• [Catalogne - 4 Octobre 2017]

    [Catalogne - 4 Octobre 2017]

    ------------------------------------------

     Fil Actualités France Info - Informations et articles >>>>>

    ---------------------------------

    Podemos

    Podemos met en place une table avec ERC et PDeCAT qui demandera une "médiation internationale" et "d'ouvrir les chemins constitutifs"

    Le groupe parlementaire Unidos Podemos, dont fait partie Comú, a mis en place une table de négociations avec ERC, PDECAT, PNV et Compromis, qui se réunira mercredi au Congrès et visera à trouver des solutions au conflit catalan, avec l'objectif d' «ouvrir des chemins constituants» et parier sur la médiation internationale, comme l'a proposé le président de la Generalitat, Carles Puigdemont.

    Ce qu'ils ont nommé la «Table des partis pour la liberté, la fraternité et la coexistence» est dans la continuité de l'assemblée que le parti violet [NdT : Podemos] et ses partenaires d'En Comú, IU et En Marea ont parrainé à Saragosse il y a une semaine, et d'où est issue une déclaration en faveur d'un référendum pacté.

    Cette «déclaration de Saragosse», soutenue par PDeCAT, PNV, Compromis ou Geroa Bai, mais pas par ERC - qui était venue seulement en observateur - est maintenant transformée en table de négociation avec laquelle Unidos Podemos veut promouvoir le dialogue face à un gouvernement qui ne parie que sur « la violence et la répression».

    SANS LE PSOE

    Bien que son intention soit d'inclure le PSOE, comme ils l'ont déjà essayé lors de la rencontre à Saragosse, le secrétaire socialiste, Pedro Sánchez, a de nouveau rejeté l'offre, comme l'a expliqué le parti dirigé par Pablo Iglesias dans un communiqué.

    "Pablo Iglesias a personnellement demandé à Pedro Sánchez la participation du PSOE à cette table, sans plus d'engagements a priori que celui de nous écouter et dialoguer". La réponse de Sanchez a été que ce n'est pas possible en ce moment. Même si nous respectons cette position, nous continuerons à insister ", disent-ils.

    La formation violette a haussé le ton et augmenté la pression sur le PSOE ces derniers jours, en accusant Sánchez et son parti de "offenser la démocratie" en continuant à soutenir le gouvernement en pleine crise catalane, après la "répression" ordonnée, selon Podemos, par le président Mariano Rajoy, «auteur intellectuel de la violence».

    Podemos croit que Rajoy et son gouvernement ne sont pas habilités à diriger un dialogue quel qu’il soit avec la Catalogne et, par conséquent, a décidé de créer son propre espace parallèle avec les indépendantistes, puisqu'il considère que le président catalan et le reste des leaders de la PDeCAT et de l'ERC sont des interlocuteurs valides.

    "OUVRIR DES CHEMINS CONSTITUANTS AVEC TOUTES LES OPTIONS POSSIBLES"

    De fait, le parti d'Iglesias croit qu'une des voies qui doivent être étudiées pour résoudre le conflit catalan est de parier sur la médiation internationale, proposée par Puigdemont. Le deuxième chemin qu'ils étudieront, comme l'a avancé le leader dans une vidéo qui a été partagée sur les réseaux sociaux, consiste à «ouvrir les chemins constituants en Catalogne et en Espagne».

    "L'Etat autonomique, tel qu'il s'est constitué avec le pacte constitutionnel de 78, a pris fin. Il a été liquidé par le PP. Il faut ouvrir un nouveau chemin constituant avec toutes les options possibles", a-t-il ajouté lors du programme Carne Cruda [émission de radio] , déclaration recueillie par Europa Press.

    Bien que sa formation soit opposée à une éventuelle déclaration unilatérale d'indépendance en Catalogne, le leader de Podemos a soutenu l'idée qu' «en politique, nous devons dialoguer avec ceux qui pensent différemment» et ils rejettent «la violence et la répression». "Nous ne nous arrêterons pas et nous allons travailler", a-t-il ajouté.

    ---------------------------------

    Les huit questions que pose une éventuelle déclaration d’indépendance de la Catalogne

    Le président régional Carles Puigdemont doit s’exprimer mercredi en fin de journée au sujet de la crise avec Madrid.

    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/10/04/les-huit-questions-que-pose-la-future-declaration-d-independance-de-la-catalogne_5195953_4355770.html
     
    ---------------------------------

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter