effet, le 6 octobre 1934 Lluis Companys, dirigeant historique d ERC, déclarait de manière unilatérale la République de Catalogne. Arrêté par la Gestapo en France en 39, et remis au gouvernement de Franco, il sera fusillé par les franquistes, au Château de Montjuic, Barcelone, en 40. Un mythe parfait dans cette situation.
    Nous verrons, mais il est évident que rien ne s’arrête ce dimanche.

    Au delà du débat sur indépendance ou pas, dans la dynamique actuelle il y a beaucoup de positif et de validation de ce que nous proposons.  Mouvement  social de masse et un niveau de désobéissance rarement atteint : des centaines de milliers de gens dans les rues pour protéger les bâtiments et les locaux, des parents qui occupent avec leurs enfants les écoles devant servir de bureaux de vote, la jeunesse occupant fac et lycées, un niveau d’auto-organisation impressionnant et sans dérapage…. nous n’en sommes pas au bilan, mais déjà il serait bien de voir dans ce mouvement bien des choses que nous préconisons

    À bientôt

    F

    ------------------------------------------

    L’instant de vérité pour le mouvement indépendantiste catalan

    Contretemps : A lire ici sur le site national d'Ensemble ! >>>>>

    ------------------------------------------

     

    Catalogne. Le président de région exige le retrait des forces policières [Direct]
    © Le Télégramme

    ------------------------------------------

    Six questions sur le nouveau référendum

    pour l'indépendance en Catalogne

    Les autorités indépendantistes de Catalogne entendent bien organiser dimanche leur référendum d'autodétermination, malgré la répression du gouvernement espagnol qui fait tout pour empêcher le scrutin.

    A Lire ici >>>>> FranceInfo

    ------------------------------------------

    Référendum en Catalogne :

    en France,

    la gauche condamne les violences,

    l'exécutif reste silencieux

    A Lire ici >>>>> Le Figaro

    ------------------------------------------

    Récit d’une journée de vote et d’affrontements en Catalogne

    Le oui à l’indépendance catalane l’a largement emporté, dimanche. Ce scrutin interdit par Madrid et marqué par des violences risque d’avoir des conséquences imprévisibles pour l’Espagne.


    http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/10/02/recit-d-une-journee-de-vote-et-d-affrontements-en-catalogne_5194595_3214.html

    ------------------------------------------

    Catalogne :

    le "oui" à l'indépendance l'emporte avec 90% des voix,

    selon le gouvernement catalan

    Les dirigeants séparatistes de Catalogne évoquent désormais une possible déclaration d'indépendance, alors que Madrid continue d'affirmer que cette consultation n'est qu'une "une simple mise en scène".

    A Lire ici FranceInfo >>>>>

    ------------------------------------------

     (Sous réserve, chiffres à confirmer)

    Selon le gouvernement séparatiste de Catalogne, le "oui" l'a emporté avec 90% des voix, lors du référendum d'autodétermination organisé hier. Il a assuré que 2,26 millions de personnes avaient voté, établissant le taux de participation à 42,3%.

    2 262 424 votes

    ont finalement échappé à la destruction des urnes


    Vote Blanc et Nul : 2,2%

    Vote Non : 7,2%

    Vote Oui :90%

    ------------------------------------------


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter